Je vous présente le ski-alpinisme !

Il n’est jamais trop tard pour se lancer à la poursuite de son rêve. Ce n’est qu’à l’âge de 20 ans que j’ai découvert le ski-alpinisme, mais cela ne m’a pas empêché de remporter deux titres mondiaux et de faire partie de la première équipe à terminer la mythique Patrouille des Glaciers en moins de six heures. C’est un sport hyper passionnant et physique, et je suis très fier qu’il fasse son entrée dans la cour des grands aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver. En tant qu’athlète modèle, je serai à Lausanne pour t’aider à profiter pleinement de ton expérience, et je suis heureux de te raconter un peu de mon histoire ici sur Athlete365, notre plateforme communautaire qui t’aidera tout au long de ta carrière, que ce soit sur neige, sur glace ou en dehors.

  • Yannick Ecoeur est double champion du monde de ski-alpinisme.
  • Il encadrera de jeunes sportifs à Lausanne 2020 en qualité d’athlète modèle.
  • Il nous dit tout sur cette nouvelle discipline qui s’invite aux Jeux Olympiques de la Jeunesse.

Tout comme toi dans ton propre sport, je suis devenu accro au ski-alpinisme dès la toute première course. Cette discipline combinait toutes mes passions : sports d’hiver, montagnes et paysages enneigés. J’ai eu beaucoup de chance, car le sport dont je suis tombé amoureux est devenu mon métier, et j’ai pu en vivre en concourant au plus haut niveau. Ayant pris ma retraite cette année, je n’ai jamais eu l’opportunité de participer à une épreuve olympique en tant qu’athlète, mais je serai enfin en mesure d’y assister en tant qu’athlète modèle pour Lausanne 2020, où le ski-alpinisme fera sa première apparition !

Prêts pour le ski-alpinisme ?
C’est un moment extrêmement excitant pour tous ceux qui sont impliqués dans cette discipline. Nos jeunes athlètes auront la chance de vraiment ressentir l’esprit olympique, de rencontrer de nouvelles personnes et de participer à un événement mondial. C’est une fantastique opportunité pour vous tous. Et sur un plan plus personnel, je suis ravi d’avoir été invité en tant qu’athlète modèle. Les mots « Jeux Olympiques » donnent littéralement le frisson.

À Lausanne 2020, le ski-alpinisme assurera le spectacle dans trois disciplines réellement passionnantes : la course individuelle, le sprint et le relais. Dans les courses individuelles, vous verrez les concurrents prendre un départ groupé pour effectuer au moins trois ascensions et descentes, atteignant parfois jusqu’à 1900 m d’altitude! L’ascension exige un large éventail de techniques différentes au fur et à mesure que le terrain et l’altitude changent le long du parcours. Le sprint, quant à lui, est une épreuve à couper le souffle que les athlètes les plus rapides peuvent terminer en seulement trois minutes.

Travaillons ensemble !
L’épreuve de relais est peut-être la plus fascinante pour moi. Les équipes ne sont pas seulement mixtes en termes de sexe, mais aussi de nationalité. Je trouve que c’est une idée fantastique, car en ski-alpinisme au niveau des jeunes, certains pays sont très forts et d’autres ont eu moins de temps pour progresser. Mélanger les équipes de cette façon permet à tout le monde d’être sur un pied d’égalité et introduit un ensemble de nouveaux défis qu’on ne verrait pas en temps normal.

Il y a beaucoup d’épreuves mixtes de ce genre à Lausanne 2020. Bon nombre d’entre vous devront donc travailler avec des gens qu’ils ne connaissent pas et qui ne parlent peut-être pas la même langue qu’eux. Je pense que cela permettra vraiment de faire ressortir le meilleur en chacun de vous, en vous encourageant à travailler ensemble dans des circonstances inconnues et à surmonter les obstacles qui peuvent exister entre vous pour viser un objectif commun.

Ma part de responsabilité
Pour moi, l’aspect le plus important de mon rôle en tant qu’athlète modèle est de partager mes connaissances pour aider chacun à éviter les écueils auxquels il pourrait être confronté, comme l’entraînement excessif ou peut-être une certaine intimidation à l’idée d’assister à une si grande compétition pour la première fois. Dans ces situations, je pense qu’il est préférable que tu poursuives ton entraînement et ton approche des compétitions selon ta méthode habituelle. Même s’il s’agit d’une énorme compétition, tu ne te rendras pas service en surchargeant ton corps de travail. Reste calme et concentré(e), et surtout, profite de cette expérience.

Reste calme et concentré(e), et surtout, profite de cette expérience.

Je pense également qu’il est très important pour moi de promouvoir le sport propre. Il est de notre responsabilité de t’informer sur les dangers du dopage. Tu es l’avenir du sport et tu le propulseras vers de nouveaux sommets en allant toujours dans le bon sens. Je considère qu’il est de mon devoir de te guider sur la bonne voie. De nos jours, c’est l’un des problèmes les plus importants auxquels tu devras faire face.

Tu pourras me demander ce que tu veux !
Je trouve vraiment intéressant de travailler avec de jeunes athlètes. Être à leurs côtés me rappelle comment j’étais au même âge qu’eux, les sentiments que j’éprouvais lors des compétitions, le stress et l’excitation. En tant que coach, j’ai adoré que vous soyez tous si curieux. Les jeunes athlètes ont beaucoup de questions à poser et cherchent à comprendre le pourquoi du comment, plutôt que de se contenter d’accepter les choses telles qu’elles sont. Ils veulent savoir pourquoi nous procédons d’une manière spécifique à l’entraînement, ce qui donne des échanges vraiment intéressants, et je suis heureux de prendre le temps de les aider à comprendre.

Si j’avais un conseil à donner, ce serait de garder cette curiosité intacte. Si tu as des questions, n’hésite pas à les poser. Tu peux apprendre de n’importe qui, et pour moi, c’est la partie la plus exaltante du travail avec des jeunes comme vous !

À l’approche de Lausanne 2020, nous nous entretiendrons avec un athlète modèle de chaque discipline. Suivez @Athlete365 sur TwitterFacebook et Instagram pour être informé(e)s des toutes dernières actualités.