skip to content

Albertville 1992 Parcours du relais IOC

Date de début : 13 décembre 1991, Olympie (Grèce)
Date de fin : 8 février 1992, Théâtre des cérémonies, Albertville (France)
Premier relayeur : Athanassios « Thanassis » Tsakiris, participant aux Jeux en biathlon (1992, 1994, 1998, 2010) et ski de fond (1988, 1992).
Derniers relayeurs : Michel Platini, participant aux Jeux en football (1976) et François-Cyrille Grange.
Nombre de relayeurs : ~5'500 en France
Recrutement des relayeurs : Les relayeurs doivent être âgés de 15 à 20 ans. Cent mille réponses en provenance de toute la France sont adressées aux organisateurs. Les relayeurs sont sélectionnés par tirage au sort.
Distance: ~5’700 km en France
Pays traversés : Grèce, France
Albertville 1992 Torche IOC Description : La torche porte l’inscription XVIes Jeux Olympiques d’hiver 1992 ainsi que les cinq anneaux olympiques.
Couleur : Argent
Longueur : 41 cm
Composition : Alliage d’acier
Combustible : Gas : propylène, butane et propane. L’autonomie est de 40 minutes.
Designer / Fabriquant : Philippe Starck / Ugine & Gabialex
Le saviez-vous ? En laiton doré, la lampe de sécurité a la forme d’une lampe de mineur. Les emblèmes du relais de la flamme et des Jeux à Albertville y sont gravés. Son autonomie est de 14 heures. Les lampes de sécurité proviennent de la société Arras Maxéi.
Albertville 1992 Relais de la flamme Getty Images

Concept et particularité du parcours

Le but du relais est de traverser la France le plus largement possible en faisant étape dans toutes les capitales régionales. L’accent est mis en particulier sur les régions les plus peuplées ainsi que sur la Savoie qui accueille les Jeux. Les 57 jours du relais en France font écho aux 57 épreuves des Jeux d’hiver à Albertville.

Le 14 décembre 1991, d’Athènes, la flamme atterrit à Paris à bord d’un avion supersonique Concorde. Le premier relayeur sur sol français est Catherine Marsall, championne du monde cycliste en 1990. De relais en relais, la flamme atteint en soirée les Champs-Elysées qu’elle remonte dans un spectacle grandiose et sous les acclamations de 200'000 personnes.

Le 28 décembre, en Haute-Normandie, entre le Havre et Rouen, la flamme fait halte au château de Mirville. Une cérémonie réunissant près de 1'500 personnes et personnalités y est organisée en hommage à Pierre de Coubertin qui y vécut une partie de sa jeunesse.

Le saviez-vous ?

Ce ne sont pas moins de dix vasques qui sont construites pour cette édition des Jeux. Une vasque principale à Albertville, de 8 mètres de haut, 4,7 de diamètre et d’un poids de 1'300 kg brûleurs compris, ainsi que neuf autres plus petites pour les autres sites olympiques. Pendant les Jeux, la vasque principale, perchée sur un mât de 23 mètres, est située en bordure du Théâtre des cérémonies. Après les Jeux elle est placée dans le Parc Olympique Henry Dujol à Albertville. Tout comme la torche, le dessin de la vasque est de Philippe Starck. Il s’inspire de la corolle d’un lys.


back to top En