skip to content

Arianna FONTANA

  • O 1
  • A 2
  • B 5

La plus grande olympienne du short track

Plus jeune médaillée italienne aux Jeux d'hiver, à 15 ans en 2006, Arianna Fontana touche enfin l'or à sa quatrième participation, à l'arrivée du 500 m des Jeux de PyeongChang 2018 où elle obtient trois médailles pour devenir, avec un total de huit podiums, la plus décorée de toutes les patineuses de vitesse sur piste courte.

Pas de limites

Le 10 décembre 2017, Arianna Fontana, désignée porte-drapeau de la délégation italienne pour les Jeux de PyeongChang, poste sur Instagram une photo d'elle enfant, avec les patins, la combinaison, les genouillères et le casque de short-track, et écrit : "Je me souviens très précisément de l'instant où j'ai décidé de suivre ma passion. C'est aisé de s'en souvenir parce que j'ai repensé à ce moment à chaque fois que l'on a douté de moi, que l'on m'a dit que je n'y arriverai pas. C'est dans ces moments que j'ai trouvé la force et la motivation pour aller de l'avant et pour réaliser qu'il n'y avait aucune limite, seulement notre imagination. Les limites posées par d'autres personnes ne sont ni pour moi ni pour ceux qui restent impliqués dans leur vision." Née à Sondrio, dans la Valtellina (Lombardie), Arianna Fontana débute dans sa discipline dès l'âge de quatre ans, en suivant les pas de son grand frère. Son talent précoce la voit débuter en équipe d'Italie à 15 ans et monter d'entrée sur trois podiums (500 m, 1500 m et 3000 m) pour se classer deuxième toutes distances aux Championnats d'Europe disputés à Krynica-Zdrój (Pologne). En route pour les Jeux de Turin 2006 !

La plus jeune médaillée italienne aux Jeux d'hiver

Sur la glace du Palavela de Turin, devant son public, Arianna Fontana est éliminée en quarts de finale du 500 m puis en demi-finale du 1000 m où elle dispute la finale B pour se classer 3e de la course et 6e de l'épreuve. Et le 22 février 2006, elle est en finale du relais 3000 m avec Marta Capruso, Katia Zini et Mara Zini. La République de Corée du Sud l'emporte, la Chine est disqualifiée, le Canada prend l'argent et l'Italie le bronze. À 15 ans et 314 jours, Arianna Fontana est la plus jeune médaillée olympique de son pays aux Jeux Olympiques d'hiver. Ainsi, l'adolescente est élevée au rang de chevalière de l'Ordre du mérite de la République italienne.

Grande première pour l'Italie à Vancouver 2010

Décidée à tout faire pour tenter de combler l'écart technique qui la sépare des meilleures patineuses coréennes et chinoises, Arianna remporte sa première médaille planétaire aux Championnats du monde de 2007 à Milan (l'argent sur 500 m) et brille sur la scène européenne en remportant le titre toutes distances en 2008 et 2009, et un total de huit médailles d'or continentales jusqu'en 2010. Lors des Jeux de Vancouver, dans le majestueux Pacific Coliseum de Vancouver, la championne de l'ASD Bormio Ghiaccio est éliminée en quarts de finale du 1000 m, termine 3e de sa demi-finale du 1500 m, part en finale B et la remporte pour se classer 9e. Le relais 3000 m italien sort au même stade et ne brille pas dans la petite finale. Mais après avoir brillamment tracé sa route sur 500 m, elle dispute la finale le 17 février, se maintient en 3e position tout du long et enlève le bronze derrière la Canadienne Marianne St-Gelais (argent) et la Chinoise Wang Meng (or). Arianna Fontana est la première Italienne médaillée olympique dans une épreuve individuelle de short track.

Exploits à répétition

En 2011, 2012 et 2013, Arianna Fontana s'affirme comme l'incontestable n°1 européenne en remportant trois fois le classement toutes distances des championnats continentaux, disputés à Heerenveen (Pays-Bas), Mlada Boleslav (République tchèque) et Malmö (Suède), Elle est aussi pour la première fois médaillée de bronze toutes distances aux Mondiaux de 2011 de Sheffield (Royaume-Uni) grâce à deux médailles d'argent sur 500 m et 1000 m, et récidive l'année suivante à Shanghai (Chine). Par ailleurs, elle remporte au terme de la saison 2011-2012 le classement Coupe du monde du 500 m, ce qu'aucune Italienne n'avait réussi auparavant. Elle explique en janvier 2014 : "J'espère arriver à Sotchi au maximum de ma forme physique et mentale. Je vais tenter d'entrer dans les finales de toutes les distances ainsi qu'en relais, et j'essayerai de jouer la médaille à chaque fois". Le pari sera presque gagné !

