skip to content
ROMAN Aida
ROMAN Aida

Aida ROMAN

  • O 0
  • A 0
  • B 0

En rapportant au Mexique ses premières médailles de tir à l’arc, les archères mexicaines Aida Román et Mariana Avitia ont écrit l’histoire sur le terrain de Lord’s aux Jeux Olympiques cet été à Londres.

Étant donné la domination dans ce sport de la République de Corée, en tête du classement des médailles avec 30 apparitions sur le podium, la performance du duo qui a gagné l’argent et le bronze en compétition individuelle n’en a été que plus remarquable.  

Román, 24 ans, de Monterrey, s’est révélée imbattable dans les premières séries de l’épreuve et s’est trouvée confrontée en demi-finale à sa compatriote Avitia, qui partage le même entraîneur, Song I Woo. 

Après avoir gagné 6-2, Román a déclaré aux journalistes: « J’étais vraiment heureuse de me retrouver face à Mariana. Cela m’a détendue de savoir que je tirais contre elle. Que nous concourions en individuel ou par équipe, nous sommes de la même équipe. J’étais détendue et en contrôle. » 

En finale, Román n’a cessé de talonner la médaille d’or et numéro deux mondial Ki Bo Bae. Cette compétition stupéfiante suivie par des millions de Mexicains a été décidée par un tir à 70 m après que les deux tireuses se furent retrouvées à égalité.  

Ki en tête du classement aux points a provoqué la stupeur de la foule en tirant hors du centre, ce qui lui a valu un huit. Pour décrocher l’or, Román devait donc réaliser un neuf ou un dix.  

Au moment où la Mexicaine prenait place, on a vu la Sud-coréenne prier, mais Román n’a réussi qu’un huit également et les officiels ont déclaré que les efforts de Ki lui valaient le tir gagnant. La margé était des plus étroites pour Román qui a dû s’effacer. 

Entre-temps, dans le match pour le bronze, Avitia, 19 ans seulement, a créé la surprise en battant la quintuple olympienne américaine Khatuna Lorig à la troisième place. 

Bien que ni l’une ni l’autre ne soit rentrée au Mexique avec l’or, Román et Avitia, adversaires mais amies sont devenues en un instant des vedettes nationales. 

Le tir à l’arc bénéficie désormais d’une grande notoriété dans ce pays même si la médaille d’or remportée en football par l’équipe masculine a fait plus encore les grands titres des journaux.  

L’apparition des archères sur le podium a marqué l’apogée d’un développement du tir à l’arc sur dix ans, grâce à un programme de recherche de talents mené par la fédération nationale dans 29 des 32 états du pays. 

Ce programme a porté ses premiers fruits à Beijing en 2008, où Juan Rene Serrano est parvenu en demi-finale de la compétition masculine et Avitia, alors seulement âgée de 15 ans, a terminé dans les 16 premières.  

La médaille d’argent de Román vient s’ajouter à celle d’or qu’elle a gagnée en compétition par équipe en 2011 aux Jeux panaméricains à Guadalajara (Mexique), et à celle de bronze en individuel. Quatre ans auparavant, elle avait remporté l’argent en individuel aux Jeux panaméricains à Rio. 

Après avoir décroché l’argent à Londres, elle a déclaré: « Je suis très heureuse et fière de partager le podium avec Mariana. Nous nous sommes entraînées avec détermination et cela commence à payer. Je remercie tous ceux qui nous ont soutenues. »  

« J’ai l’impression de faire justice à ce sport, après le travail de toutes ces années et le sacrifice que cela implique pour y parvenir. Le Mexique a écrit l’histoire. »

Avitia qui, comme Román, précise qu’elle a l’intention de se présenter à Rio en 2016, a déclaré aux journalistes, « je ne saurais être plus heureuse, il n’y a pas de mots pour décrire ce qui m’arrive mais est-ce vraiment arrivé ? »

Plus


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • A
    Tir à l'arc
    individuel (ronde olympique FITA - 70m) femmes


back to top