Devenez membre du comité de pilotage de la Déclaration de l’athlète

À la suite de l’adoption de la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes lors de la Session du CIO à Buenos Aires en octobre 2018, le comité de pilotage chargé de formuler des préconisations sur la mise en œuvre de la Déclaration de l’athlète recherche deux nouveaux présidents de commission des athlètes issus de Fédérations Internationales pour poursuivre son travail historique.

Kirsty Coventry, présidente de la commission des athlètes du CIO et membre du comité de pilotage, a déclaré : “Il s’agit d’un projet incroyable, mené par un groupe de représentants d’athlètes engagés venus du monde entier. Alors que nous poursuivons la phase d’adoption et de mise en œuvre, nous aimerions inviter les commissions des athlètes des Fédérations Internationales Olympiques à nous rejoindre pour renforcer nos effectifs actuels. Nous sommes enthousiastes à l’idée de continuer à travailler ensemble sur ce sujet, tout en accueillant de nouveaux représentants aux idées nouvelles.”

La Déclaration de l’athlète aborde des sujets tels que la lutte contre le dopage, l’intégrité, le sport propre, la carrière, la communication, la gouvernance, la discrimination, l’équité des procédures ainsi que le harcèlement et les comportements abusifs. À l’avenir, le travail du comité de pilotage consistera à soutenir la mise en œuvre, notamment en passant en revue les meilleures pratiques, en encourageant l’engagement et en élaborant des méthodes de vérification.

Les deux lauréats rejoindront un groupe de représentants des athlètes du CIO, des Fédérations Internationales, de l’Association des Comités Nationaux Olympiques et de l’Association Mondiale des Olympiens.

Les présidents des commissions des athlètes des Fédérations Internationales qui souhaitent faire partie de ce comité de pilotage doivent envoyer leur CV, une lettre de motivation (expliquant pourquoi ils souhaitent postuler et précisant les compétences et l’expertise qu’ils pourraient apporter au comité), une lettre de recommandation de leur Fédération Internationale et leur date de fin de mandat à la commission des athlètes, au responsable des relations avec les athlètes et du recrutement du CIO, Kaveh Mehrabi, à l’adresse kaveh.mehrabi@olympic.org au plus tard le 19 novembre 2019.

Le comité de pilotage sera sélectionné à partir des candidatures reçues, en tenant compte d’un équilibre et d’une diversité en matière de sexe, de disciplines, de zones géographiques et d’expertise.

Les fonctions au sein du comité de pilotage prendront fin en 2021. Par conséquent, les dates de fin de mandat à la commission des athlètes seront prises en considération lors du processus de recrutement.

Les membres ont notamment pour obligation de :

  • Participer à des vidéoconférences (environ tous les deux mois ou selon les besoins)
  • Élaborer des lignes directrices à l’intention des parties prenantes du Mouvement olympique pour soutenir la mise en œuvre de la Déclaration de l’athlète
  • Soutenir l’implication avec les parties prenantes au sein du Mouvement olympique 
  • Fournir des contributions et des conseils sur l’approbation, l’adoption et la mise en œuvre de la Déclaration de l’athlète au sein du Mouvement olympique  
  • Élaborer, gérer et évaluer la méthode de vérification de la Déclaration de l’athlète. 

Le comité rendra compte directement à la commission exécutive du CIO et à la Session du CIO par l’intermédiaire des membres de sa commission des athlètes.  

Si vous souhaitez discuter plus en détail de ce poste ou si vous avez des questions, veuillez contacter athlete365@olympic.org.

DÉCLARATION DE CONFIDENTIALITÉ

Afin de rejoindre le comité de pilotage chargé de formuler des préconisations sur la mise en œuvre de la Déclaration des athlètes (le “comité de pilotage »), le candidat devra fournir certaines données personnelles dans son CV (y compris des informations telles que son nom de famille, son prénom, son sexe, sa date de naissance, son sport, sa discipline/ses épreuves, sa carrière sportive, sa carrière professionnelle), ainsi que d’autres informations telles qu’une lettre de motivation (collectivement les « données du candidat”).

Le CIO utilisera les données du candidat aux fins suivantes :

  • Évaluer et confirmer l’admissibilité du candidat au comité de pilotage ;
  • Organiser la procédure de sélection ;
  • Sélectionner les deux candidats qui rejoindront le comité de pilotage ;
  • Tenir à jour les dossiers des candidats qui participent à la sélection ;

Les informations relatives aux candidats seront traitées sur la base des intérêts légitimes du CIO à mener à bien sa mission conformément à la Charte olympique et, en particulier, à organiser la sélection des membres du comité de pilotage et, plus généralement, à assurer la protection de ses droits et intérêts légaux.

Le traitement des données du candidat sera effectué dans le respect de la présente déclaration de confidentialité et des conditions générales de la politique de confidentialité du CIO, disponibles ici https://www.olympic.org/privacy-policy, dans cet ordre de préséance.

Le CIO peut communiquer ces informations à des tiers fournissant des services informatiques et d’autres services au CIO. Certains destinataires peuvent se trouver dans des pays qui ne prévoient pas dans leur législation un niveau de protection de la vie privée équivalent à celui appliqué dans l’Espace économique européen et en Suisse. Avant de transférer des données de la Suisse ou de l’Union européenne vers ces pays, le CIO mettra en œuvre des mécanismes de sauvegarde reconnus par les régulateurs suisses et européens, tels que des clauses contractuelles types, ou sollicitera le consentement exprès du candidat.

Le CIO ne conservera ni ne traitera les données du demandeur plus longtemps que nécessaire aux fins susmentionnées et/ou autorisées par les lois applicables. Les informations relatives aux candidats non retenus peuvent être conservées pour une période raisonnable, mais pas plus de six mois après la sélection.

Les données du candidat doivent être exactes, complètes et à jour.

Le CIO mettra en œuvre des mesures techniques et organisationnelles pour protéger les données du candidat contre les risques d’accès non autorisé, de dommages, de destruction ou de vol, comme l’exigent les lois applicables.

Conformément à la loi, les candidats ont le droit de demander l’accès à leurs données, la suppression ou la rectification de toute donnée erronée ou incomplète et de s’opposer à leur utilisation. À ces fins ou pour toute question liée au traitement des informations, le délégué à la protection des données du CIO peut être contacté via le portail dédié du CIO.

Toute réclamation relative au traitement de données personnelles qui n’a pas été gérée dans un délai raisonnable peut être envoyée au bureau du préposé fédéral à la protection des données et à la transparence, Feldeggweg 1, CH – 3003 Berne, Suisse, info@edoeb.admin.ch.