skip to content
KARELIN Aleksandr
KARELIN Aleksandr

Aleksandr KARELIN

  • O 3
  • A 1
  • B 0

Ce lutteur russe, surnommé l’«Ours sibérien», demeura invaincu durant treize ans.

 
Débuts réticents

En dépit d’une carrure parfaite pour un lutteur - il pesait 7 kilos à la naissance et à 13 ans était plus grand que son père - Aleksandr Karelin n’aimait pas le sport pour commencer. Sur le point d’abandonner, il rencontra l’entraîneur Victor Kusnetzov, qui sut mobiliser son enthousiasme.

Succès à Séoul

Aux Jeux de 1988 à Séoul, lors de sa première participation olympique, Karelin remporta l’or dans la catégorie des super-lourds en lutte gréco-romaine. Il demeura invaincu durant les quatre années qui suivirent entre Séoul et Barcelone.

Difficile à battre

Karelin défendit avec succès son titre aux Jeux de 1992. Aux Jeux de 1996 à Atlanta, il devint le premier lutteur à gagner dans la même catégorie de poids à trois reprises. S’imposant 25-0 sur ses cinq adversaires. Aux Jeux à Sydney en 2000, Karelin était spectaculairement demeuré invaincu durant 13 ans. Il parvint en finale mais sa quête de la médaille d’or fut contrariée par une rare perte de concentration qui lui valut de s’incliner par 1-0 devant l’Américain Rulon Gadner.

Confiance tranquille

Malgré sa présence intimidante, Karelin était un étudiant en littérature à la voix douce. En 1999, il fut élu à la chambre basse de la Douma russe et reçut l’Ordre olympique en 2001 des mains de Juan Antonio Samaranch, alors président du Comité International  Olympique.

Plus

Galerie


Résultats



back to top