skip to content
ORSER Brian
ORSER Brian

Brian ORSER

  • O 0
  • A 2
  • B 0

Monsieur Triple Axel

Dans les années 1980, Brian Orser est au sommet du patinage artistique mondial et gagne deux médailles d’argent aux Jeux Olympiques. Il devient ensuite entraîneur et chorégraphe et amène la sud-coréenne Yu-Na Kim à la victoire à Vancouver en 2010.

Né pour patiner

« J’aime patiner, j’aime la performance, et j’aime la perfection » dit Brian Orser, et toute sa carrière, qu’elle soit dans un premier temps sportive ou par la suite celle d’un entraîneur est à l’image de ces paroles. Né à Belleville (Ontario), Brian est amené dès son plus jeune âge sur la glace, comme tout canadien, mais ce n’est pas le sport national (le hockey) qui attire son intérêt. Sa mère JoAnne l’encourage à développer ses talents en patinage artistique, et lui trouve un jeune entraîneur, Doug Leigh, qui l’accompagnera jusqu’à la fin de sa carrière amateur. En 1979, Brian remporte le championnat national juniors en étant le premier de sa classe d’âge, sur un plan mondial, à réussir un triple axel.

Une première aux Jeux Olympiques

Sur le chemin qui le mène des juniors au seniors, Brian Orser produit plus de triple axels que quiconque dans le monde, et commence même à les combiner. Il est bien le premier à réaliser ce fameux élément aux Jeux Olympiques lors de son programme libre à Sarajevo en 1984, ainsi que d’autres prouesses technique qui lui permettent de remonter de la 7e place après les figures imposées pour prendre la médaille d’argent derrière l’Américain Scott Hamilton. Un classement qui est le même lors des championnats du monde cette année là. Le point faible de Brian Orser restera la phase de la compétition très spécifique des figures imposées (ou « compulsory » en Anglais), en vigueur dans les épreuves masculines et féminines jusqu’à leur abandon définitif en 1990.

Brian contre Brian

L’Américain Brian Boitano, de deux ans son cadet, va devenir le principal rival de Brian Orser au point que l’on parlera de « Bataille des Brian ». Ainsi, en 1985, le Canadien est de nouveau vice-champion du monde, juste devant l’Américain. En 1986, Boitano gagne le titre mondial devant Orser et en 1987, Orser s’impose devant Boitano. Arrivent les Jeux de Calgary 1988 où Brian le Canadien est porte-drapeau de sa délégation lors de la cérémonie d’ouverture. La compétition masculine de patinage artistique sera un des sommets de ces Jeux. Les deux rivaux se tiennent : Boitano est premier après les imposées, Orser gagne le programme court, et dans le libre, tous deux se montrent extrêmement brillants. Huit triples sauts pour l’un, sept pour l’autre dont un double triple axel. Il terminent quasiment à égalité mais Boitano, qui a les meilleures notes techniques, est sacré d’1/10e de point. Nouvelle médaille d’argent pour Orser.

Professionnel puis entraîneur

Brian Orser passe professionnel, et tournera avec « Stars On Ice » jusqu’en 2007. Parallèlement, il devient un entraîneur et chorégraphe et à partir de 2006, il s’occupe à plein temps de la prometteuse sud-coréenne Yu-Na Kim qui devient la N°1 mondiale et gagne une magnifique médaille d’or lors des Jeux Olympiques de Vancouver en 2010.

Plus

Galerie


Résultats



back to top