skip to content
POWELL Asafa
POWELL Asafa

Asafa POWELL

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Le précurseur

Recordman du monde du 100m de 2005 à 2008, Asafa Powell a ouvert la voie à la domination du sprint jamaïcain sur la planète athlétisme.

Plus de quatre-vingt 100m en moins de 10 secondes

« Tout le monde dit que je suis le premier à avoir vraiment aidé la Jamaïque à dominer le monde. Je suis celui par qui tout ça a démarré. On se souvient de moi pour cela, et pour ma capacité à battre les records. Je veux que les gens se souviennent de moi comme un des plus grands sprinters de tous les temps » dit Asafa Powell. Dès le début des années 2000, c’est en effet lui qui porte haut les couleurs du sprint jamaïcain pour l’amener sur le devant de la scène internationale. Le 14 juin 2005 à Athènes, il bat une première fois le record du monde du 100m (9.77), égale deux fois ce chrono, puis le porte à 9.74 le 9 septembre 2007 à Rieti. Il reste pendant trois ans propriétaire de ce prestigieux record, jusqu’à ce que son compatriote et ami Usain Bolt ne l’améliore. Mais Powell est à la tête d’un autre record, avec plus de quatre-vingt 100m courus en moins de 10 secondes au cours de sa carrière.

Finisseur d’un relais 4x100m record

Dernier relayeur du 4x100m jamaïcain, où il est chronométré en 8.70 lancé le 16 août 2008 dans le Stade National de Beijing, Asafa Powell participe donc brillamment au record du monde en 37.10 réalisé avec Nesta Carter, Michael Frater et Usain Bolt, et remporte sa seule médaille d’or aux Jeux Olympiques. C’est dans cette discipline, avec les mêmes coéquipiers et toujours en dernier relayeur, qu’il gagne également son unique titre mondial l’année suivante lors des championnats du monde de Berlin. Brillant en individuel lors des meetings d’athlétisme sur toutes les pistes du monde, Asafa Powell est allé de désillusions en désillusions dans les grands évènements planétaires.

Une carrière jalonnée de blessures

Si on dit d’Asafa Powell qu’il est fragile mentalement dès lors qu’il s’agit de défendre ses chances aux Jeux Olympiques ou aux Mondiaux, la réalité est que sa carrière a été jalonnée de blessures, principalement musculaires, qui ont freiné sa progression et ses ambitions. « Bien des choses auraient été différentes. J’irais plus vite et mes résultats seraient meilleurs. Je pense que j’aurais réussi bien plus durant toutes ces années, j’aurais pu gagner les Mondiaux, les Jeux...» dit le sprinter qui devra s’arrêter après quelques foulées lors de la finale du 100m des Jeux de Londres 2012 victime de douleurs à la hanche. Cette blessure, qui le prive également du relais 4x100m, est la dernière en date d’une longue série de contretemps pour un athlète qui n’a jamais demandé qu’à vivre une saison en pleine possession de ses moyens physiques pour briller au firmament..

Plus

Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 37.10
    Athlétisme
    relais 4x100m hommes


back to top