Trois podiums à Sotchi 2014

En l'espace de cinq journées, soit du 13 au 18 février 2014, dans l'arène Iceberg de Sotchi, Arianna Fontana ne quitte pas le podium. Tout commence par une incroyable finale du 500 m : à quatre tours de l'arrivée, la Britannique Elise Christie entraîne Fontana et la Coréenne Park Seung-hi dans une chute collective derrière la Chinoise Li Jianrou. Cette dernière continue seule en piste et l'emporte. Les trois autres finalistes se sont relevées et Christie passe la ligne en 2e position devant Fontana. Puis la Britannique est disqualifiée et l'Italienne prend la médaille d'argent qui pour elle "vaut de l'or". Deux jours plus tard, lors de la finale du 1500 m, une chute à l'arrière élimine trois des sept concurrentes. Arianna Fontana se maintient derrière la Coréenne Shim Suk-hee et la Chinoise Zhou Yang pour prendre le bronze à l'arrivée. Enfin, le 18e février, la Chine est disqualifiée après la fin du relais 3000 m et l'Italie (Fontana, Lucia Peretti, Martina Valecpina, Elana Viviani), initialement 4e, monte sur la troisième marche du podium où trône l'équipe de la République de Corée. Pari presque gagné car Arianna prend ensuite une pénalité en 1/4 de finale du 1000 m.

Un break avant ses quatrièmes Jeux

Déjà quintuple médaillée olympique à 23 ans, Arianna Fontana va faire un long break à partir de 2015. "J'étais trop fatiguée mentalement. Mon corps restait prêt à courir, mais pas mon esprit. J'ai même eu des doutes sur le fait que j'allais continuer à patiner." Durant sa période loin des pistes de glace, elle apprend la boxe ! Quand elle reprend la compétition, se qualifiant pour ses 4e Jeux à PyeongChang, elle reprend sa domination continentale : nouvelles victoires au classement toutes distances à Turin en 2017 et à Dresde en 2018, un mois avant les Jeux. Son total de médailles européennes se monte à 41 podiums et 24 titres, dont sept au classement "overall".

L'or enfin, et le record !

Les Jeux de PyeongChang 2018 se transforment en conte de fées pour la championne de 27 ans. Après avoir défilé drapeau en main en tête de sa délégation lors de la cérémonie d'ouverture, Arianna Fontana atteint enfin son but : le 13 février dans l'arène de Gangneung remplie à ras-bord, elle mène la finale du 500 m de bout en bout, puis résiste devant des gradins en fusion au retour de Choi Min-jeong qu'elle parvient à devancer du bout du patin (22 cm) sur la ligne d'arrivée, avant la disqualification de la star coréenne pour obstruction. La sixième médaille olympique de l'Italienne est en or ! "Quand j'ai vu que j'étais première, j'ai crié, j'ai pleuré. J'ai travaillé des années pour ça et les quatre derniers mois ont été particulièrement difficiles. Je n'avais que le but d'arriver ici dans la meilleure forme de ma vie. Je chassais l'or, et je l'ai finalement eu," dit-elle.

Après s'être classée 7e et dernière de la finale du 1500 m remporté par Choi, Arianna s'adjuge le 20 février avec Lucia Peretti, Cecilia Maffei et Martina Valcepina la médaille d'argent du relais 3000 m, malgré une chute en cours d'épreuve, mais l'Italie est la seule équipe classée derrière la République de Corée après disqualification de la Chine et du Canada, les autres formations finalistes, ce qui offre le bronze aux Pays-Bas vainqueurs de la finale B. Enfin, deux jours plus tard, Fontana remporte sa huitième médaille olympique en prenant la 3e place du 1000 m remporté par la Néerlandaise Suzanne Schulting devant la Canadienne Kim Boutin. En quatre éditions des Jeux Olympiques, Arianna Fontana totalise une médaille d'or, deux en argent, cinq en bronze : elle est la plus décorée de toutes les patineuses de short track, tout en égalant les records de l'Américain Apolo Anton Ohno (2 or, 2 argent, 4 bronze) et du Coréen puis Russe Viktor An (6 or, 2 bronze). 

Après avoir laissé planer le doute sur son éventuelle retraite sportive, Arianna Fontana annonce fin mai 2018 qu'elle a l'intention de continuer. "C'est l'heure de reprendre l'entraînement, pour me remettre en forme, pour programmer les prochaines années, celles qui vont me porter jusqu'aux Jeux d'hiver de Beijing 2022", dit-elle. Et son objectif est clair : "Avec une seule médaille supplémentaire, je peux devenir la n°1 de mon sport aux Jeux"... tous sexes confondus !

Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • A 4:05.918
    Patinage
    Relais 3000m
    B 1:29.156
    Patinage
    1000m
    O 0:42.569
    Patinage
    500m
  • B F
    Patinage
    Relais 3000m femmes
    A F
    Patinage
    500m femmes
    B F
    Patinage
    1500m femmes
  • B FINALS
    Patinage
    500m femmes
  • B
    Patinage
    Relais 3000m femmes


back to top En