skip to content
SVINDAL Aksel Lund

Aksel Lund SVINDAL

  • O 2
  • A 1
  • B 1

Dans la lignée des plus grands

Le colosse norvégien de 1m89 pour presque 100 kg a tout connu dans le ski alpin. La gloire d’être numéro un mondial en 2007 et 2009, celle de devenir à PyeongChang en 2018 le premier champion olympique de descente de son pays après l'or du super-G à Vancouver en 2010, celle aussi de détenir cinq médailles d'or aux Championnats du monde entre 2007 et 2013, mais également les affres de blessures à répétition, qui sur une décennie ont mis un terme à nombre de ses saisons au plus haut niveau.

Premier champion olympique norvégien de la descente

Le 15 février 2018 sur la piste de vitesse de Jeongseon, Aksel Lund Svindal prend le départ de sa quatrième descente olympique avec le dossard n°7, et on sent tout de suite que le vieux Viking est surmotivé. Il part en pas de patineur dès les premiers mètres de course, tel un véritable skieur de fond norvégien. Toute sa descente est faite de rage et de combativité, de précision dans les trajectoires et d'une vitesse exponentielle : il signe le chrono vainqueur de 1:40.25 pour devancer son compatriote Kjetil Jansrud de 12/100e et le Suisse Beat Feuz de 18/100e. A 35 ans et 51 jours, il est le plus vieux champion olympique du ski alpin, mais aussi le premier skieur norvégien à remporter la descente aux Jeux !  Le couronnement d'une longue carrière... entrecoupée de longues périodes d'arrêt.

Un palmarès grandiose malgré plusieurs interruptions

"Les derniers Jeux Olympiques à Sotchi en 2014 ne sont pas allés dans le sens que j'espérais, et depuis lors, je n'ai pas pu finir une seule saison sans subir une opération. C'est tout simplement la première année en quatre ans où je peux skier en février. J'étais à l'hôpital toutes les autres années, c'est donc un timing parfait d'être sur les pistes à ce moment de l'année," résume-t-il à chaud. Si parfait qu'il s'adjuge sa troisième médaille olympique après l'or du Super-G et le bronze du slalom géant à Vancouver en 2010, et qu'il réalise une saison pleine en Coupe du monde, avec huit podiums en descente et super-G, trois victoires, et la 3e place du classement général. Ses résultats dans toutes les compétitions depuis 2006 (35 victoires en. Coupe du monde, 77 podiums, 11 gros et petits globes de cristal, huit médailles aux championnats du monde dont cinq titres) font de lui le meilleur skieur alpin norvégien de l'histoire aux côtés de Kjetil André Aamodt.

Premiers Jeux, premières victoires

Le colosse Norvégien capable de briller dans quatre disciplines débute en Coupe du monde en 2003. Mais c'est trois ans plus tard qu'il explose au plus haut niveau. Sa première expérience olympique a lieu à Turin en 2006. Aksel repart des Jeux sans médaille autour du cou, mais satisfait de ses performances avec de belles 5e et 6e places dans l’ombre d’un autre géant, son compatriote Aamodt. Cette année-là, il remporte ses premières courses de Coupe du monde à Åre (SWE) et à Lake Louise (CAN) en descente et super-G. Svindal monte en puissance l'année suivante :  champion du monde de la descente et du slalom géant à Åre en 2007, vainqueur en fin de saison de son premier gros globe de cristal et des petits globes du géant et du combiné.

Sur toutes les marches du podium à Vancouver 2010

Sa carrière internationale est une première fois interrompue par une grave chute à Beaver Creek en décembre 2007 dont il mettra un an à récupérer. Mais il revient encore plus fort, gagne un deuxième gros globe de cristal en 2009, avant de monter sur toutes les marches du podium en 2010 à Vancouver : il termine deuxième de la descente, 7/100e derrière le Suisse Didier Défago, 2/100 devant l'Américain Bode Miller, puis il domine à nouveau Bode Miller de 28/100e dans le super-G pour enlever son premier titre olympique. En tête après la manche de vitesse du super combiné, il ne termine pas le slalom, enfourchant un piquet à quelques portes de l’arrivée. Il laisse échapper sa chance pour une troisième médaille en trois courses. Ce n’est que partie remise. Lors du géant, il se classe troisième de la première manche et malgré une huitième place dans le second tracé, Aksel Lund Svindal conserve suffisamment d’avance sur ses poursuivants pour s'adjuger le bronze de la course remportée par le Suisse Carlo Janka. Une médaille dans chaque métal vient récompenser un puissant athlète au mental d’acier qui ne fait jamais défaut.

