skip to content
JULIE Bruno
JULIE Bruno

Bruno JULIE

  • O 0
  • A 0
  • B 1

Le héros de l’ïle Maurice

En remportant la médaille de bronze dans la catégorie des poids coq lors de Jeux de Beijing en 2008, le boxeur Bruno Julie est devenu le premier, et le seul à ce jour, médaillé olympique de l’île Maurice. Tout un pays a fêté cette réussite historique.

L’heure de gloire

En ce 18 août 2008, tous les mauriciens sont scotchés devant leur poste de télévision
pour assister en direct au quart de finale des poids coq (-54kg) qui oppose leur champion Bruno Julie au vénézuélien Hector Manzilla sur le ring du Palais des Ouvriers de Beijing. Dans son style caractéristique, fait de mouvements, d’esquives, garde baissée, Julie est pointé en tête au premier round (3-2), mais son adversaire prend ensuite les devants : 6-5 à mi-combat. Le mauricien, qui boxe intelligemment en contre, reprend un point d’avance à la fin du 3e round (10-9) puis ne laisse plus aucune opportunité à son adversaire, s’imposant 13-9 au terme du combat. C’est fait. En accédant aux demi-finales, il est assuré de monter sur le podium, et d’écrire l’histoire sportive de son île. 

Un bronze historique

Quatre jours plus tard, Bruno Julie joue sa place en finale face au favori cubain Yankiel Leon. Le combat est serré, Julie prend l'initiative, combat héroïquement, mais Leon rend coup pour coup, avant d’être déclaré vainqueur sur le score de 7-5. La première médaille olympique de l’île Maurice est donc en bronze. « Mon rêve a toujours été de décrocher l’or olympique» dit Julie « le rêve continue ».  A son retour chez lui, l’enfant de Beau-Bassin Rose-Hill est fêté comme un héros national. « J’ai gagné cette médaille pour tous les mauriciens» dit-il.

Le Magicien Mauricien

Surnommé « Le Magicien Mauricien» ou « le broyeur créole », Bruno Julie est le plus grand boxeur que son pays ait jamais connu. Il poursuit son rêve coûte que coûte dans sa jeunesse, s’entraînant avec acharnement tout en vivant dans des conditions difficiles, et ce n’est qu’à partir du milieu des années 2000 qu’il se constitue un superbe palmarès, ponctué, outre son bronze olympique, d’un titre de champion d’Afrique en 2007 (médailles d’argent en 2001 et 2003), d’une victoire aux Jeux Africains 2011 (bronze en 2007), de deux médailles aux Jeux du Commonwealth (argent en 2006, bronze en 2010) et d’une autre aux Jeux de la Francophonie (argent 2009). Il ne parvient malheureusement à se qualifier pour les Jeux de Londres 2012, mais il est immédiatement invité à s’y rendre par le président du Comité National Olympique mauricien Philippe Hao Thyn Voon afin d’y tenir un rôle de «grand frère» pour aider et soutenir l’ensemble des athlètes de sa délégation. A la fin de sa carrière amateur, Bruno Julie se destine à devenir entraîneur.

Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • B
    Boxe
    51 - 54 kg (poids coq) hommes


back to top