skip to content
Athènes 1896

Les Jeux renaissent

La première édition des Jeux Olympiques de l'ère moderne se déroule à Athènes, berceau des Jeux antiques. Ces Jeux attirent des athlètes de 14 pays, les principales délégations étant issues de Grèce, d'Allemagne, de France et de Grande-Bretagne.

La joie du marathon

Du fait de ses racines historiques, la Grèce tenait à remporter le marathon. Spyridon Louis s'élance de la ville de Marathon et prend la tête à quatre kilomètres de l'arrivée. À la grande joie des 100 000 spectateurs présents, il gagne le course avec plus de sept minutes d'avance.

Instinct de survie

Le nageur Hongrois Alfréd Hajos remporte les épreuves du 100 m et du 1 200 m. Pour l'épreuve de longue distance, les nageurs sont lâchés en pleine mer depuis un bateau, contraints de rejoindre la côte à la nage. Hajos déclarera plus tard que son "'instinct de survie était plus fort que (sa) rage de vaincre".

Le premier champion moderne

Le 6 avril 1896, l'Américain  James Connolly gagne le triple saut et devient le premier champion olympique depuis plus de 1 500 ans. Il terminera deuxième du saut en hauteur et troisième du saut en longueur.

CNO : 14
Athlètes : 241
Epreuves : 43
Volontaires : N.C.
Médias : N.C.

L'ouverture des Jeux

L'ouverture des Jeux fut proclamée par le Chef d’Etat du pays hôte.

L'hymne olympique

Un hymne olympique composé par Spiros Samaras (musique) et Kostis Palamas (paroles) fut joué pour la première fois lors des Jeux de la Ie Olympiade à Athènes en 1896. Par la suite, différentes compositions musicales agrémentèrent les cérémonies d'ouvertures jusqu'aux Jeux de Rome en 1960, date à laquelle la composition de Samaras/Palamas devint l'hymne olympique officiel. (décision prise par la Session du CIO en 1958).

Pour la première fois

Il a fallu créer Un rapport officiel et des timbres commémoratifs.

Cérémonies

Athènes 1896. La cérémonie de clôture. Le défilé des médaillés. En tête Spyridon Louis(GRE) 1e au marathon.

Ouverture officielle des Jeux par :
Sa Majesté le Roi George I

Allumage de la vasque olympique par :
Un feu symbolique fut allumé pour la première fois aux Jeux Olympiques d’été en 1928 in Amsterdam.

Serment olympique par :
Le serment des athlètes fut prononcé pour la première fois aux Jeux Olympiques de 1920 à Anvers.

Serment officiel par :
Le serment des officiels aux Jeux Olympiques d’été fut prononcé pour la première fois en 1972 à Munich.

Athens 1896 Medals

Les médailles attribuées aux vainqueurs n'étaient pas d'or mais d'argent et elles étaient accompagnées d'un rameau d'olivier et d'un diplôme. Le deuxième était récompensé par une médaille de cuivre, une branche de lauriers et un diplôme.

L'avers de la médaille contient le portrait de Zeus tenant dans sa main un globe surmonté de la victoire ailée avec la légende en grec "Olympie". Le revers contient le site de l'Acropole avec la légende en grec "Jeux Olympiques Internationaux à Athènes en 1896".

Plus d'infos
Athènes 1896 Affiche

Aucune affiche officielle ne fut créée pour les Jeux de la Ie Olympiade, mais la couverture du rapport officiel fut souvent utilisée comme référence à ces Jeux. L'inscription "776-1896", comme l'ensemble du dessin: le stade olympique en forme de fer à cheval nouvellement construit, l'Acropole, la jeune fille personnifiant la déesse Athéna et présentant le rameau d'olivier destiné au vainqueur marquent le lien entre les Jeux de l'Antiquité et les premiers Jeux de l'ère moderne.

Athens 1896 Épinglette
Athènes 1896 Rapports Officiels

Le rapport officiel des Jeux d’Athènes 1896 se compose de deux parties. La première, “Les Jeux Olympiques dans l'Antiquité”, a été publiée avant les Jeux et la seconde “Les Jeux Olympiques de 1896” à l’issue des Jeux. Pierre de Coubertin en est le co-auteur. Les deux volumes ont été publiés en 4 langues, sous la forme de deux éditions bilingues français-grec et anglais-allemand. Ce rapport officiel a fait l’objet de plusieurs rééditions, la première en 1941.





  • Athènes 1896
    • 14 nov. 2013 |
      Télécharger
      Le rapport officiel des Jeux d’Athènes 1896 se compose de deux parties. La première, “Les Jeux Olympiques dans l'Antiquité”, a été publiée avant les Jeux et la seconde “Les Jeux Olympiques de 1896” à l’issue des Jeux. Pierre de Coubertin en est le co-auteur. Les deux volumes ont été publiés en 4 langues, sous la forme de deux éditions bilingues français-grec et anglais-allemand. Ce rapport officiel a fait l’objet de plusieurs rééditions, la première en 1941

athletes

Plus


Galerie



back to top En