skip to content
Atlanta 1996

Entre émotion et tragédie

Lorsque Mohamed Ali, légende du sport, allume la vasque, les Jeux de 1996 se trouvent placés sous le signe de l'émotion. Malheureusement, le 27 juillet, des terroristes font exploser une bombe dans le parc du  Centenaire olympique, tuant deux personne et en faisant plus d'une centaine de blessés.

Débuts olympiques

Pour la première fois dans l'histoire des Jeux Olympiques, les 197 Comités nationaux olympiques officiellement reconnus sont représentés aux Jeux. Le volleyball de plage, le vélo tout-terrain, l'aviron léger et le football féminin font leur entrée dans le programme olympique. Quant au navigateur Hubert Raudashi (AUT), il devient le premier athlète à participer à neuf éditions des Jeux Olympiques.

Des champions inoubliables

En athlétisme, la Française Marie-José Pérec remporte le 200 m et défend avec succès son titre sur 400 m. Elle devient l'athlète française la plus titrée de l'histoire et la première athlète à gagner deux fois l'épreuve du 400 m. Chez les hommes, le champion américain Michael Johnson s'impose comme le premier homme de l'histoire olympique à remporter à la fois le 200 m et le 400 m ! Sa victoire sur 200 m, en 19,32 secondes est assortie d'un nouveau record du monde.

La Turquie se trouve un héros

Le turc  Naim Suleymanoglu devient le premier haltérophile de l'histoire à gagner trois titres olympiques d'affilée. Un journaliste turc écrira : « Au restaurant, personne ne songe à lui faire payer l'addition. S'il commet un excès de vitesse, la police le laisse partir sans le verbaliser, en lui souhaitant une bonne journée ! »

CNO :197 (Nations)
Athlètes : 10 318 (3 512 femmes, 6 806 hommes)
Epreuves : 271
Volontaires : 47 466
Médias : 15 108 (5 695 presse écrite, 9 413 diffuseurs)

Le vote

Lors de la 96ème Session du CIO, en septembre 1990 à Tokyo, les membres du Comité International Olympique votèrent au dernier tour en faveur d'Atlanta (51 voix) face à Athènes (35 voix).

Les événements

A côté des principaux sites de compétition se trouvait le Parc olympique du centenaire, une zone de libre accès. Bien que faisant partie de l'environnement olympique, ce parc ne dépendait pas du périmètre de sécurité olympique. Dans la nuit du 26 au 27 juillet, une bombe y explosa, faisant deux morts et plus de 110 blessés.

Les médailles

Des athlètes de 79 pays - un record - remportèrent des médailles. 53 pays obtinrent au moins une médaille d'or.

Voile

L'Autrichien Hubert Raudaschl (voile) devint le premier athlète à avoir participé à neuf éditions des Jeux Olympiques. Ses débuts olympiques remontent à 1964 mais il était déjà présent aux Jeux de 1960 en tant que remplaçant.

Tennis

La joueuse de tennis Virag Csurgo (HUN) n'était inscrite que pour les épreuves de double. Le 24 juillet au matin, alors qu'elle s'échauffait avec une de ses coéquipières, elle fut informée qu'une des joueuses inscrites dans le simple manquait à l'appel et qu'elle pouvait prendre sa place si elle se présentait pour la rencontre qui débutait cinq minutes plus tard. Gardant sa tenue d'entraînement (shorts et T-shirt), elle se précipita sur le court et remporta le match.

Lutte

Lors du deuxième tour du tournoi de lutte libre dans la catégorie des poids moyens (82kg), Elmadi Jabrailov du Kazakhstan se retrouva face à Lucman Jabrailov de la République de Moldavie. Les deux hommes - originaires de Tchétchénie - étaient frères. Ils avaient choisi de ne pas représenter la Russie en raison du conflit tchétchène. Elmadi remporta ce combat exceptionnellement amical sur le score élevé de 10-8.

Une parfaite représentation

Pour la première fois, tous les Comités Nationaux Olympiques reconnus (197) envoient une équipe d'athlètes.

Nouveautés au programme

Le volleyball de plage, le vélo tout terrain, l'aviron poids léger et le football féminin font leur première apparition.

Les professionels sont admis

Des professionnels sont admis dans les épreuves cyclistes.

Réservé aux femmes

Un sport exclusivement féminin, le softball, est ajouté au programme olympique.

Des joueurs professionnels en football

Chaque équipe qualifiée pour le tournoi de football est autorisée à sélectionner trois joueurs professionnels indépendamment de leur âge et de leur expérience aux Jeux Olympiques.

