Lutte contre le dopage : Protéger et soutenir les athlètes propres!

Se doper, c’est tricher. Tricher avec ton sport, tes adversaires, les règles, ton entourage, tes fans, mais surtout et avant tout avec toi-même. Concourir « propre » est essentiel : pour préserver le sport de ce mal, pour préserver ton image et ta réputation et surtout pour préserver ta santé. Ton intégrité est en jeu et tu dois pouvoir être fier de tes performances.

La lutte contre le dopage est une des principales priorités du Comité International Olympique (CIO), qui collabore étroitement avec l’Agence Mondiale Anti-Dopage (AMA ou WADA en anglais). L’AMA supervise elle-même chaque Organisation Nationale Anti-Dopage (ONAD ou NADO en anglais), qui s’assure que des contrôles réguliers sont réalisés dans leur pays respectif.

Malheureusement, aucun sport n’est à l’abri du dopage. Il est donc de ta responsabilité de protéger ton sport ainsi que toi-même en respectant le Code mondial antidopage. Il est également important de savoir qu’en tant qu’athlète tu as des droits, des obligations et qu’il existe de nombreux pièges à éviter. Pour en savoir plus, tourne les questions ci-dessous…

Le savais-tu …

… qu’il est possible que tu doives te soumettre aux contrôles antidopage en compétition et hors compétition ?

Ton choix de participer à des compétitions engendre certaines obligations qui sont parfois un peu contraignantes. Par exemple, tu peux à n’importe quel moment être soumis au contrôle anti-dopage. Ainsi, que tu sois en compétition, à l’école, à l’entraînement, en examen ou avec des amis, le contrôleur te suivra dans tes activités jusqu’à ce que tu puisses donner la quantité d’urine ou de sang nécessaire, mais tu ne pourras pas repousser un contrôle.

… que c’est à toi de t’assurer que ton organisme ne contienne aucune substance interdite ?

Tu es le seul responsable de tout ce qui est retrouvé dans ton corps. Tu as la responsabilité de t’assurer que ce que tu absorbes (médicament, complément alimentaire ou toute autre substance) n’est pas contaminé par des substances interdites. Ni ton médecin, ni ton entraîneur, ni même le fabriquant de tes barres de céréales favorites ne peuvent être tenus responsables. Il s’agit de ta responsabilité, de ton avenir et de ta réputation.

… que tu as des droits pendant le contrôle anti-dopage ?

– Tout comme tu as des obligations, tu as des droits. Ainsi, une athlète (fille) devra toujours être accompagnée d’une femme pendant le contrôle et un athlète (garçon) d’un homme. Les mineurs ont le droits de choisir un représentant majeur pour les accompagner. Autre exemple, tu as le droit de choisir les flacons dans lesquels sera contenue ton urine. Tu as également le droit de prendre le temps dont tu as besoin pour donner ton urine ou ton sang. Apprends-en plus sur tes droits et obligations par ici.

… qu’il existe des « autorisations d’usage à but thérapeutique » (AUT ou TUE en anglais) ?

Parfois, des maladies ou blessures peuvent être uniquement traitées avec des médicaments contenant des substances interdites. Il est possible d’obtenir une AUT qui permettra à l’athlète de se soigner. Il s’agit de cas très particuliers qui ne peuvent être validés que par un médecin spécialisé and approuvé par un panel d’experts. Jette un œil par ici pour en savoir plus.

… que tu as le droit de refuser la prise d’un médicament ?

Ce n’est pas parce que les personnes les plus proches de toi te disent de prendre un médicament que tu dois le faire. Si tu as un doute, vérifie auprès de ton ONAD ou décide de ne pas le prendre ! Il est facile de se tromper bêtement, même avec un spray pour le nez, et cela engendre des conséquences pour ta carrière.

… que tu as l’obligation de vérifier si le médicament qui t’es prescrit est sur la liste des substances interdites ?

Pour cela, rends-toi sur le site de ton ONAD. Normalement, tu trouveras une hotline ou une application te permettant de vérifier si le médicament est autorisé ou non. Tu trouveras la liste des ONAD par ici.

Tu trouveras également ci le formulaire te permettant de rapporter tout problème lié au dopage. N’aies aucune crainte, ton message restera confidentiel et ton anonymat sera préservé si tu le souhaites.

… qu’il faut toujours annoncer que tu es sportif d’élite lorsque tu es chez le médecin ou à l’hôpital ?

Il est de ton ressort d’avertir le personnel soignant que tu es soumis aux contrôles anti-dopage. Personne ne peut le deviner !

… que le dopage fait du mal à ton corps ?

– Il ne faut pas croire que prendre une substance améliorant la performance restera sans conséquence pour ton corps. Il y a beaucoup de dangers pour ton corps, comme des crises cardiaques, des pertes de mémoire, des vomissements. Regarde la plupart des dangers par ici…

… qu’il existe plusieurs sortes/méthodes de dopage ?

Effectivement, il n’y a pas que la présence de substance illicite qui est punissable, mais l’utilisation d’une méthode interdite (transfusion de sang), le fait de manquer ou de refuser un contrôle, l’oubli de remplir les formulaires de localisation, la complicité dans un cas de dopage, la falsification de documents liés à un cas de dopage, la possession de substances interdites, le trafic ou l’administration de certaines substances ou encore le fait de se faire suivre par une équipe médicale ou un entourage suspendus pour dopage ou d’être associé à celle-ci sont aussi punissables.

… qu’ un entourage malveillant impliqué dans des cas de dopage est également punissable ?

Bien que la responsabilité incombe totalement à l’athlète de ne pas se doper, l’entourage (médecin, physio, parents, coach, manager, etc) sont eux aussi punissables s’il est prouvé qu’ils ont participé à cette action. Par le passé, seul l’athlète était puni.

… que des compléments alimentaires (pas uniquement achetés sur internet) peuvent comporter des substances illicites ?

Les fabricants et fournisseurs de compléments alimentaires ne sont pas soumis à des règles anti-dopage. Tu ne peux jamais être sûr de ce que tu prends. Il se peut que même si ton complément est naturel, des traces d’autres produits s’y trouvent.

… qu’ADAMS est le système d’administration et de gestion antidopage mondial ?

– Ce système permet à toutes les ONAD et FI de collaborer et d’être efficaces. Lorsque tu arrives à un certain niveau, ta fédération te demandera de déclarer via ADAMS ton emploi du temps. Cela les aide à organiser les contrôles en et hors compétitions. Apprends-en plus par ici…


Quiz

Teste tes connaissances par ici avec le Quizz Jeunesse.

TESTE TES CONNAISSANCES
Les dangers du dopage

Apprends-en un peu plus sur les dangers du dopage.

APPRENDS-EN PLUS
Franc Jeu

Teste ton aptitude à la prise de décision des jeunes en matière de dopage avec Franc Jeu.

APPRENDS-EN PLUS
Comment les échantillons sont analyser

Apprends-en plus sur la façon dont les échantillons sont analysés.

APPRENDS-EN PLUS
Le Code mondial antidopage

Trouve le Code Mondiale Antidopage.

APPRENDS-EN PLUS