skip to content


ANVERS 1920

LE PROJET

En avril 1919, Anvers est désignée ville hôte des Jeux Olympiques de 1920. Les organisateurs entreprennent rapidement la construction des édifices sportifs, dont un stade olympique, dans un contexte économique difficile en raison de la Première Guerre mondiale. Le choix de l’emplacement du futur stade se porte sur un terrain où s’entraîne le Beerschot AC, club créé en 1899. La zone est située à environ cinq kilomètres au sud du centre-ville et appartient à une famille aisée de la région. Initialement évalué à un million, le prix final du stade s’élèvera à plus du double à cause de l’inflation d’après-guerre.

CIO
ARCHITECTURE

En avril 1919, Anvers est désignée ville hôte des Jeux Olympiques de 1920. Les organisateurs entreprennent rapidement la construction des édifices sportifs, dont un stade olympique, dans un contexte économique difficile en raison de la Première Guerre mondiale. Le choix de l’emplacement du futur stade se porte sur un terrain où s’entraîne le Beerschot AC, club créé en 1899. La zone est située à environ cinq kilomètres au sud du centre-ville et appartient à une famille aisée de la région. Initialement évalué à un million, le prix final du stade s’élèvera à plus du double à cause de l’inflation d’après-guerre.

La taille compacte du stade ainsi que son agencement assurent une bonne visibilité quelle que soit la place occupée dans les tribunes.

D’après Richard Cashman, le stade comporte des décorations grecques, des arches et des colonnes faites de plâtre qui surplombent les tribunes circulaires. Le plâtre n’étant pas un matériel conçu pour durer, ces ornements disparaissent quelque temps après les Jeux.

CIO
APRÈS LES JEUX

Selon The Stadium Guide, la capacité du stade diminue au fil des années jusqu’à atteindre 25 000 places. En outre, certaines parties du stade sont démolies. En 2000, le stade subit une grande métamorphose : la piste d’athlétisme est supprimée et quatre tribunes individuelles pouvant accueillir 10 000 spectateurs au total remplacent les tribunes existantes. Actuellement, l’équipe de football KFCO Beerschot Wilrijk est le club résident.

CIO
LE SAVIEZ-VOUS ?

- Le roi Albert 1er est très attentif aux préparatifs des Jeux Olympiques. Le 27 mars 1920, il effectue même une visite incognito afin d'inspecter l’avancement des travaux du stade.

SOURCES

- Jeux Olympiques à Anvers (Belgique) en 1920 : VIIme Olympiade, Règlements généraux, comités, programme général, Comité exécutif de la VIIme Olympiade, 1920, 103.
- Karl Lennartz, Wolf Reinhardt, Ralph Schlüter, Die Spiele des VII. Olympiade 1920 in Antwerpen, Kassel : AGON Sportverlag, 2013, pp. 35-36.
- « Olympisch Stadion », site Internet de The Stadium
- « Olympisch Stadion », site Internet du KFCO Beerschot
- Rapport officiel des Jeux de la VIIème Olympiade Anvers 1920, Comité Olympique Belge, 1957, 10, 13, 15, 49, 51, 173.
- Richard Cashman, « Olympic Legacy in an Olympic City : Monuments, Museums and Memory », Global and Cultural Critique : Problematizing the Olympic Games, Fourth International Symposium for Olympic Research, 1998, p.
- Roland Renson, La VIIième Olympiade Anvers 1920 : Les Jeux ressuscités, Comité Olympique et Interfédéral Belge [ed.], Bruxelles, 1995, pp. 19-20.



STADE OLYMPIQUE
Dénomination: Les termes stade du Beerschot Athletic club, champ de Beerschot ou encore stade de Kiel sont utilisés pour désigner le stade olympique d’Anvers.
Localisation: Atletenstraat 80, 2020 Anvers-Kiel, Belgique
Statut: Construit pour les Jeux. Utilisé actuellement.
Concepteurs: Fernand de Montigny et Louis Somers (architectes) MM. Humphreys Co (entrepreneurs)
Coût: 2 280 479 francs belges
Capacité: 30 000 spectateurs
Dimensions: -
Données additionnelles: -
Construction: Juillet 1919 à avril 1920
Inauguration officielle : 1er mai 1920 (Date d’inauguration provenant du rapport officiel. D’autres sources donnent le 23 mai comme date d’inauguration.)
Evénements durant les Jeux : Athlétisme (départ et arrivée du marathon et du cross-country inclus), football, gymnastique, rugby, tir à la corde, haltérophilie et la phase d’équitation du pentathlon moderne. Cérémonie d’ouverture et de clôture. ( Le stade est également utilisé à plusieurs reprises avant les Jeux. Il accueille des démonstrations gymniques et des concours musicaux le 23 juin ainsi que les épreuves de sélection pour la composition de l’équipe belge d’athlétisme le 27 juin. La presse n’est pas mise au courant de ces épreuves par les organisateurs et le stade reste vide.)


back to top En