skip to content
Beijing 2008

Une pluie de records

Beijing sont les Jeux de tous les records et de tous les superlatifs ! Les ingrédients du succès ? Une cérémonie d'ouverture inoubliable, des performances sportives exceptionnelles, une organisation irréprochable et des contrôles antidopage plus stricts que jamais. Plusieurs centaines de millions de téléspectateurs suivent les Jeux et assistent à plus de 40 records du monde et plus de 130 records olympiques.

Entre histoire et modernité

Le Stade national, surnommé le "nid d'oiseau" et le Centre national de natation, baptisé "le cube d'eau" sont les symboles éclatants du nouveau Beijing. Quant au parcours routier du cyclisme, celui-ci longe la Grande Muraille et l'entrée de la Cité Interdite, deux symboles d'une ville deux fois millénaire.

Premières médailles

Un nombre record de 204 Comités Nationaux Olympiques prennent part aux Jeux. Le  Tadjikistan, l'Afghanistan, Maurice et le Togo accèdent pour la première fois au podium. La Mongolie, le Bahreïn et le Panama font encore mieux, en décrochant leurs premières médailles d'or.

Des champions inoubliables

Si plusieurs champions entrent dans l'histoire, Michael Phelps et Usain Bolt occupent le devant de la scène. Phénomène de la natation américaine, Michael Phelps bat le record établi par Mark Spitz aux Jeux de Munich de 1972 en remportant huit médailles. L'incroyable sprinter jamaïcain Usain Bolt améliore quant à lui les records du 100 m, du 200 m et participe à la victoire de l'équipe jamaïcaine au relais 4x100 m… victoire assortie du record du monde !

CNO : 204 (Nations)
Athlètes : 10 942 (4 637 femmes, 6 305 hommes)
Epreuves : 302
Volontaires : 100 000 (70 000 aux Jeux Olympiques, 30 000 aux Jeux Paralympiques)
Médias : 24 562 représentants des médias accrédités, représentant 159 pays.

De nouvelles épreuves aux Jeux : le marathon 10km en natation et le BMX

Dans le 10km marathon, chez les hommes, c’est le Néerlandais Maarten Van Der Weijden qui s’impose, tandis que chez les femmes, le titre revient à la Russe Larisa Ilchenko.

En BMX, abréviation de Bicycle Moto Cross, c’est la Française Anne-Caroline Chausson qui devient la première championne olympique. Chez les hommes, cet honneur revient au Letton Maris Strombergs.

Premières médailles et premiers titres olympiques

204 Comités Nationaux Olympiques (CNO) participent aux Jeux Olympiques de Beijing, un record ! Parmi eux, 87 peuvent fêter leurs athlètes médaillés. Pour certains CNO c’est même la première fois qu’un de leur représentant remporte une médaille ou est sacré champion olympique : le Tadjikistan décroche ses premières médailles grâce à Rasul Boqiev en judo et à Yusup Abdusalomov en lutte ; l’Afghanistan monte sur le podium grâce à Rohullah Nikpai en taekwondo ; Badar-Uugan Enkhbat en boxe et Tuvshinbayar Naidan en judo sont les premiers athlètes de Mongolie à ramener une médaille d’or des Jeux Olympiques ; tout comme Bahreïn avec Rachid Ramzy en athlétisme ; pour le continent africain, Bruno Julie en boxe et Benjamin Boukpeti en canoë/kayak ont offert respectivement à l’île Maurice et au Togo leur première médaille olympique et à Beijing Panama remporte sa première médaille d’or en athlétisme.

Le plus vieux record du monde a été battu en natation

Cela faisait presque vingt ans que le record du 800m féminin appartenait à Janet Evans (USA). Mais la Britannique Rebecca Adlington efface à Beijing ce record des tablettes, établi en 1989, alors qu’elle n’était âgée que de 6 mois. En 2008, en finale du 800m, Adlington retranche plus de deux secondes à la marque précédente avec un nouveau temps de 8:14.10. Elle remporte la médaille d’or du 800m et aussi celle du 400m. Elle est la première médaillée d’or britannique en natation féminine depuis 1960.

Le plus âgé et le plus jeune participant des Jeux

À Beijing, presque 50 ans séparent le plus ancien et le plus jeune athlète : le cavalier japonais Hiroshi Hoketsu participe à 67 ans à ses troisièmes Jeux Olympiques ; tandis que la nageuse camerounaise Antoinette Joyce Guedia Mouafo, du haut de ses 12 ans, est pour la première fois aux Jeux.

L’âge n’est pas forcément un inconvénient

Pour une neuvième participation aux Jeux et à 61 ans, le Canadien Ian Millar décroche sa première médaille en saut d’obstacle par équipe. À 33 ans et pour une cinquième participation aux Jeux, l’Allemande Oxsana Chusovitina, quant à elle, remporte la médaille d’argent en gymnastique artistique ; alors que la nageuse américaine Dara Torres, qui a fêté ses 41 ans, obtient trois médailles d’argent.

Infrastructures sportives ultramodernes et histoire millénaire

Le Stade National, rebaptisé le « nid d’oiseau » ou le Centre national de natation, dit « le cube d’eau » sont des modèles avant-gardistes d’architecture sportives et les symboles du nouveau Beijing.