Suppression des sports de démonstration

Des sports de démonstration ont été présentés à certaines éditions des Jeux Olympiques jusqu'en 1992. Les comités d'organisation des Jeux (COJO) pouvaient intégrer au programme olympique deux sports en démonstration. Cependant, l'organisation de ces démonstrations alourdissait la tâche des comités d'organisation, qui devaient fournir des prestations presque identiques à celles requises pour les sports inscrits au programme olympique. Ainsi, lors de la 95e Session du Comité International Olympique (CIO) à Porto Rico en 1989, il fut décidé de supprimer définitivement ces sports à partir des Jeux Olympiques d'Atlanta en 1996.

Cérémonies

Célébration dans le stade olympique pour le Centenaire des Jeux.

Ouverture officielle des Jeux par :
Président Bill Clinton

Allumage de la vasque olympique par :
Muhammad Ali (boxe)

Serment olympique par :
Teresa Edwards> (basketball)

Serment officiel par :
Hobie Billingsly (plongeon)

Atlanta 1996 Emblème

La base du flambeau, constituée des cinq anneaux et du chiffre 100, ressemble à une colonne grecque classique et fait honneur au centenaire des Jeux. Les flammes du flambeau s'élèvent vers le ciel et se terminent par une étoile parfaite symbolisant l'aspiration de tout athlète à atteindre l'excellence. La couleur dorée du logo représente les médailles d'or, la verte les branches de lauriers que portaient les vainqueurs d'antan et la renommée d'Atlanta comme ville verte.

Atlanta 1996 Médailles

Sur l'avers, le dessin utilisé depuis les Jeux d’Amsterdam en 1928, représentant Niké, la déesse de la victoire tenant un bouquet de palmiers dans sa main gauche et uen couronne de vainqueur au-dessus de sa tête dans sa main droite. Derrière, le Colisée de l'Antiquité et un chariot tiré par un cheval. Sur le revers, l'emblème des Jeux et un rameau d'olivier stylisé. Au total, 633 médailles d’or, 635 d’argent, 661 de bronze ont été fabriquées pour ces Jeux.

Plus d'infos
Atlanta 1996 Mascotte
Izzy

A l’origine baptisée « Whatizit », le nom d’Izzy a été choisi par 32 jeunes Américains âgés de 7 à 12 ans parmi les cinq noms suivants : Kirby, Starz, Zack, Gleamer et Izzy. Ces cinq noms avaient été sélectionnés sur plus de 3’300 suggestions d’enfants venant de 16 pays différents.

Plus d'infos
Atlanta 1996 Torche

Nombre de relayeurs : environ 800 en Grèce et 12 467 aux Etats-Unis
Distance totale : 2 141 km en Grèce et 26 875 km aux Etats-Unis
Pays traversés : Grèce, États-Unis

Plus d'infos

Atlanta 1996 Affiche

Le Président du Comité International Olympique (CIO) Juan Antonio Samaranch, a choisi comme affiche officielle des Jeux de 1996 cette image dessinée par l'un des dessinateurs à l'origine du "Look des Jeux", Primo Angeli. Le "Look des Jeux" était un service rattaché au département Services créatifs, mis sur pied afin de veiller à la qualité du design et de la production de tous les matériaux visibles des Jeux d'Atlanta.

Atlanta 1996 Monnaie olympique

Le logo des Jeux d'Atlanta, légende:
"UNITED STATES OF AMERICA/ I PLURIBUS UNUM/Atlanta 1996/CENTENNIAL OLYMPIC GAMES/ONE DOLLAR", les initiales de l'artiste "TDR".

Atlanta 1996 Rapports Officiels

Le “Rapport officiel des Jeux Olympiques du Centenaire : Atlanta 1996” marque le retour à une forme plus sobre et traditionnelle. Il en existe deux coffrets français et anglais, publiés en 1997. L’ouvrage se compose de trois volumes (Planification et organisation ; Jeux olympiques du Centenaire ; Résultats des compétitions). Le volume 3 est bilingue.

  • Atlanta 1996
    • Atlanta 1996

      12 mars 2014 |
      Télécharger
      Le “Rapport officiel des Jeux Olympiques du Centenaire : Atlanta 1996” marque le retour à une forme plus sobre et traditionnelle. Il en existe deux coffrets français et anglais, publiés en 1997. L’ouvrage se compose de trois volumes (Planification et organisation ; Jeux olympiques du Centenaire ; Résultats des compétitions). Le volume 3 est bilingue.

athletes

Plus

Les meilleurs moments d'Atlanta 1996


Galerie



back to top En