skip to content

Barcelona 1992

LE PROJET

Alors que l’intérêt pour la pratique sportive se développe dès le milieu du XIXe siècle à Barcelone, un engouement pour l’accueil des Jeux Olympiques s’y matérialise au début du XXe siècle. En 1929, le stade de Montjuïc est terminé à l’occasion de l’Exposition internationale qui se tient dans la capitale catalane. Le bâtiment, d’une capacité d’environ 50 000 personnes, a également vocation à accueillir les Jeux Olympiques de 1936, finalement octroyés à Berlin, pour lesquelles la capitale catalane était candidate. Durant cette époque, le stade accueille des événements sportifs variés dont certains conséquents comme des rencontres de boxe pouvant réunir 40 000 spectateurs ou, en 1955, les deuxièmes Jeux Méditerranéens. Toutefois, il tombera par la suite en désuétude à tel point que sa démolition est même envisagée dans le courant des années 1970.

Mais le rêve olympique renaît à Barcelone au début des années 1980. Dans la perspective de la candidature de la ville pour les Jeux Olympiques, décision est prise de rénover le stade de Montjuïc, tout en poursuivant le développement du site sur la colline du même nom. Les infrastructures sportives qui doivent y prendre place sont définies et, en 1983, la ville invite plusieurs équipes d’architectes de renom à soumettre leurs propositions d’aménagement. À l’issue du concours, les différents projets concernant le site, dont la rénovation du stade, sont répartis entre la plupart des cabinets d’architectes.

Entreprise au début de l’année 1985, la restauration de l’édifice ne conserve que la façade extérieure en raison de sa valeur historique. L'intérieur du stade est quant à lui entièrement refait et la capacité de l’édifice est augmentée : l’abaissement de 11 mètres de l’aire de compétition rend possible l’installation de nouvelles rangées de gradins au bas des tribunes. La ville de Barcelone obtient finalement les Jeux en octobre 1986.

Le site de la colline de Montjuïc, sur lequel se trouve le stade, abrite aussi d’autres lieux de compétition importants également utilisés pour les Jeux. Il en constitue ainsi le centre de gravité. Les principaux bâtiments, dont le stade, sont agencés autour d’une esplanade qui permet l’accueil et la circulation de foules nombreuses.

CIO

ARCHITECTURE

Encadrées par l’ancienne façade, les tribunes du stade présentent une forme oblongue avec deux longues tribunes latérales qui se font face, fermées aux deux extrémités par des tribunes en arc de cercle. Seule la tribune ouest est couverte. Alors que l’ancien toit reposait sur une lignée de piliers dressée dans les tribunes, le nouveau, installé lors des rénovations de 1985-1989, est soutenu par une poutre métallique ancrée à la façade à l’arrière des tribunes. Cette nouvelle toiture en auvent mesure environ 150 mètres de long sur 30 mètres de large et elle ne gêne pas la vue des spectateurs.

CIO

PARTICULARITÉS

Le travail des architectes allie harmonieusement l’ancienne façade néoclassique avec les éléments modernes essentiels à la tenue des Jeux ajoutés dans le cadre de la rénovation du stade. La façade est ravalée et les statues de l’artistes Pablo Gargallo qui la décorent sont démontées, entièrement restaurées et remises en place.


Pour moi, le stade olympique est une merveille, car sa conception actuelle conjugue parfaitement modernisme et histoire. Coloman Trabado Olympien espagnol spécialiste du 800m (athlétisme).
APRÈS LES JEUX

Bâtiment multifonctionnel, le stade accueille après les Jeux divers types de manifestations, tant sportives que culturelles, notamment du rugby et du football avec, par exemple, des matchs amicaux de l’équipe d’Espagne ou ceux du club de football de l’Espanyol de Barcelone qui y joue entre 1997 et 2009. De grands événements d’athlétisme s’y tiennent également : la finale du Grand Prix de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) en 1991, les Championnats d’Europe en 2010 et les Championnats du monde juniors en 2012. Plusieurs Monster Jam ou un Snow Show en 2009 figurent parmi les autres manifestations qui ont été organisées dans l’enceinte catalane. Depuis 2016, le stade est utilisé comme parc à thèmes consacré au sport où plus de 20 activités sont proposées aux visiteurs de tout âge.

Comité d'organisation olympique Barcelona'92

LE SAVIEZ-VOUS ?

- Le stade olympique de Montjuïc aurait pu ne pas accueillir les cérémonies d’ouverture et de clôture. En effet, lors des études préparatoires pour ces deux événements, le stade du FC Barcelone, le fameux Camp Nou, est envisagé car d’une capacité supérieure.
- Une version gonflable du stade d’une hauteur de 10,5 mètres et d’une surface de 435 m2 est utilisée pour une exposition itinérante consacrée à la promotion du sport et des Jeux intitulée « Barcelone 92, l’objectif de tous : le projet olympique dans ta ville ».

SOURCES

- « A little history », site Internet du stade olympique de Montjuïc Lluís Companys.
- « History – Brief History », site Internet du RCD Espanyol de Barcelone.
- « Le stade olympique de Montjuïc : 60 ans d’histoire (I) », Barcelona Olympic News, COOB’92, n° 5, juillet-août 1989, n. p.
- « Les compétitions de la Ve Coupe du monde d’athlétisme ont inauguré le stade olympique », Barcelona Olympic News, COOB’92, octobre 1989, n° 7, p. 7.
- « Open Camp – The Sports Theme Park », site Internet barcelonaconnect.com.
- Rapport officiel des Jeux de la XXVe Olympiade Barcelone 1992, COOB’92, Barcelone, 1992, vol. 1, pp. 201, 204, 210, 227-229, 250-252, vol. 2, pp. 31, 158, 160-162, 202, 204, vol. 3, pp. 35.
- The Olympic Stadium Symbol of Barcelona’92, COOB’92, 1989, pp. 9-10, 14, 17-18, 28, 30-31.


STADE OLYMPIQUE
Dénomination : Le stade de Montjuïc est rebaptisé stade olympique de Montjuïc pour les Jeux Olympiques. Depuis le 31 mars 2001, il porte le nom de Stade olympique de Montjuïc Lluís Companys, en référence au politicien et ancien dirigeant catalan du même nom.
Localisation : Parc de Montjuïc, Barcelone, Espagne
Statut en 1992: Rénové dans l’optique des Jeux. Utilisé actuellement.
Concepteurs : Construction initiale : Pere Domènech i Roure (architecte)
Rénovation : Vittorio Gregotti, Frederic Correa, Alfons Milà, Carles Buxadé et Joan Margarit (architectes)
Coût : 65 millions de pesetas
Capacité : 60 000 spectateurs
Dimensions : Environ 205 m de long sur 110 m de large
Données additionnelles : L'aire de compétition comprend une pelouse centrale de 7 300 m2.
Une piste de 60 mètres est aménagée sous les gradins pour l’échauffement des athlètes.
Construction : Construction initiale : du 5 avril 1927 (pose de la première pierre en présence de Henri de Baillet-Latour, président du Comité International Olympique) à mai 1929
Restauration : 1985 à 1989
Inauguration officielle : Construction initiale : 20 mai 1929 (inauguration par le roi Alphonse XIII à l’occasion de l’Exposition internationale de Barcelone)
Rénovation : 8 septembre 1989 (inauguration par le roi Juan Carlos Ier pour la Ve Coupe du monde d'athlétisme)
Événements durant les Jeux : Athlétisme (arrivée des deux marathons, du 10 km, du 20 km et du 50 km marche comprise).
Cérémonies d’ouverture et de clôture.


back to top En