skip to content
SOTNIKOVA Adelina
SOTNIKOVA Adelina

Adelina SOTNIKOVA

  • O 1
  • A 0
  • B 0

Adelina Sotnikova, l’étoile de Sotchi

Le 20 février 2014, Adelina Sotnikova est devenue à Sotchi la première russe championne olympique de patinage artistique féminin. Pour elle, ce n’était qu’un début !

Un premier titre national à 12 ans

Adelina Sotnikova commence à patiner à l’âge de quatre ans, dans sa ville natale de Moscou. Huit années plus tard, elle remporte le titre de championne de Russie en 2009, mais est encore trop jeune pour pouvoir disputer les Jeux de Vancouver. « J’ai commencé à rêver de participer aux Jeux après cette victoire. Et quand j’ai regardé ceux de 2010 à la télévision, je voulais vraiment me qualifier pour les prochains. Je savais que ce ne serait pas facile. Il y a tellement de jeunes filles talentueuses ici ! », a-t-elle raconté. Adelina redouble d’ardeur à l’entraînement  déterminée à devenir une grande championne pour aider sa famille et sa soeur cadette Maria, atteinte d’une grave maladie génétique. Elle gagne le titre mondial junior en 2011 à Gangneug (Corée du Sud), puis participe l’année suivante aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver à Innsbruck où elle se classe 2e derrière sa compatriote Elizaveta Tuktamysheva. En décembre 2013, Adelina remporte à 17 ans son 4e titre de championne de Russie avant de prendre la médaille d’argent des Championnats d’Europe de Zagreb en janvier 2014, une compétition remportée par Yulia Lipnitskaia.

Sotchi commence par une déception

Les Jeux de Sotchi ne commencent pas aux mieux pour Adelina Sotnikova, puisque c’est Yulia Lipnitskaia, 15 ans, qui est choisie pour participer à la nouvelle compétition par équipes avec la Russie, où d’ailleurs, elle brille de mille feux jusqu’à la médaille d’or. « Je voulais vraiment en faire partie parce que je savais que nous allions gagner avec une équipe tellement forte, et je me suis sentie offensée de ne pas être sélectionnée. Quand j’ai entendu ce « non », quelque chose est resté coincé dans ma gorge. Mais j’ai ravalé ma déception, déterminée à montrer à tout le monde ce que je pouvais réaliser dans la compétition individuelle. Cela a renforcé ma détermination, j’étais décidée à remporter l’or » expliquera Adelina.

Adelina met l’arène Iceberg en ébullition

La compétition féminine des Jeux de Sotchi démarre le 19 février par le programme court, à l’issue duquel la tenante du titre coréenne Yuna Kim, Adelina Sotnikova et l’Italienne Carolina Kostner sont dans un mouchoir de poche, séparées par moins d’un point d’écart. 24h plus tard, Sotnikova patine son libre avant Kim sur la glace de l’Iceberg.  Elle réussit parfaitement tous ses éléments techniques, combinaison triple lutz-triple boucle piqué, triple flip, triple boucle, triple salchow, triple lutz, sept triples sauts en tout, pirouettes variées, dans un programme rythmé par les claquements de mains du public. Son éblouissante prestation lui vaut un score de 149,95 qui n'est au final qu'à 0,11 point du record sur un libre détenu par Yuna Kim, établi à Vancouver en 2010 (150,06). Cette dernière a beau mettre ensuite toute sa légèreté et sa grâce sur la glace, cela ne suffit pas. Sotnikova la détrône pour devenir la première russe  championne olympique en patinage artistique féminin devant une arène en ébullition !

Ce n’est qu’un début !

« Je suis si heureuse, c'était mon rêve de gagner à Sotchi. Je suis vraiment très contente que les Jeux aient lieu ici en Russie parce que mes fans me soutiennent énormément. J'ai offert un grand cadeau à mon pays. Parce que je suis forte, je savais que je pouvais le faire. Je voulais l'or et aujourd'hui, il est à moi. Mais ce n’est pas la fin ! Je veux aller plus loin. Je veux gagner les Mondiaux, les championnats d’Europe. Je veux gagner toutes les médailles d’or possibles », dit Adelina Sotnikova en éclatant de rire après sa victoire historique. Le futur lui appartient !

Plus


Galerie


Résultats

  • Jeux
    Résultat
    Sport
    Epreuves
  • O 224.59
    Patinage
    Individuel femmes


back to top En