skip to content
MILLER Bode
MILLER Bode

Bode MILLER

  • O 1
  • A 3
  • B 2

Le skieur alpin superstar

Vainqueur de six médailles olympiques en ski alpin, dont une de chaque couleur, l'exceptionnel Américain Bode Miller est resté au sommet de son sport, des Jeux de Salt Lake City en 2002 à ceux de Sochi en 2014, où âgé de 36 ans et cinq mois, il a remporté la médaille de bronze dans le super-G, devenant ainsi le skieur alpin le plus âgé à remporter une médaille olympique.

L’artiste en piste

Tous les techniciens et spécialistes du ski vous le diront : Bode Miller est un skieur à part. Toujours à la limite, le natif de Franconia à un style inimitable et spectaculaire. Aérien et parfois désordonné, il donne l’impression de partir à la faute à chaque virage, mais réussit à se rétablir miraculeusement et en plus à aller vite, très vite ! Il gagne ses premières courses techniques sur le circuit blanc en 2002, ce qui lui vaut d’incarner la relève que l’équipe américaine attend depuis 1983 et les frères Mahre (Steve et Phil). Pour celui qui a grandi dans une ferme sans eau ni électricité, le poids de l’histoire ne compte pas. Seul le plaisir de faire ce qu’il aime le guide. Bode est un funambule, toujours à la recherche de la ligne parfaite.

L’athlète aux multiples facettes

Skieur d’exception, il a remporté des courses dans toutes les épreuves du ski alpin, du slalom à la descente. Ce que seule une poignée de skieurs a pu réaliser auparavant. L’Américain est capable du meilleur, mais aussi du pire. Le meilleur, comme deux médailles d’argent aux Jeux Olympiques de Salt Lake City en 2002, 32 victoires en Coupe du monde ou quatre titres de champion du monde. Le pire, comme ses sorties de piste à répétition ou son retour de Turin sans médaille alors qu’il était le grand favori. Le double vainqueur de la Coupe du monde de ski alpin est un personnage atypique, comme lorsqu’il décide, entre 2007 et 2009, de se mettre à l’écart de l’équipe américaine et de passer la saison en Europe dans un camping-car entouré de son propre encadrement.

Bode, apaisé et titré

Aux Jeux de Vancouver, Miller semble serein et cela paye. Il faut dire qu’il dispute les Jeux Olympiques pour la quatrième fois, douze ans après ceux de Nagano conclus sur deux sorties de piste en slalom et slalom géant. Sur la neige de Whistler, il termine d’abord à la troisième place de la descente empochant le bronze, puis grimpe d’une marche pour s’emparer de l’argent du super-G. Deux jours plus tard, il savoure son premier titre olympique dans le super combiné.

Record à Sotchi

Après ses exploits à Vancouver, Bode Miller continue à briller dans les courses de vitesse, atteignant les 33 victoires en Coupe du monde en 2012, mais il doit ensuite soigner un genou et fait l’impasse sur la saison 2012-2013 et les championnats du monde FIS de Schladming. Il revient en force durant l’hiver olympique qui mène aux Jeux Olympiques de Sotchi, portant son total de podiums à 79 avec notamment une 2e place en Super-G à Kitzbühel le 26 janvier 2014. Un mois plus tard à Rosa Khutor, après une déception en descente où il prend la 8e place, Miller parvient à 36 ans et 5 mois à prendre le bronze en Super-G pour devenir le plus vieux médaillé de l’histoire des Jeux en ski alpin, et accessoirement, monter sur son sixième podium olympique. Un record et des médailles dans chaque métal couronnent le talent hors norme de ce fantasque skieur, parfois décrié, souvent adulé.

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • B 1:18.67
    Ski
    super-G hommes
  • O 2:44.92
    Ski
    super combiné hommes
    A 1:30.62
    Ski
    super-G hommes
    B 1:54.40
    Ski
    descente hommes
  • A 00:02:24.16
    Ski
    slalom géant hommes
    A 00:03:17.84
    Ski
    combiné alpin hommes


back to top