9 juillet : La Commission des athlètes du CIO dirige une conférence téléphonique mondiale pour discuter de l’expression des athlètes pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Le 9 juillet, la commission des athlètes (CA) du CIO a tenu sa dernière conférence téléphonique avec le réseau mondial des représentants des athlètes. En plus de faire le point sur le Covid-19 et les préparatifs des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, la CA du CIO a entamé une discussion sur la récente vague de manifestations qui ont lieu dans le monde et le lien avec la Règle 50 et la liberté d’expression des athlètes.

  • Plus de 120 représentants d’athlètes se sont joints à la conférence téléphonique dirigée par la vice-présidente de la CA du CIO Danka Bartekova.
  • Les principaux sujets à l’ordre du jour étaient le Covid-19 et son incidence sur les préparatifs et les qualifications de Tokyo 2020, et la Règle 50.
  • Au cours des prochains mois, la CA du CIO mènera une consultation avec la communauté internationale des athlètes sur la Règle 50 et les possibilités d’exprimer votre opinion aux Jeux Olympiques.

 

Chers athlètes,

Nous vous remercions d’avoir rejoint notre dernière conférence téléphonique mondiale le 9 juillet. Plus de 120 d’entre vous représentaient les Fédérations Internationales (FI), les Comités Nationaux Olympiques (CNO), les Associations continentales, l’AMA et le CIP, et j’ai été très heureuse de participer à ces discussions passionnantes et d’entendre vos points de vue et commentaires.

Avant de faire le point sur Tokyo 2020 et de parler de la Règle 50, j’ai annoncé, au nom de la Commission des athlètes du CIO, que nous étions profondément attristés par le décès tragique de la triathlète coréenne Choi Suk-hyeon. Aucun athlète ne devrait subir de harcèlement ou d’abus, sous quelque forme que ce soit. Cela nous prouve qu’il faut en faire davantage pour protéger les athlètes contre le harcèlement et les abus dans le sport. Nous discuterons avec la Commission d’entourage des athlètes pour déterminer comment nous pouvons pousser les organisations du Mouvement olympique à s’assurer qu’elles disposent de processus robustes pour prévenir toute atteinte aux athlètes, et à s’assurer qu’il existe des mécanismes efficaces de signalement des incidents pour les personnes qui en ont besoin. Pour la prochaine conférence téléphonique, nous inviterons nos responsable des programmes de protection du CIO afin qu’ils puissent parler de leur travail et pour que vous et la communauté des athlètes leur fassiez part de vos commentaires. Vous trouverez des ressources concernant les mesures de protection sur Athlete365, et les athlètes peuvent signaler un problème de manière confidentielle via notre ligne de signalement.

J’ai également brièvement fait un point de notre côté, y compris sur le succès de notre série de webinaires Athlete365, qui a attiré plus de 1 000 participants à chaque occasion, et l’annonce du nouveau partenariat prometteur avec Intel. Ce programme fournit à la communauté Athlete365 le meilleur contenu, les meilleurs outils et les meilleurs services pour soutenir votre parcours vers les Jeux Olympiques et au-delà, y compris les abonnements annuels LinkedIn Learning, les licences pour un accès gratuit de six mois à Headspace et un programme exclusif Intel Mentor conçu pour vous aider dans votre carrière.

Veuillez partager cette nouvelle offre passionnante avec vos communautés d’athlètes et les encourager à s’inscrire.

La Règle 50 et l’expression des athlètes

Notre principal sujet à l’ordre du jour était une discussion sur la façon dont les athlètes peuvent s’exprimer aux Jeux Olympiques et le lien avec la Règle 50. À la suite des récentes manifestations qui ont eu lieu aux États-Unis et dans le monde, la CA du CIO s’est immédiatement réunie pour discuter de la manière dont nous pouvons aborder ce sujet. Nous avons tous convenu qu’il était nécessaire d’être proactifs, et notre commission a présenté une liste de points clés que nous aimerions aborder avec la commission exécutive (CE) du CIO. Depuis, la CE nous a assuré qu’elle soutiendrait sans réserve notre consultation mondiale avec les athlètes.

Le CIO et nous-même soutenons pleinement la liberté d’expression. Dans le même temps, nous voulons respecter les autres athlètes sur le terrain et les athlètes qui célèbrent un moment spécial sur le podium. Ceci est souligné dans la Déclaration sur les droits et responsabilités de l’athlète, et nous sommes très heureux que le comité de pilotage de la Déclaration de l’athlète nous soutienne dans cette consultation. 