En cyclisme, pour la course sur route, les organisateurs ont choisi de longer « la Grande Muraille » et de passer devant « la Cité Interdite », symboles eux, de l’histoire millénaire de la ville.

Trente-sept sites, dont six hors de la ville de Beijing accueillent les compétitions : notamment Hongkong pour les épreuves d’équitation et Qingdao pour celles de voile ; Tianjin, Shanghai, Qinhuangdao et Shenyang pour des matchs de football. Six des installations sportives situées dans les campus universitaires de la ville serviront aux étudiants après les Jeux.

Cérémonies

Beijing, 8 août 2008, Cérémonie d'ouverture des Jeux de la XXIXe Olympiade. Le dernier relayeur de la flamme olympique, Li Ning s'apprête à allumer la vasque olympique.

Ouverture officielle des Jeux par :
President de la République populaire de Chine Hu Jintao

Allumage de la vasque olympique par :
Li Ning (gymnastique artistique)

Serment olympique par :
Zhang Yining (tennis de table)

Serment officiel par :
Huang Liping (gymnastique)

Beijing 2008 Emblème

L'emblème baptisé "Beijing en dansant" marie avec finesse la tradition du sceau chinois, l'art de la calligraphie et le thème sportif, ce dernier étant représenté par une silhouette humaine qui court célébrer la victoire. La silhouette se rapproche du caractère chinois "Jing", contenu dans le nom de la ville hôte, composante d'un style d'écriture chinoise particulièrement significatif. Le motif de cet emblème est porteur de quatre messages : * la culture chinoise, * la couleur rouge de la Chine * Beijing accueille les amis du monde entier * défier l'extrême, réaliser la perfection et promouvoir la devise olympique "Citius, Altius, Fortius" (Plus vite, plus haut, plus fort).

Beijing 2008 Médailles

C´est la première fois que le jade est utilisé pour des médailles olympiques. Le motif particulier des médailles s’inspire du "bi", pièce antique d´ornement en jade à l´effigie du dragon. Les médailles symbolisent noblesse et vertu et reflètent les valeurs traditionnelles chinoises de l´éthique et de l´honneur, dans un style typiquement chinois. La médaille du champion ne comporte pas moins de six grammes d´or chacune tandis que la médaille du vice-champion est en argent pur. Au style noble et distingué, les médailles associent harmonieusement culture chinoise et Olympisme. L´avers des médailles rappelle l´origine grecque des Jeux Olympiques avec Nikè, déesse ailée de la victoire, et le stade Panathénaïque en toile de fond tandis que le revers est incrusté d’un disque de jade avec l´emblème des Jeux de Beijing gravé dans le métal au centre. L´attache de la médaille a une forme inspirée de l´art traditionnel chinois.

Plus d'infos

Beijing 2008 Mascottes
Bei Jing Huan Ying Nin

Chaque nom est rythmé par l’emploi répété d’une même syllabe: une manière traditionnelle en Chine de manifester l’affection aux enfants. L’association des cinq noms forme la phrase « Bienvenue à Beijing » (Bei Jing Huan Ying Nin).
Les mascottes forment les « Fuwa », ce qui peut se traduire par « poupées porte-bonheur ».

Plus d'infos
Beijing 2008 Torche

Nombre de relayeurs : 21 800 dont environ 630 en Grèce
Distance totale : 137 000 km dont 1 528 en Grèce et 97 000 en Chine continentale
Pays traversés : Almaty, Istanbul, Saint-Pétersbourg, Londres, Paris, San Francisco, Buenos Aires, Dar es Salaam, Mascate, Islamabad, New Delhi, Bangkok, Kuala Lumpur, Jakarta, Canberra, Nagano, Séoul, Pyongyang, Ho Chi Minh Ville, Macao. La flamme des Jeux Olympiques de 2008 atteint même le sommet du Mont Everest

Plus d'infos
Beijing 2008 Affiche
Beijing 2008 Rapports Officiels

Le “Rapport officiel des Jeux Olympiques de Beijing 2008” a été publié en anglais sous la forme d’un coffret de quatre volumes. Il existe bien une version française mais elle n’a été publiée qu’en version électronique. Le coffret se compose de trois volumes imprimés (Documents et analyse de la candidature ; Cérémonies et compétitions ; Préparation pour les Jeux Olympiques) et d’un volume multimédia, désormais standard. Celui-ci contient 1 CD-ROM et 4 DVD et propose les résultats, les films des cérémonies d’ouverture et de clôture, ainsi que des documents clés.

  • Beijing 2008
    • 15 nov. 2013 |
      Télécharger
      Le “Rapport officiel des Jeux Olympiques de Beijing 2008” a été publié en anglais sous la forme d’un coffret de quatre volumes. Il existe bien une version française mais elle n’a été publiée qu’en version électronique. Le coffret se compose de trois volumes imprimés (Documents et analyse de la candidature ; Cérémonies et compétitions ; Préparation pour les Jeux Olympiques) et d’un volume multimédia, désormais standard. Celui-ci contient 1 CD-ROM et 4 DVD et propose les résultats, les films des cérémonies d’ouverture et de clôture, ainsi que des documents clés.

athletes

Plus




back to top En