Le directeur médical et scientifique du CIO, le Dr Richard Budgett, donne quelques informations sur le coronavirus

Publié le: Feb 25, 2020 à 14h56

Le Dr Richard Budgett, directeur médical et scientifique du CIO et médaillé d’or aux Jeux Olympiques de Los Angeles 1984, a quelques conseils à communiquer concernant le coronavirus (COVID-19) pour les athlètes en compétition et ceux qui tentent actuellement de se qualifier pour les Jeux de Tokyo 2020. 

Le coronavirus est-il très contagieux ? Quels en sont les symptômes?

Les études indiquent que le COVID-19 se transmet de la même manière que la grippe saisonnière et les rhumes, à savoir par l’intermédiaire de gouttelettes émises lorsque l’on éternue ou tousse.  Cela signifie que si l’on se tient à moins d’un mètre d’une personne infectée pendant plus d’une heure, on est exposé à un risque plus important.  Il n’existe aucun élément scientifique indiquant d’autres voies d’infection.  Les symptômes les plus fréquents du COVID-19 sont de la fièvre, de la fatigue et une toux sèche. Certains patients peuvent aussi se plaindre de courbatures, de congestion nasale, d’écoulement nasal, de maux de gorge ou de diarrhée. Ces symptômes sont généralement bénins et se manifestent progressivement.

La plupart des personnes infectées présentent des symptômes très légers et se rétablissent rapidement.  Les personnes souffrant de pathologies préexistantes ou les personnes âgées sont les plus exposées au risque d’infection grave.

Quel est le meilleur endroit où trouver des informations et des conseils ?

Le site Web de l’OMS et le site Web des CDC fournissent des informations précises et actualisées..

J’essaie de me qualifier pour Tokyo 2020. Y a-t-il une chance que des concurrents susceptibles d’être infectés soient présents lors de mon épreuve de qualification ? Et si c’est le cas, est-il sans danger pour moi de participer à des compétitions où j’affronterai des athlètes provenant de zones qui ont été touchées?

Le risque que cela fait peser sur la santé est extrêmement faible.  Le risque de contracter un rhume ou la grippe est beaucoup plus élevé.  La plupart des athlètes des pays touchés sont restés isolés dans des camps d’entraînement ou participent à des compétitions à l’étranger, de sorte qu’ils ne sont pas exposés à un risque d’infection plus élevé.  Pour mettre le risque associé au COVID-19 en perspective, il y aura cette année environ 5 millions de cas graves et 500 000 décès dans le monde causés par la grippe saisonnière, et non par le COVID-19.

En ce qui concerne les précautions à prendre, y a-t-il un conseil que vous donneriez aux athlètes spécifiquement ?

1. Observez les règles d’hygiène recommandées par l’OMS. (Voir ci-dessous)  Cela réduira le risque d’infection pour toutes les maladies respiratoires et gastro-intestinales (COVID-19 y compris).
2. Lavez-vous régulièrement et soigneusement les mains avec un gel de solution hydro-alcoolique, ou lavez-les à l’eau et au savon.

3. Ne vous approchez pas à moins d’1 mètre d’une personne qui tousse ou éternue.

4. Évitez de vous toucher les yeux, le nez et la bouche.

5. Assurez-vous, vous et les personnes qui vous entourent, de bien respecter les règles d’hygiène respiratoire conseillées. Cela signifie que vous devez couvrir votre bouche et votre nez dans le creux de votre coude ou avec un mouchoir en papier lorsque vous toussez ou éternuez. Jetez ensuite le mouchoir usagé immédiatement

6. Restez à la maison si vous ne vous sentez pas bien. Si vous avez de la fièvre, si vous toussez ou si vous avez des difficultés à respirer, consultez un médecin en prenant rendez-vous par téléphone. Respectez les instructions de votre autorité de santé locale.

7. Restez informé(e) des dernières évolutions concernant le virus COVID-19. Suivez les conseils de votre prestataire de santé, de votre autorité de santé publique nationale et locale ou de votre employeur sur la façon de vous protéger, vous et les autres, contre le COVID-19.

Y a-t-il des inquiétudes à avoir si l’on utilise des équipements fabriqués en Chine ?

Il n’y a aucun risque d’infection par cette source.

Quelles mesures doit-on adopter dans les hôtels et les sites d’hébergement ?

Observez les règles d’hygiène recommandées par l’OMS.

Combien de temps pensez-vous que les événements sportifs seront affectés par ce virus? 

Il n’est pas possible de prévoir la durée de l’épidémie. Les précédentes épidémies de nouveaux coronavirus (comme le SRAS) ont duré entre 6 et 9 mois, mais les experts ont bon espoir que cette épidémie-ci se résolve plus rapidement.