Accueil > Videos > King couronné champion de saut en hauteur

Vidéo

Options

King couronné champion de saut en hauteur  0:41

Le saut en hauteur masculin des Jeux Olympiques de 1928 était absolument différent de l’épreuve que nous connaissons aujourd’hui.


Le saut Fosbury désormais pratiqué par la grande majorité des sauteurs et initié avec grand succès par l’Américain Dick Fosbury aux Jeux de 1968 à Mexico était encore à venir quelque dizaines d’années plus tard et, aux Pays-Bas, les sauteurs employaient d’autres techniques spectaculaires pour passer la barre.

Nombre d’entre eux présentaient un style très élaboré en ciseaux exigeant de grandes capacités athlétiques et une extrême agilité pour atteindre de formidables hauteurs et, à Amsterdam, on attendait du vainqueur qu’il approche le plus près possible du seuil magique des deux mètres.


L’Américain Bob King possédait une technique bien à lui. Il avait eu une brillante carrière de sport universitaire à Stanford et il vint aux Jeux entouré d’un puissant contingent de sauteurs et de lanceurs.


Et puisque les sauteurs américains avaient décroché toutes les médailles d’or en hauteur précédentes sauf une, les attentes étaient élevées. La compétition se transforma en un marathon de cinq heures avec un affrontement de 35 concurrents en séries éliminatoires qui en laissèrent 18 en finale.


Seuls cinq sauteurs passèrent la barre à 1,91 m. À cette hauteur, le Japonais Mikio Oda, qui venait de gagner l’or du triple saut dut s’incliner. Demeuraient en lice, King et deux de ses coéquipiers ainsi qu’un Français Claude Ménard et un Philippin Simeon Toribio.


Tandis que les concurrents persistaient à sauter en ciseaux traditionnels, King grâce à sa technique personnelle prit l’avantage. Il s’élançait de biais amenant sa jambe droite au niveau de la barre avant de ramener la gauche en dessous.


Dans la soirée fraîche, les officiels chaudement emmitouflés veillaient sur la hauteur parvenue à 1,94 m. King fut le seul à réussir le saut mais pas avant un long tressaillement de la barre que l’Américain avait effleurée de sa deuxième jambe.

21/11/2012 15:33:00