Victoires, titres et blessures

Dans les années qui suivent, Svindal est deux fois champion du monde du combiné (2011 et 2013), régulièrement à la lutte avec Marcel Hirscher pour le classement général de la Coupe du monde, vainqueur des petits globes de la descente en 2013 et 2014, du super-G en 2012, 2013 et 2014, et surtout champion du monde de descente en 2013 à Schladming. À Sotchi en 2014, il est le porte-drapeau de la délégation norvégienne lors de la cérémonie d'ouverture, mais son meilleur résultat à Rosa Khutor sera la 4e place de la descente. Puis ce sont ces séries de blessures, entrecoupées de retours tonitruants (quatre descentes et trois super-G gagnés lors de l'hiver 2015-2016), qui l'emmènent vers cet hiver olympique 2018 triomphant !

"Je suis reconnaissant d'avoir réalisé la plupart de mes rêves et d'avoir connu l'expérience de remporter de grandes victoires aux Jeux Olympiques et aux Championnats du monde. Je m'éclate toujours autant à skier sur les montagnes tout autour du monde, et j'espère pouvoir continuer encore quelques années", dit-il. Mais aussi après sa victoire à PyeongChang : "Je suppose que c'est quelque part le début de la fin. Sans doute mes derniers Jeux. Rien n'est 100% sûr, mais nous sommes quand même très, très proches de ces 100%".

Plus


Galerie

Image Alt Text

Ski Alpin Descente Hommes

Le Norvégien Aksel Lund Svindal pendant la descente du ski alpin hommes.
Getty Images
play
https://olympic-vh.akamaihd.net/i/Assets/MediaPlayer/Videos/Streaming/2010/Oct-Nov_2010/Svindal/Svindal_mp4_,0200,0400,0600,1200,1800,.mp4.csmil/master.m3u8

Svindal

Aksel Lund Svindal lors des Jeux Olympiques d'hiver à Vancouver en 2010.
Image Alt Text

Aksel Lund Svindal - Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010

Aksel Lund Svindal en compétition lors des Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010. © 2010/GETTY/Clive Rose – Tous droits réservés.
2010 Getty Images - WHISTLER, BC - FEBRUARY 21: Aksel Lund Svindal of Norway competes during the Alpine Skiing Men's Super Combined Downhill on day 10 of the Vancouver 2010 Winter Olympics at Whistler Creekside on February 21, 2010 in Whistler, Canada. (Photo by Clive Rose/Getty Images) *** Local Caption *** Aksel Lund Svindal
Image Alt Text

Aksel Lund Svindal - Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010

Aksel Lund Svindal lors des Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010. © 2010/KISHIMOTO – Tous droits réservés.
Image Alt Text

Aksel Lund Svindal - Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010

Aksel Lund Svindal en compétition lors des Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010. © 2010/GETTY/Alain Grosclaude – Tous droits réservés.
2010 Getty Images - WHISTLER CREEKSIDE, CANADA - FEBRUARY 23: (FRANCE OUT) Aksel Lund Svindal of Norway takes the Bronze Medal during the MenÕs Alpine Skiing Giant Slalom on Day 12 of the 2010 Vancouver Winter Olympic Games on February 23, 2010 in Whistler Creekside, Canada. (Photo by Alain Grosclaude/Agence Zoom/Getty Images) *** Local Caption *** Aksel Lund Svindal
Image Alt Text

Aksel Lund Svindal - Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010

Aksel Lund Svindal en compétition lors des Jeux Olympiques d’hiver à Vancouver en 2010. © 2010/KISHIMOTO – Tous droits réservés.
© 2010 / Photo Kishimoto Corporation
Plus

Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 1:40.25
    Ski
    descente
  • A 1:54.38
    Ski
    descente hommes
    O 1:30.34
    Ski
    super-G hommes
    B 2:38.44
    Ski
    slalom géant hommes

back to top En