skip to content
MEARES Anna

Anna Meares : de records en records

Cycliste sur piste la plus titrée dans l’histoire des championnats du monde, Anna Meares est aussi l’australienne la plus décorée aux Jeux (six médailles) dans son sport, et la seule athlète australienne à avoir gagné des médailles individuelles dans quatre Jeux Olympiques consécutifs. Elle achève sa brillante carrière sur une médaille de bronze en keirin à Rio 2016.

300 km pour débuter

Anna Meares grandit à Middlemount dans le Queensland australien. Plus jeune d’une famille de quatre enfants, elle pratique plusieurs sports (karaté, BMX, triathlon, natation), jusqu’au jour où, à 11 ans, elle assiste en compagnie de sa soeur d’un an plus âgée Kerrie à la victoire de leur compatriote Kathy Watt (championne olympique sur route à Barcelone en 1992) dans la poursuite individuelle des Jeux du Commonwealth 1994. « Nous nous sommes dés lors intéressées à la vitesse dans les vélodromes, le cyclisme sur piste ». Leur père trouve le club le plus proche, mais il se trouve à 300 km de leur domicile, à Mackay. « Il nous y a amené un week-end, nous sommes tombées amoureuses de ce sport » raconte-t-elle. « Donc, les deux années suivantes, maman et papa nous prenaient à la sortie de l’école le vendredi après-midi, conduisaient les 300 km pour que nous puissions courir avant de nous ramener à temps à la maison pour reprendre l’école le lundi matin ! ». La famille déménage ensuite à Rockhampton, qui dispose d’un vélodrome, où Anna et Kerrie peuvent faire leurs gammes quotidiennement.

Record du monde à Athènes

Championne du monde junior sur 500m en 2001, Anna Meares remporte le bronze en vitesse individuelle l’année suivante à Manchester lors des Jeux du Commonwealth où Kerrie s’impose sur 500m. Mais la soeur ainée n’ira pas beaucoup plus loin tandis qu’Anna rejoint à 19 ans l’Institut Australien des Sports (AIS) à Adélaïde pour poursuivre ses études tout en pratiquant sa discipline à haut niveau. A Melbourne en mai 2004, elle remporte son premier titre mondial sur 500m. A Athènes le 20 août 2004, Anna Meares est sacrée championne olympique du 500m en battant le record du monde avec un chrono de 33.952, le premier de l’histoire sous les 34 secondes ! En vitesse individuelle, meilleur temps des qualifications, elle est battue en demi-finale en trois manches par la Canadienne Lori-Ann Muenzer puis domine la Russe Svetlana Grankovskaya pour prendre la médaille de bronze.

De l’argent à Beijing, une pluie d’or aux Mondiaux

Encore championne du monde du 500m en 2007 à Palma de Majorque (Espagne), Anna Meares ne dispute que la vitesse aux Jeux de Beijing 2008, la distance dont elle détient le titre n’étant plus au programme olympique. Elle parvient en finale où elle est battue en deux manches par la Britannique Victoria Pendleton. Entre les Mondiaux UCI de Pruszkow (Pologne) en 2009 et ceux d’Apeldoorn (Pays-Bas) en 2011, elle complète un exploit unique : de l’or dans toutes les disciplines (500m, keirin, vitesse individuelle et vitesse par équipes) de la vitesse sur piste.

La plus belle victoire à Londres

Anna Meares et Victoria Pendleton se retrouvent en finale de la vitesse individuelle lors des Jeux de Londres le 7 août 2012. La championne britannique qui dispute sa dernière course espère bien achever sa carrière avec de l’or. Mais elle est disqualifiée en première manche et Anna Meares la domine dans la seconde. Une victoire extraordinaire devant un public entièrement acquis à la cause de Pendleton.  « Courir devant cette foule a été quelque chose d’unique. Le niveau de décibels a dû atteindre 114 entièrement dirigés sur Victoria. J’étais très nerveuse et je suis heureuse de m’être teint les cheveux avant la compétition, sinon ils seraient devenus gris ! » a raconté la championne australienne.

Le record en 2015

Anna Meares avait un rêve : devenir la cycliste la plus titrée des championnats du monde, c’est à dire dépasser les 10 médailles d’or de la Française Félicia Ballanger. Le 22 février 2015, sur le Vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines (France), elle remporte l’épreuve de keirin, son onzième titre planétaire, à 31 ans. Toujours au sommet, elle attend maintenant les Jeux de Rio pour augmenter sa collection olympique.

Porte-drapeau à Rio

Anna Meares est la porte-drapeau de la délégation australienne lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux de Rio le 5 août 2016 au Maracanã. Elle n’est que la 2e cycliste de son pays à avoir cet honneur après Dunc Gray en 1936 ! La double championne olympique est engagée sur trois épreuves dans le vélodrome olympique de Barra de Tijuca. Le 12 août, lors de la vitesse par équipes avec Stephanie Morton, elle rate le bronze d’un rien à l’arrivée de la course pour la 3e place face aux Allemandes Kristina Vogel et Miriam Welte. Mais cette épreuve ne constituait pas son objectif principal en terre carioca.

Six médailles en quatre Jeux !

Le lendemain de la 4e place en vitesse par équipes, Anna Meares est au départ de la finale du keirin. La course s’achève sur un résultat très serré : la Néerlandaise Elis Ligtlee l’emporte de 0.033 devant la Britannique Rebecca James, qui réussit à devancer l’Australienne d’un boyau (5 millièmes de seconde) et devant Meares. « Malheureusement, j’ai pris le virage trois avant la ligne d’arrivée un peu trop large, cela m’a coûté de la vitesse », remarque-t-elle. « Mais en même temps, je suis ravie ! C’était la principale force de motivation qui m’a poussé à continuer après les Jeux de Londres : obtenir un meilleur résultat dans cette épreuve » où elle avait terminé 5e en 2012.

Avec ce bronze, sa 6e médaille olympique, elle devient la plus décorée des cyclistes australiens, et la seule athlète de l’île-continent à avoir gagné des médailles individuelles dans quatre Jeux d’été consécutifs. « Le Keirin était mon seul but ici, alors demain, je vais juste y aller et prendre du plaisir, » annonce-t-elle à propos de la défense de son titre en vitesse individuelle. Elle sera éliminée au 1er tour, passera par les repêchages, et prendra la 10e place finale. Qu’importe, Anna Meares a réussi ses derniers Jeux.

Le 16 octobre 2016, la plus grande cycliste australienne annonce qu’elle prend sa retraite sportive à 33 ans.« Je n’ai pas vécu un conte de fée pour terminer, mais j’ai connu une belle fin ! » 


Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • Cyclisme
    Keirin
  • Cyclisme
    Vitesse par équipes femmes
    Cyclisme
    vitesse individuelle femmes
  • Cyclisme
    vitesse individuelle femmes
  • 33.952
    Cyclisme
    500m contre la montre femmes
    Cyclisme
    vitesse individuelle femmes


back to top En