skip to content
MIMOUN Alain
MIMOUN Alain

Alain MIMOUN

  • O 1
  • A 3
  • B 0
Une rivalité amicale

L'Algérien Alain Mimoun représenta tout d'abord la France aux Jeux Olympiques en 1948. Dans le 10 000m, il termina deuxième derrière Emil Zatopek. En 1952, il se plaça à nouveau deuxième dans le 10'000m mais, une fois encore, ce fut Zatopek qui l'emporta. Quatre jours plus tard, Mimoun s'attribua sa troisième médaille d'argent, cette fois-ci dans le 5 000m. Le vainqueur ? Emil Zatopek.

Cela valut toutes les médailles

Aux Jeux Olympiques en 1956, Mimoun opta pour le marathon...et affronta Zatopek dans sa dernière course. Cette fois-ci, ce fut l'Algérien qui prit la tête. Juste avant la marque de mi-parcours, il s'échappa pour une victoire avec une minute et demie d'avance. Mimoun attendit son vieux compagnon Emil Zatopek sur la ligne d'arrivée, qui y parvint en sixième position. « Emil » lui dit Mimoun «  ...c'est moi qui ai gagné ». Zatopek enleva sa casquette, salua Mimoun et l'embrassa. « Pour moi » se souvint Mimoun plus tard, « cela valut toutes les médailles ».

Ma carrière, un château

Revenant sur ses courses olympiques, Mimoun fit observer, « Je regarde ma carrière comme un château : ma médaille d'argent à Londres représente les fondations, les deux d'Helsinki en sont les murs et la médaille d'or à Melbourne y a mis le toit ».

Plus

Galerie


Résultats



back to top