skip to content

Calgary 1988 Parcours du relais IOC

Date de début : 15 novembre 1987, Olympie (Grèce)
Date de fin : 13 février 1988, Stade McMahon, Calgary (Canada)
Premier relayeur : Stelios Bisbas, participant aux Jeux en athlétisme (1996)
Derniers relayeurs : Won-Tak Kim, participant aux Jeux en athlétisme (1988), Sun-Man Chung et Mi-Chung Sohn.
Nombre de relayeurs : ~7'000 au Canada
Recrutement des relayeurs : La sélection des relayeurs constitue le plus grand concours de ce type jamais organisé jusqu’alors sur sol canadien. Sur environ 10 millions de formulaires de recrutement distribués, près de 7 millions sont retournés. Un premier groupe de relayeurs est constitué par tirage au sort. Les sélectionnés sont âgés entre 4 et 100 ans et représentent tous les milieux. Un deuxième groupe de 300 relayeurs est constitué hors concours par sélection spéciale. Il comprend des personnes avec un handicap, des autochtones, des athlètes et des officiels.
Distance: 18'000 km sur sol canadien, 11'000 km par voie terrestre et les 7'000 restants par avion, hélicoptère et traversier.
Pays traversés : Grèce, Canada
Calgary 1988 Torche IOC Description : La forme de la torche évoque la Tour de Calgary. Elle porte les inscriptions XVes Jeux Olympiques d'hiver Calgary Alberta Canada 1988 ainsi que la devise olympique Citius, altius, fortius (Plus vite, plus haut, plus fort). Elle porte l'emblème des Jeux ainsi que sur le manche, les dix pictogrammes des sports gravés au laser.
Couleur : Argent et bois brun
Longueur : 60 cm
Composition : Aluminium et bois (manche en érable)
Combustible : Essence, kérosène et alcool. L’autonomie de la cartouche est de 45 minutes environ.
Designer / Fabriquant : Conseil national de la recherche du Canada / Wemas Metal Products (Alberta)
Calgary 1988 Torche Getty Images

Concept et particularité du parcours

Après la Cérémonie d’allumage à Olympie, la flamme rejoint l’aéroport d’Andravida d’où elle s’envole pour Athènes. De là, elle s’envole pour St. John’s au Newfoundland (Canada).

Le 18 novembre 1987, le relais démarre au Canada. Les premiers relayeurs sur sol canadien sont Barbara Ann Scott médaillée d’or en patinage artistique à Saint Moritz en 1948 et Harry Ferdinand (Ferd) Hayward qui, à Helsinki en 1952, est le premier Terre-Neuvien à représenter le Canada aux Jeux. Ils courent ensemble le premier kilomètre.

Le 19 janvier 1988, la flamme atteint Inuvik, le point le plus au nord du relais situé au-delà du Cercle arctique et par des températures tombant en dessous de -30 degrés.

Le saviez-vous ?

  • Le parcours du relais sur sol canadien est conçu de telle façon que le temps passé dans chaque province et territoire est proportionnel à la population résidante.
  • Après l’allumage de la vasque de cuivre du Stade McMahon lors de la Cérémonie d’ouverture, celle-ci est hissée à une hauteur de 12 mètres grâce à un mécanisme hydraulique.
  • En plus de la flamme principale au Stade McMahon, la flamme olympique brûle également à d’autres emplacements dans des vasques alimentées au gaz naturel. L’une de ces flammes culmine à 190 mètres de haut au sommet de la Tour de Calgary et est visible à 15 kilomètres à la ronde.

back to top En