Réunion positive de la commission des athlètes avec la commission exécutive du CIO

La commission exécutive du CIO et la commission des athlètes du CIO ont tenu aujourd’hui leur réunion conjointe annuelle à Lausanne. Cette réunion a été l’occasion de revenir sur une année chargée et productive, avec le lancement d’un certain nombre de programmes et d’initiatives majeurs pour les athlètes, et de discuter de 2020 avec le temps fort des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.  

Parmi la longue liste de sujets abordés figuraient les lignes directrices élaborées par la CA du CIO concernant la Règle 50 de la Charte olympique et sa mise en œuvre pendant les Jeux olympiques, la création d’un groupe de travail chargé d’étudier des moyens de renforcer le modèle de financement de solidarité et la façon dont les athlètes sont soutenus directement et indirectement ainsi que les résultats des projets lancés et dirigés par l’AC du CIO en 2019.

Concernant l’année écoulée, la présidente de la CA du CIO, Kirsty Coventry, a déclaré : « En 2019, le réseau mondial des représentants des athlètes est devenu plus fort et plus uni. C’est le résultat d’un certain nombre d’initiatives et d’événements conçus pour responsabiliser les représentants des athlètes et soutenir les athlètes, tels que divers forums pour les athlètes et conférences téléphoniques avec des représentants des athlètes du monde entier. Nous nous réjouissons qu’un nombre croissant d’athlètes se sentent plus à l’aise pour exprimer leur point de vue et que leur voix soit entendue grâce à notre commission et prise en compte dans la hiérarchisation de nos travaux. »

Lignes directrice de la Règle 50

La CA du CIO a mené un vaste processus de consultation au cours de l’année passée afin d’élaborer des lignes directrices de la Règle 50 pour les athlètes. Bien que la Règle 50 de la Charte olympique fournisse un cadre protégeant la neutralité du sport et des Jeux olympiques depuis de nombreuses années, il a été jugé nécessaire de fournir des lignes directrices claires aux athlètes quant au moment et à l’endroit où ils pourraient exprimer leur point de vue pendant les Jeux. La CA du CIO a donc rédigé un document décrivant les opportunités et le cadre qui s’applique aux athlètes pendant les Jeux olympiques dans le but de clarifier la Règle 50 et sa mise en œuvre.

Les lignes directrices présentées aujourd’hui par la CA du CIO ont été pleinement acceptées par la CE. Elles seront distribuées à tous les athlètes par l’intermédiaire de la plateforme Athlete365, des Comités nationaux olympiques (CNO) et du réseau des Commissions des athlètes. Vous pouvez télécharger le document ici.

La Règle 50 a été rédigée à l’origine pour que les Jeux olympiques continuent de mettre l’accent sur les performances des athlètes, le sport, et les principes d’unité et d’harmonie internationales que les Jeux cherchent à promouvoir. Elle précise : ‘Aucune forme de manifestation ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée sur les sites ou d’autres lieux olympiques quels qu’ils soient.’

Soutien aux athlètes du Mouvement olympique

En avril de l’année dernière, la CA du CIO a organisé le Forum international des athlètes, réunissant plus de 350 représentants d’athlètes dont, pour la première fois, des représentants des CNO. Ces trois jours de dialogue constructif ont débouché sur neuf recommandations clés visant à renforcer la représentation des athlètes au sein du Mouvement olympique.

La recommandation 2 souligne la nécessité de poursuivre et de renforcer le modèle de financement de solidarité, car il concerne tous les athlètes des 206 CNO et tous les sports olympiques. Dans ce contexte, il a été convenu que le CIO, les fédérations sportives internationales et les CNO doivent continuer à rendre les flux de financement encore plus transparents pour toutes les parties prenantes et à communiquer plus clairement sur leur impact. Cela permettra aux athlètes de disposer d’un point de référence, d’assurer le suivi de la mise en œuvre des divers programmes de soutien à leur disposition et d’avoir une idée précise de la manière dont ils peuvent en bénéficier directement et indirectement.

Pour aller de l’avant, un groupe de travail a été créé afin de mener à bien ce projet. Il est composé du directeur sportif du CIO, Kit McConnell, du directeur des relations avec les CNO, James Macleod, du directeur exécutif de l’ASOIF, Andrew Ryan, de la secrétaire générale de l’AIOWF, Sarah Lewis, et de la présidente de la Commission des athlètes du CIO, Kirsty Coventry.

La recommandation 3 prévoyait que 10 millions de dollars de financement direct du CIO par Olympiade seraient versés aux Commissions des athlètes des CNO. Les CNO peuvent désormais demander une subvention annuelle de 10 000 dollars à la Solidarité Olympique pour financer les activités de la Commission ou accéder au financement nécessaire à l’organisation d’élections et à la mise en place d’une commission.

Transition professionnelle

La transition de carrière, la double carrière et l’employabilité des athlètes ont également été abordées au cours de la réunion. La CE a été informée des résultats du Forum Athlete365 Career+ qui s’est tenu les 3 et 4 novembre à Lake Placid (États-Unis), et au cours duquel 100 participants de 47 pays ont discuté de la meilleure façon dont Athlete365 Career+ peut faciliter la transition d’une carrière sportive vers un milieu professionnel plus large. 

L’accélérateur d’entreprises Athlete365 a également été lancé en 2019. Grâce à ce programme, fruit d’un partenariat novateur avec le Yunus Sports Hub et financé par la Solidarité Olympique, un cours en ligne gratuit de 10 heures animé par des experts de l’entrepreneuriat a été proposé aux athlètes, avec la possibilité d’assister à un atelier organisé sur chaque continent pour améliorer les compétences commerciales. Les trois premiers ateliers ont déjà eu lieu aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande et en Jordanie.

Partenariat avec Airbnb

En novembre 2019, le CIO et Airbnb ont signé un partenariat de neuf ans et cinq Jeux pour soutenir le Mouvement olympique jusqu’en 2028.

Cet accord inclut les Expériences olympiques Airbnb pour procurer aux athlètes des opportunités de revenus directes. Cette nouvelle catégorie offrira une autonomisation économique aux athlètes du monde entier grâce à l’hébergement. De plus, un soutien et un entraînement dédiés seront proposés par l’intermédiaire de la plateforme Athlete365 du CIO.

En outre, le CIO mettra à disposition des athlètes participant aux Jeux olympiques et paralympiques des logements Airbnb d’au moins 28 millions de dollars pour les déplacements dans le cadre des compétitions et de l’entraînement.

Engagement des athlètes 

Plus de 12 300 athlètes et membres de leur entourage ont participé en personne à 15 compétitions internationales et Jeux continentaux l’an dernier, afin d’expliquer les opportunités offertes par le CIO dans divers domaines. Au total, 70 000 athlètes et membres de leur entourage sont inscrits sur Athlete365, ce qui offre une opportunité unique de communication bidirectionnelle significative entre les athlètes et le CIO. 

L’année dernière, la CA du CIO a tenu cinq téléconférences avec la Commission du Réseau mondial des athlètes ainsi que des consultations avec les athlètes pour discuter des questions les plus urgentes concernant les athlètes, y compris la Règle 50l’inclusion, la non-discrimination fondée sur l’identité de genre, la lutte contre le dopage et le dossier russe de l’AMA.

Élection de la Commission des athlètes du CIO

Lors des Jeux de Tokyo 2020, les athlètes éliront un nouveau président de la CA du CIO et quatre nouveaux membres. Annoncée en décembre 2019, la liste complète de 30 candidats représentant 30 pays et 19 sports d’été est disponible ici.