Brice Leverdez raconte comment il concilie ses deux casquettes de meilleur joueur de badminton français et d’entrepreneur de prêt-à-porter haut de gamme

 

Comme beaucoup d’athlètes, le champion de badminton Brice Leverdez se demandait ce qu’il pourrait faire une fois sa carrière terminée. Contrairement à beaucoup d’autres, il n’a pas attendu l’heure de la retraite pour trouver une nouvelle vocation. L’octuple champion de France et double olympien a déjà créé Leverdez, une griffe de prêt-à-porter haut de gamme basée à Paris, sa ville natale.

 

Nous avons demandé à Brice quels défis représentait la gestion d’une entreprise lorsqu’on poursuit sa carrière sportive, et quels conseils il pourrait donner aux athlètes qui songeraient à suivre son exemple.

 

Identifiez bien ce que vous voulez faire

« Des hommes d’affaires m’ont approché en janvier 2014 pour me proposer de créer une marque sous mon nom. Mais je n’aimais pas le concept, alors mon associé et moi sommes tombés d’accord pour créer notre propre entreprise. Je prenais de l’âge et je voyais ça comme une bonne façon de me rapprocher de ma vie future, après la fin de ma carrière. »

 

N’hésitez pas à relever les défis

« Tout n’est que défi, qu’il s’agisse de traiter avec vos partenaires, de choisir la bonne stratégie ou de comprendre les implications du travail des autres. Ce sont les défis d’une entreprise naissante. On a des compétences, mais on doit intégrer beaucoup de choses différentes pour pouvoir tout gérer. »

 

Travailler dur, sur le terrain comme en dehors

« Je suis d’un naturel stakhanoviste ! Je travaille dur au badminton, donc rien n’a changé dans ma mentalité au niveau de mon entreprise. L’essentiel est de travailler dur, de ne jamais rien lâcher et d’être ferme lorsqu’on prend des décisions. »

 

Gardez la maîtrise de votre emploi du temps

« Je ne m’entraîne plus au centre national, mon emploi du temps est donc très flexible. Je peux décider de tout : choisir quand je dois mettre l’accent sur le badminton, et quand je dois me concentrer sur mon activité professionnelle. C’est beaucoup mieux que je sois tout seul. Je m’occupe de tous les aspects de mon entraînement : j’organise les séances, je vérifie la disponibilité de mes entraîneurs, je réserve les courts. Je planifie ensuite le travail lié à l’entreprise en fonction de mon entraînement sportif. »

 

Faites le grand saut

« Si vous êtes assez fou pour choisir d’embrasser une carrière sportive, alors vous pouvez certainement gérer une carrière d’entrepreneur. C’est une question de travail acharné et de confiance. Allez-y, ce n’est que du plaisir ! »

 

Si vous songez à créer une entreprise et que vous avez besoin de conseils, rendez-vous sur le portail Athlete Learning Gateway et suivez la formation « Créer son entreprise : de l’idée au lancement »