Malcolm Arnold et Ulla Koch mis à l’honneur par les Trophées du CIO récompensant des entraîneurs d’exception

Les Trophées du CIO récompensant des entraîneurs d’exception ont été créés il y a trois ans afin de saluer le travail d’entraîneurs qui ont consacré leur vie à la formation de certains des meilleurs athlètes ayant participé aux Jeux Olympiques. Cette année, Malcolm Arnold OBE, entraîneur de trois champions olympiques en athlétisme, et Ulla Koch, laquelle a permis à ses athlètes de remporter 34 médailles internationales, se sont vu remettre leurs prix lors d’une cérémonie organisée au Musée Olympique à Lausanne.

  • Le président du CIO, Thomas Bach, et le président de la commission de l’entourage des athlètes du CIO, Sergey Bubka, ont respectivement remis les Trophées à Ulla Koch et Malcolm Arnold.
  • Les deux lauréats ont été salués comme des « entraîneurs extraordinaires » lors de la cérémonie.
  • Plusieurs personnes de l’auditoire ont rendu hommage à Ulla Koch et Malcolm Arnold, notamment leurs familles et leurs amis ainsi que les personnes qui les ont nommés.

Pour cette troisième édition des Trophées du CIO récompensant des entraîneurs d’exception, Malcolm Arnold OBE et Ulla Koch ont été mis à l’honneur pour leur engagement sans faille en faveur de l’entraînement et de la réussite d’athlètes talentueux.

Offrir le meilleur à l’athlétisme

Malcolm Arnold a présidé à la victoire de John Akii-Bua dans l’épreuve du 400 m haies aux Jeux de Munich 1972, l’athlète étant ainsi devenu le tout premier champion olympique à la fois de son pays, l’Ouganda, et de son continent, l’Afrique, en établissant dans la foulée un record du monde. Malcolm Arnold a aussi entraîné Colin Jackson, détenteur d’un record du monde et champion olympique, avant de prendre la tête de Welsh Athletics et British Athletics, et de se voir nommer officier de l’Ordre de l’Empire britannique (OBE) en 2012.

« La communauté de l’athlétisme est très soudée et être reconnu de cette manière est un honneur », a déclaré Malcolm Arnold. Le Britannique a ensuite remercié sa famille de l’avoir soutenu tout au long de sa carrière. « Il est toujours important d’avoir une grande famille derrière soi et j’ai eu beaucoup de chance à cet égard. »

Un lauréat très humble

Lawrence Clarke, l’un des athlètes que Malcolm Arnold a entraînés, lequel avait terminé 4e au 110 m haies à Londres en 2012, a été chargé de nommer son ancien entraîneur.

« Les personnes qui ont le plus de succès ne vous le disent jamais, parce que leur travail parle pour elles. Et c’est le cas de Malcolm Arnold, il mérite ce prix plus que quiconque. Il a certainement changé ma vie et celle de beaucoup d’autres. »

Former des gymnastes de talent

Ulla Koch a débuté sa carrière d’entraîneure de gymnastique artistique en 1975 et est entraîneure en chef de l’équipe allemande depuis 2005. Elle siège également à la commission des entraîneurs du Comité National Olympique allemand (DOSB) et a contribué à la formation d’autres entraîneurs en Allemagne.

Ainsi que l’a confié Ulla Koch : « Lorsque l’on m’a dit que j’avais remporté ce prix, j’étais sans voix. Je suis honorée de recevoir cette distinction. » Elle a en outre expliqué sa philosophie s’agissant de l’entraînement. « L’erreur est humaine. Si un athlète échoue aux Jeux Olympiques, vous devez le relever et le soutenir. »

« Bien plus qu’une entraîneure »

Veronika Rücker, secrétaire générale du DOSB, l’a nommée pour cette récompense. « Ulla Koch est bien plus qu’une entraîneure. Elle s’occupe aussi de la carrière des athlètes après le sport et en a orienté certains vers le métier d’entraîneur après leur retraite sportive et c’est très important pour eux mais aussi pour l’avenir de la Fédération allemande de gymnastique. »

Les deux lauréats ont remercié les personnes qui les avaient nommés, ainsi que le président du CIO, Thomas Bach, et Sergey Bubka pour leur travail sans relâche et pour avoir rendu leurs réalisations possibles.

Étant donné l’excellente qualité des candidatures reçues cette année, le jury a décidé de récompenser un entraîneur supplémentaire dans chaque catégorie (hommes, femmes).

L’olympien Pullela Gopichand a été l’entraîneur de l’équipe indienne de badminton lors des trois dernières éditions des Jeux Olympiques (2008, 2012 et 2016) et a entraîné individuellement six olympiens, dont les médaillées Saina Nehwal et P. V. Sindhu. En 2008, il a fondé la première Académie indienne de badminton, la Pullela Gopichand Badminton Academy, et a lancé diverses initiatives par l’intermédiaire de sa fondation, notamment des programmes de certification des entraîneurs et des programmes d’éducation physique. Il a reçu de nombreux prix de la part de la Fédération mondiale de badminton et du gouvernement indien.   

Melody Davidson est l’ancienne entraîneure en chef de l’équipe canadienne féminine de hockey sur glace et a été directrice générale des programmes de l’équipe nationale féminine de Hockey Canada. Elle a eu une influence déterminante sur la promotion du rôle des mentors féminins dans le sport. En tant qu’entraîneure assistante ou entraîneure principale, elle a remporté de nombreuses médailles dans différents tournois, dont trois médailles d’or olympiques d’affilée (2002, 2006 et 2010). Elle a reçu le prix Jack Donohue « Entraîneur de l’année » en 2010 et est également membre de l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS).

Pullela Gopichand et Melody Davidson ont tous les deux reçu une mention honorable pour les catégories masculine et féminine respectivement.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les carrières et les réalisations de Malcolm Arnold et Ulla Koch, les deux lauréats des Trophées du CIO récompensant des entraîneurs d’exception, rendez-vous ici.