skip to content
Barcelone 1992 Relais de la flamme Getty Images

Concept et particularité du parcours

Après la cérémonie d’allumage à Olympie et un relais à travers la Grèce, la flamme atteint Athènes qu’elle quitte le 9 juin à bord de la frégate Cataluña.

Le 13 juin, la flamme touche la côte catalane à Empúries, une ancienne colonie grecque fondée vers l’an 600 av. J.-C. Elle est accueillie par un millier d’embarcations diverses et une foule de 5'000 personnes qui l’attend sur la berge. Elle rejoint la côte dans une barque catalane typique propulsée par dix rameurs.

Depuis Empúries, le relais parcourt d’abord la Catalogne puis le reste de l’Espagne. Le relais passe par 652 localités incluant les capitales de chacune des 17 communautés autonomes et les différents sites olympiques. L’itinéraire inclut également les îles Canaries rejointes par avion. La traversée entre Tenerife et Las Palmas est effectuée en hydroptère. Alors qu’il s’approche de Barcelone, le relais fait un passage par les Baléares gagnées par bateau.

Le 24 juin, la flamme atteint Barcelone et parcourt la ville toute la nuit entourée d’une foule en effervescence. Le lendemain, la dernière étape l’emmène au Stade olympique pour la Cérémonie d’ouverture où l’archer paralympique Antonio Rebollo enflamme la vasque en décochant une flèche embrasée par la flamme olympique.

Barcelone 1992 Parcours du relais IOC

Date de début : 5 juin 1992, Olympie (Grèce)
Date de fin : 25 juillet 1992, Stade Olympique, Barcelone (Espagne)
Premier relayeur : Savvas Saritzoglou, participant aux Jeux en athlétisme (1992)
Dernier relayeur : Antonio Rebollo
Nombre de relayeurs : 365 en Grèce, 9'484 en Espagne dont 8’885 à pied et 599 à vélo
Recrutement des relayeurs : Les relayeurs sont issus des catégories suivantes : les volontaires olympiques originaires des différentes régions d’Espagne ; les relayeurs choisis par les mairies des villes traversées par le relais qui peuvent chacune désigner un porteur ; les entreprises partenaires du relais et du comité d’organisation ; les personnes du grand public ayant déposé leur candidature.
Distance : 367 km en Grèce, 5'940 km en Espagne dont 1'490 km en bicyclette et les 4'450 km restants à pied. Transport par bateau de Grèce en Espagne non inclus.
Pays traversés : Grèce, Espagne
Barcelone 1992 Torche IOC Description : La torche est asymétrique, son axe pointe symboliquement en direction de Barcelone. Sur la partie plate du manche figure l’inscription XXV Olimpiada Barcelona 1992 ainsi que l’emblème des Jeux. La forme de la partie supérieure circulaire rappelle celle d’une vasque et figure ainsi la destination ultime de la flamme. Les formes coniques et triangulaires qui apparaissent dans le design de la torche sont inspirées de l’amphore et de la voile latine afin de lui apporter son caractère méditerranéen.
Couleur : Argent, or
Longueur : 66 cm
Composition : Aluminium, plastique
Combustible : Combustible gazeux
Designer / Fabriquant : André Ricard / Vilagrasa
Le saviez-vous ?
  • Outre la torche du relais de Barcelone 1992, André Ricard conçoit la lampe de sécurité et la vasque des célébrations dans les villes étapes.
  • Pour le Musée Olympique à Lausanne, le président du CIO de l’époque, Juan Antonio Samaranch, demande à André Ricard de conçevoir la vasque localisée devant le bâtiment où une flamme brûle en permanence.

Le saviez-vous ?

  • La forme de la vasque de titane du Stade Olympique est inspirée des mosaïques d’Antoni Gaudi. La vasque repose sur un imposant pied d’aluminium, fixé sur la paroi extérieure du stade, qui rappelle le gouvernail d’une barque méditerranéenne. La flamme qui brûle au sommet pendant toute la durée des Jeux fait trois mètres de haut.
  • La flèche utilisée par Antonio Rebollo pour allumer la vasque lors de la Cérémonie d’ouverture est spécialement conçue pour supporter la flamme et éviter que l’archer ne se brûle. Elle est en duralumin trempé, pèse une centaine de grammes et mesure un peu plus d’un mètre. La flèche fait à présent partie des collections du Musée Olympique à Lausanne.

back to top En