Isolée, mais pas seule

La navigatrice britannique, Dee Caffari, a passé jusqu’à six mois seule en mer en naviguant à travers le monde. Bien que son auto-isolement ait été imposé par elle-même, elle est bien placée pour vous donner des conseils constructifs et pratiques sur la façon de gérer l’isolement causé par le COVID-19. 

  • Gardez le contact avec vos proches, conseille Dee. Une seule conversation par jour peut vous remonter le moral. 
  • Concentrez-vous sur ce que vous pouvez maîtriser et établissez un programme quotidien gérable. 
  • Transformez cette situation en une opportunité de changer votre comportement pour le mieux. 

Je connais un peu l’isolement et j’irais jusqu’à dire que je me suis auto-isolée à deux reprises. Lors de ma participation au Vendée Globe, j’ai passé trois mois seule en mer, et sur l’Aviva Challenge, j’étais seule en mer pendant six mois. À l’époque, ma maison était un bateau de 72 pieds avec très peu de confort matériel et rien en termes de divertissement, à part mes compétences en karaoké.  

Bien sûr, je suis consciente que mon isolement a été un choix motivé par des raisons très différentes de la situation dans laquelle nous nous trouvons actuellement. Cependant, le partage des stratégies et des apprentissages tirés de ces expériences prolongées de solitude pourraient peut-être faire écho chez vous. 

Nous savons que beaucoup d’entre nous à travers le monde doivent s’isoler physiquement en ce moment, mais cela ne signifie pas que nous devons nous isoler mentalement. Le contact humain et le soutien sont importants à tout moment, mais particulièrement en temps de crise ou de stress. Maintenant plus que jamais, nous devons prendre soin les uns des autres. Voici mes meilleurs conseils pour gérer l’isolement : 

Continuez à communiquer 

C’est rassurant pour tout le monde. Si vous êtes le seul à vous isoler, il est réconfortant de savoir que les gens se soucient de vous, mais il est tout aussi important que vos proches sachent que vous allez bien. Restez en contact et demandez de l’aide en cas de besoin. Une conversation de cinq minutes une fois par jour peut vraiment remonter le moral et être un moment de la journée que l’on attend avec impatience. 

Élaborez une nouvelle routine et tenez-vous-y 

Passer ses journées seul est étranger à beaucoup d’entre nous et sera un défi pour les personnes qui s’épanouissent en compagnie des autres. Les extravertis tirent leur énergie des autres, donc un manque de stimulation peut entraîner une baisse de l’humeur. Pour la plupart d’entre nous, aller à la salle de sport ou à l’entraînement fait partie d’une routine quotidienne et nous devons maintenant combler ce temps. Avoir une routine, quelle qu’elle soit, et s’y tenir, permet de garder le cap et d’avoir une raison de commencer la journée. Avoir quelque chose à faire fera aussi passer le temps plus rapidement. 

Profitez de la technologie 

Il y a tellement de façons de communiquer de nos jours que c’est le moment d’en faire usage. Skype, FaceTime, les e-mails, les SMS, les appels téléphoniques et les plateformes de réseaux sociaux sont tous d’excellents moyens de rester en contact. 

Maîtrisez ce qui est gérable 

Concentrez-vous uniquement sur ce que vous pouvez maîtriser et ne gaspillez pas votre énergie à vous soucier de choses qui échappent à votre contrôle. Nous sommes bombardés d’informations et nous devons nous faire à l’idée des actualités qui sont diffusées. Cependant, si vous constatez que l’écoute ou la lecture des nouvelles augmente votre niveau d’anxiété ou de stress, limitez votre exposition aux informations. Beaucoup d’entre vous seront gravement impactés financièrement, mais vous n’êtes pas les seuls. Faites une prévision gérable et demandez de l’aide si vous vous sentez dépassé. 

Soyez reconnaissant pour ce que la vie vous a donné ou pour ce que vous pouvez faire 

Se concentrer sur le bon côté des choses aura un effet positif sur votre santé mentale. Si vous avez du mal à passer le cap d’une journée en particulier, concentrez-vous sur le lendemain ou même sur les prochaines heures plutôt que sur les semaines ou les mois à venir. Le soleil continuera de se lever et de se coucher. Cette situation va passer. 

Recherchez les opportunités et soyez créatif 

Dans un monde de contact instantané, de vie professionnelle exigeante et de technologie intrusive, la situation actuelle permettra à beaucoup d’entre nous de prendre du recul pendant un certain temps. Y a-t-il un projet que vous avez voulu entreprendre mais que vous n’avez jamais eu le temps de concrétiser ? Y a-t-il un best-seller dans votre tête qui n’attend plus que d’être écrit ? Y a-t-il un travail que vous pourriez faire temporairement ? La nécessité est mère de l’invention, il est donc peut-être temps de vous lancer dans quelque chose de nouveau. 

Acceptez de vous adapter au nouvel environnement dans lequel nous vivons 

En tant que navigatrice ayant fait le tour du monde, je suis habituée à ce que mon environnement évolue très rapidement et à devoir m’adapter à des forces échappant à mon contrôle. Au cours des semaines et des mois à venir, les restrictions imposées à nos vies et les effets de ce virus nous mettront sans aucun doute en colère, nous bouleverseront, nous inquiéteront et nous effraieront. Ce sont des émotions naturelles mais qui sollicitent une certaine énergie mentale. Accepter une situation vous permet de réfléchir plus clairement et calmement. 

L’avenir sera différent 

C’est la réalité, et autant l’accepter. Mère Nature a appuyé sur le bouton de réinitialisation. Vous avez l’occasion de réévaluer et de modifier votre comportement pour le mieux. 

Vous avez l’occasion de réévaluer et de modifier votre comportement pour le mieux. 

Nous ne savons que trop dans le monde d’aujourd’hui que la seule chose dont nous pouvons être certains, c’est le changement. C’est notre capacité à nous adapter à ce changement qui nous définira. La pandémie actuelle montre que la majorité d’entre nous craignent l’inconnu et notre réaction naturelle est de paniquer. Rassemblons-nous en cette période d’adversité et soutenons-nous les uns les autres. 

Pour obtenir d’autres conseils d’experts sur la gestion de l’impact du COVID-19, cliquez ici.