skip to content
Athènes 2004, Phivos et Athina Getty Images Bongarts

Phivos et Athina

Nom

Phivos et Athina. Les noms des deux mascottes font allusion aux divinités de l’Olympe : « Phoebos » est le surnom d’Apollon, dieu de la lumière et de la musique ; « Athéna », déesse de la sagesse et protectrice de la cité d’Athènes. Les deux mascottes symbolisent ainsi le lien entre la Grèce antique et les Jeux Olympiques de l'ère moderne.

Description

Phivos et Athina sont frère et sœur. Ils doivent leur forme particulière à une poupée en terre cuite en forme de cloche, datant du VIIe siècle avant J.C., typique de la Grèce antique, la « daidala ». Ils évoquent le plaisir du jeu et symbolisent les valeurs de l’Olympisme. Le choix d’un frère et d’une sœur n’est pas anodin, il incarne l’union des hommes et des femmes, soit l’égalité et la fraternité. Phivos est vêtu d’une tunique bleue pour rappeler la mer et la couleur de l’emblème des Jeux, tandis qu’Athina se couvre d’orange pour évoquer le soleil ainsi que l’emblème paralympique.

Créateur

Spiros Gogos, Paragraph Design

Le saviez-vous ?

Dans l’Antiquité grecque, les daidala, en plus d’être des jouets d’enfants, avaient une valeur sacrale : les jeunes filles, avant de se marier, sacrifiaient aux dieux leur poupée ainsi que leur robe, afin d’être pures et fécondes. Le vrai modèle qui a servi d’inspiration pour créer les mascottes est exposé au Musée National Archéologique d’Athènes.

Un concours a été lancé pour concevoir la mascotte. En tout, ce sont 196 propositions venant d’agences et de professionnels du design du monde entier qui ont été déposées.

En savoir plus sur les Jeux Olympiques d’Athènes 2004 sur olympic.org



back to top En