Accueil > Actualités > Paris 1924 Actualités > Au Havre, les Norvégiens gagnent l’or des 6 m en voile olympique

Paris 1924

Options

Au Havre, les Norvégiens gagnent l’or des 6 m en voile olympique

Au Havre, les Norvégiens gagnent l’or des 6 m en voile olympique

11/07/1924

Les régates des Jeux Olympiques de 1924 à Paris eurent lieu au Havre mais elles ne subsistent pas comme les plus fameuses de l’histoire des compétitions de voile.

 

Quatre ans après les régates d’Anvers qui comptèrent 14 classes en lice, seules trois étaient en compétition sur les eaux agitées de la Manche.

Les conditions météorologiques extrêmement changeantes de la côte normande rendirent la vie difficile aux concurrents  avec des journées venteuses suivies de calme plat, si bien que les équipages eurent bien du mal à trouver un rythme.

La compétition était organisée en régates éliminatoires suivies de demi-finales et dès le départ de la classe des 6 mètres il fut évident que l’équipage norvégien allait avoir à en découdre.

Néanmoins et malgré les conditions de la mer houleuse et sans attrait, les bateaux parvinrent à fendre l’eau avec élégance, voiles gracieuses et coques en bois rendirent le spectacle attrayant.

Dans la course d’ouverture, les Norvégiens finirent derrière les Danois et les Néerlandais et c’est ce trio d’équipages qui allait dominer la compétition
.
Barré par Anders Lundgren, le bateau norvégien Elizabeth V n’allait pas être battu une nouvelle fois, il remporta la deuxième et la troisième course, ce qui lui assura une place dans cette finale à trois bateaux.

La domination des Norvégiens se poursuivit en demi-finale où ils remportèrent  les trois courses réalisant ainsi une performance magistrale dans des conditions météo parfois terrifiantes.

Lundgren faisait équipe avec Christopher Dahl et Eugen Lund, ce dernier était le premier de quatre générations de Lund à concourir en régates olympiques.

Découvrez les dernières photos

  • Johnny Weissmuller (USA)

    Entré dans la légende hollywoodienne pour son rôle de Tarzan, Johnny Weissmuller n’en a pas moins été un nageur accompli. Aux JO de Paris 1924, il a remporté l’or sur 100m nage libre, 400m nage libre et 4x200m nage libre. On le voit ici après son 400m nage libre entouré de ses dauphins, le Suédois Arne Borg (2ème, à droite) et l’Américain Andrew Charlton (3ème, à gauche)
    ©CIO

  • Paavo Nurmi (FIN)

    L’athlète finlandais Paavo Nurmi remporte cinq médailles d’or au cours des JO de Paris 1924. Il gagne ainsi le cross country individuel, le cross country par équipes, le 1’500m, le 5’000m et le 3’000m par équipe. Le 10 juillet 1924, il s’impose sur le 1’500m avant de s’aligner victorieusement, 55 minutes plus tard (!), sur le 5’000m

    ©CIO

  • Médaille de vainqueur Paris 1924

    Le revers de la médaille est occupé par la représentation d’un athlète aidant un de ses adversaires à se relever. Ce motif permet ainsi de parfaitement illustrer la solidarité que l’on attend de tout sportif participant aux Jeux Olympiques. En outre, il faut noter que les anneaux olympiques apparaissent pour la première fois sur une médaille (ils sont ici visibles sur la partie inférieure de l’objet)
    ©CIO

  • Liddell Chaired

    18th July 1924: Eric Liddell (1902 - 1945), winner of the 400 metres at the 1924 Paris Olympics, is paraded around Edinburgh University after his victory. He was known as the 'Flying Scotsman' and was immortalised in the film Chariots of Fire. (Photo by Firmin/Topical Press Agency/Getty Images)

  • Liddell Triumphant

    18th July 1924: Scottish athlete Eric Liddell (1902 - 1945) is paraded around Edinburgh University after winning the 400 metres at the 1924 Paris Olympics. Eric Liddell, known as the 'Flying Scotsman' went to the Paris Olympics in 1924 as the favourite t

  • Eric Liddell

    Scottish athlete and missionary, Eric Henry Liddell (1902 -1945) being carried round the streets after his Olympic victory. Eric Liddell, known as the 'Flying Scotsman' went to the Paris Olympics in 1924 as the favourite to win the 100 metres race but refused to run because he felt that running on a Sunday conflicted with his Christian beliefs. He won a bronze medal in the 200 metres event instead and then ran the 400 metre race despite having little experience at the distance. He not only won the gold medal but broke the world record by completing the race in 47.6 seconds, an achievement which is celebrated in the 1981 film 'Chariots of Fire'. Liddell gained two degrees, one in science and the other in divinity, before leaving Britain to work as a Scottish Congregational Church missionary in China as his parents had before him. Original Publication: People Disc - HG0205 (Photo by Topical Press Agency/Getty Images)

À LA UNE