Accueil > Actualités > Moscou 1980 > Tomi Poikolainen rafle l’or au tir à l’arc

Moscou 1980

Options

Tomi Poikolainen rafle l’or au tir à l’arc

Poikolainen wins archery gold

02/08/1980

L’absence des grandes équipes japonaises et américaines aux Jeux Olympiques de Moscou en 1980 ont particulièrement nui aux épreuves de tir à l’arc.

L’espoir national, Boris Isachenko, et le médaillé de bronze de Montréal, l’Italien Giancarlo Ferrari étaient donnés comme favoris pour l’or au Centre olympique sportif des Syndicats.

Mais plus la compétition avançait et plus il était évident que les principaux rivaux avaient sous-estimé le réel défi que représentait Tomi Poikolainen, le Finlandais au visage poupin.

Avec des cibles situées à des distances de 90, 70, 50 et 30 mètres, la constance était pour tous les concurrents un atout essentiel. Dès le début, le jeune Finlandais de 18 ans, originaire d’Helsinki, se révéla être le tireur le plus apte à garder son sang froid.

Le Hongrois Bela Nagy termina la première manche avec une courte avance sur son adversaire tandis que le Britannique Mark Blenkarne était relégué en seconde position.

Tomi étant cinquième, toute médaille lui échappait, mais sa persévérance et sa force de concentration lui permirent de se hisser peu à peu en tête du classement.

Le vent et les clameurs de la foule qui encourageait son athlète national, Boris Isachenko, n’eurent pas raison du Finlandais qui finit par l’emporter sur le Russe avec trois points d’avance.

Quatre ans plus tard, il termina cinquième aux Jeux de Los Angeles. L’Américain Darrell Pace, de retour en lice après le boycott, conquit une deuxième médaille d’or après celle de Montréal et éclipsa ses concurrents.

Tomi ne retrouva jamais la forme qu’il avait eue à Moscou au plus haut niveau. Il contribua toutefois à offrir une médaille d’argent à son pays dans l’épreuve par équipes des Jeux de Barcelone en 1992.

Découvrez les dernières photos

  • Cérémonie d'ouverture Moscou 1980

    Le dernier relayeur de la flamme, le basketteur Sergei Belov, dans le Stade Olympique de Moscou lors de la cérémonie d’ouverture

    ©CIO

  • Relais Moscou 1980

    Un porteur de la flamme lors du relais des JO de Moscou 1980

    ©CIO

  • Aleksandr Dityatin (URS)

    Aleksandr Dityatin aux anneaux lors des JO de Moscou 1980

    ©CIO

  • Médaille de vainqueur Moscou 1980

    Le revers de cette médaille est très différent de son avers: il n’est pas l’œuvre du même artiste. Alors que l’avers est une création de Giuseppe Cassioli, son revers a été conçu par Ilya Postol, jeune sculpteur soviétique. On peut y observer plusieurs éléments se distinguant par leur grande stylisation: une vasque olympique, une piste d’athlétisme en arrière-plan et le logo officiel des JO de Moscou en haut à droite ©CIO

  • Médaille de vainqueur Moscou 1980

    L’avers comporte un visuel de l‘artiste toscan Giuseppe Cassioli. Ce motif se retrouve sur tous les avers des médailles de vainqueur remises lors d’éditions de Jeux d’été depuis 1928 à l’exception de 3 cas particuliers : Barcelone'92, Athènes 2004 et Beijing 2008. Une inscription permet de faire le lien avec les JO de Moscou. Voici sa retranscription en alphabet latin et sa traduction :«Igry XXII Olympiady Moskva 1980»/«Jeux de la XXIIe Olympiade, Moscou 1980» ©CIO

  • Cérémonie d’ouverture Moscou 1980

    Vue sur les délégations se tenant devant la mascotte Misha formée par le public brandissant des panneaux

    ©CIO

À LA UNE