skip to content

Anthony NESTY

  • O 1
  • A 0
  • B 1

Le héros du Suriname

Anthony Nesty a immédiatement reçu le statut de héros national lorsqu'il a battu l'Américain Matt Biondi, meilleur nageur masculin des Jeux de Séoul en 1988, lors de la finale du 100m papillon, devenant le premier et unique champion olympique du Surinam.

Un talent rare

Anthony Conrad Nesty nait dans l’archipel caraïbe de Trinidad & Tobago, dernier d’une famille de cinq enfants qui part s’installer à Paramaribo au Suriname alors qu’il a 9 mois. Il commence à nager dès ses cinq ans, se spécialisant en papillon dans un pays de 350.000 habitants qui ne dispose que d’un seul bassin de 50m. Au sein du club des Dauphins de Paramaribo, Nesty progresse tant et si bien qu’il obtient à 16 ans sa qualification pour les Jeux Olympiques de Los Angeles 1984 où il dispute le 100m papillon sans parvenir à atteindre la finale, se classant 21e. Cette première expérience le décide à rejoindre les Etats-Unis pour passer le cap supérieur, au sein du lycée Bolles de Jacksonville en Floride où le réputé entraîneur Greg Troy le prend en mains. L’entraînement intensif porte ses fruits en 1987 quand il remporte l’or sur sa distance de prédilection aux Jeux Panaméricains à Indianapolis.

La surprise de Séoul

Dans la piscine Jamsil de Séoul, la star des Jeux 1988 en natation est l’Américain Matt Biondi qui remporte cinq médailles d’or et semble parti pour en gagner une sixième dans le 100m papillon en finale, le 21 septembre. Biondi touche en tête aux 50m alors que Nesty vire en 4e position. Dans la 2e longueur, le nageur américain continue à mener la course et se laisse glisser en confiance vers le mur, quand Nesty met un dernier coup de bras rageur pour créer une immense surprise. Le tableau d’affichage annonce Nesty vainqueur en 53.00, Biondi deuxième en 53.01. Pour 1/100e de seconde à l’issue d’une course magnifique, Anthony Nesty reste à ce jour le seul champion olympique et l’unique médaillé du Suriname.

Dominateur en papillon

Après avoir obtenu une bourse pour partir étudier et s’entraîner à l’Université de Floride à Gainesville, où il rejoint le club des Florida Gators pour lequel il brille en championnat NCAA, le nageur du Suriname reste invaincu durant trois ans sur 100m papillon, remportant au passage les championnats Pan Pacifiques à Tokyo en 1989 puis les Jeux Pan Américains à la Havane et le titre mondial à Perth en 1991. Il prend enfin la médaille de bronze du 100m papillon des Jeux Olympiques de Barcelone en 1992.

Héros national

A son retour de Séoul, Anthony Nesty a été accueilli en héros dans les rues de Panamaribo. Un timbre, et des pièces de monnaie sont frappés à son effigie, et il apparait sur les billets de 25 florins surinamiens. La compagnie Surinam Airways nomme un des ses avions « Nesty », le stade couvert de la capitale porte également son nom. Dans le stade national de Beijing, le 8 août 2008, Anthony Nesty, devenu entraîneur, est le porte-drapeau de la sélection surinamienne.

Plus


Galerie


Résultats


back to top En