Nous lancerons d’ici la fin de l’été un sondage afin de recueillir directement les commentaires de l’ensemble de la communauté des athlètes – en plus du travail que nous avons commencé avec les CA – auquel tous les athlètes sont invités à participer. Nous voulons votre avis et avons besoin de votre aide pour élargir la portée de la consultation. Avez-vous des idées en tant qu’athlètes et représentants d’athlètes sur la façon de lutter contre toute forme de discrimination ? Comment pouvons-nous donner aux athlètes une plateforme pendant les Jeux pour qu’ils puissent s’exprimer sur ce qui est important pour eux ?

Pour rappel, il existe déjà de multiples occasions pour vous d’exprimer votre opinion aux Jeux Olympiques, y compris par le biais de conférences de presse, d’entretiens avec les médias dans les zones mixtes des sites olympiques et du village olympique, et sur les réseaux sociaux. Il n’y a aucune restriction sur les sites non olympiques. Mais au-delà de ces opportunités, nous vous demandons de nous faire part de nouvelles idées.

Nous donnons aux commissions d’athlètes du monde entier et aux fédérations internationales les moyens de dialoguer avec leurs athlètes dans le cadre de ce processus. Pour amorcer ce dialogue, nous lancé un appel aux questions auprès des représentants des athlètes et entendu des contributions très intéressantes de Panam Sports, ainsi que des CA des États-Unis, de l’Irlande et du Canada, qui ont déjà entamé un processus de consultation avec leurs athlètes. Il est encourageant de voir que les commissions sont très actives sur cette question, et nous nous engagerons activement avec le réseau communautaire des athlètes dans ce processus.

Restez connectés sur Athlete365 pour plus d’informations sur le processus de consultation des athlètes et le calendrier, ainsi que sur la manière dont vous pouvez vous exprimer dans notre sondage.

Cordialement,

 

 

 

Danka Bartekova


Quelques nouvelles concernant Tokyo 2020

Un certain nombre de membres du personnel du CIO a également répondu à l’appel à fournir les dernières nouvelles sur le Covid-19 et son impact sur les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Kit McConnell, directeur des sports du CIO, a tout d’abord fait le point sur le système de qualification. Le CIO a travaillé d’arrache-pied avec les FI pour apporter les modifications nécessaires à chaque système de qualification, tout en respectant à la fois les athlètes déjà qualifiés et le processus établi. Tous les systèmes de qualification ont maintenant été revus en partenariat avec les FI, et en consultation avec les CNO, et ont été approuvés par le groupe de travail sur les qualifications du CIO, qui comprend Kirsty Coventry, la présidente de la commission des athlètes du CIO.

Les FI maintiennent les calendriers prévus pour 2021, en fonction de l’évolution de la situation, et le CIO exhorte les FI à faire preuve de prudence quant à un retour aux épreuves de qualification avant qu’il n’y ait un accès égal à la formation, aux voyages et à la compétition. Notre page dédiée vous dirigera vers les calendriers et les systèmes de qualification mis à jour pour chaque sport.

Nous avons également reçu une mise à jour de Pierre Ducrey, directeur des opérations des Jeux Olympiques, sur les préparatifs des organisateurs pour les Jeux de Tokyo 2020 reprogrammés. Il a révélé que le CIO, le comité d’organisation de Tokyo 2020 et d’autres parties prenantes ont travaillé en étroite collaboration et se sont récemment mis d’accord sur deux aspects : le positionnement des Jeux et les principes fondamentaux de planification.

L’accent restera sur les athlètes, sans aucune concession quant au nombre d’athlètes participant ou aux sports disputés. Parallèlement, les organisateurs se sont mis d’accord sur certains principes de base pour guider la planification des Jeux reportés. Il s’agit notamment de la santé et de la sécurité de tous les participants, de la simplification des Jeux dans la mesure du possible, afin que les coûts du report soient aussi bas que possible, et de la demande faite à toutes les délégations d’envisager de réduire le nombre de leurs membres d’entourage pour permettre à un plus petit nombre de personnes de se rendre sur place. 

Il a été précisé que le CIO devait être en mesure d’envisager les différents scénarios dans lesquels les Jeux pourraient devoir se dérouler l’année prochaine, grâce à un certain nombre de contre-mesures et d’actions convenues. Cela se fera en étroite collaboration avec Tokyo 2020 et l’Organisation mondiale de la Santé, et deviendra la priorité dans le travail des organisateurs une fois que Tokyo 2020 reconfirmera les contrats et l’utilisation des sites – ce qui devrait bientôt être fait.

Veuillez partager ces communications auprès de vos collègues athlètes, et n’hésitez pas à nous faire part de vos questions ou commentaires à l’adresse Athlete365@olympic.org ou sur l’application de la communauté Athlete365.