Accueil > Actualités > Moscou 1980 > Starostin entre dans le livre des records du pentathlon

Moscou 1980

Options

Starostin entre dans le livre des records du pentathlon

Starostin enters modern pentathlon record books

31/07/1980

Le pentathlon moderne est une épreuve olympique classique qui évalue les aptitudes des concurrents dans cinq disciplines - le tir, la natation, l’escrime, l’équitation et la course à pied.

Inventé par Pierre de Coubertin, fondateur du Comité International Olympique, cette épreuve qui se déroule traditionnellement sur cinq jours expose les concurrents à toute une série de défis.

L’épreuve des Jeux Olympiques de Moscou en 1980 était du plus haut niveau, les 25 meilleurs concurrents ayant tous réussi à franchir la barrière des 5000 points.

La bataille pour l’or se trouvait entre les mains de deux hommes : le Russe au visage d’enfant, Anatoly Starostin, et l’athlète hongrois, Tamas Szombathelyi.

Tamas avait pris une nette avance en dépit de l’exceptionnelle séquence de tirs du Suédois George Horvath, le seul à l’avoir dépassé et le premier athlète à avoir réalisé une série de tirs parfaite depuis les Jeux de Berlin en 1936.

Il garda son avance après l’avoir emporté de peu sur Anatoly dans le 200 m nage libre, mais le Russe inversa les dés avec une victoire serrée en escrime.

C’est en équitation qu’Anatoly fit une percée cruciale, engrangeant 72 points de plus que son adversaire hongrois et prenant une avance qu’il n’allait plus lâcher.

Il enregistra le huitième meilleur temps de la course finale et démarra avec une avance suffisamment confortable sur le Hongrois pour franchir le premier la ligne d’arrivée.

À 20 ans, il fut le plus jeune athlète à remporter le titre olympique.

Les scores combinés d’Anatoly et de ses coéquipiers, Pavlo Lednyov et Yevgeny Lipeyev, furent suffisants pour offrir l’or à la Russie dans l’épreuve par équipes, aujourd’hui interrompue.

Anatoly contribua à donner à la Russie une médaille d’argent d’équipes aux Jeux Olympiques de Barcelone en 1992, mais termina sans médaille en terminant quatrième dans l’épreuve individuelle à l’âge de 32 ans.

Découvrez les dernières photos

  • Cérémonie d'ouverture Moscou 1980

    Le dernier relayeur de la flamme, le basketteur Sergei Belov, dans le Stade Olympique de Moscou lors de la cérémonie d’ouverture

    ©CIO

  • Relais Moscou 1980

    Un porteur de la flamme lors du relais des JO de Moscou 1980

    ©CIO

  • Aleksandr Dityatin (URS)

    Aleksandr Dityatin aux anneaux lors des JO de Moscou 1980

    ©CIO

  • Médaille de vainqueur Moscou 1980

    Le revers de cette médaille est très différent de son avers: il n’est pas l’œuvre du même artiste. Alors que l’avers est une création de Giuseppe Cassioli, son revers a été conçu par Ilya Postol, jeune sculpteur soviétique. On peut y observer plusieurs éléments se distinguant par leur grande stylisation: une vasque olympique, une piste d’athlétisme en arrière-plan et le logo officiel des JO de Moscou en haut à droite ©CIO

  • Médaille de vainqueur Moscou 1980

    L’avers comporte un visuel de l‘artiste toscan Giuseppe Cassioli. Ce motif se retrouve sur tous les avers des médailles de vainqueur remises lors d’éditions de Jeux d’été depuis 1928 à l’exception de 3 cas particuliers : Barcelone'92, Athènes 2004 et Beijing 2008. Une inscription permet de faire le lien avec les JO de Moscou. Voici sa retranscription en alphabet latin et sa traduction :«Igry XXII Olympiady Moskva 1980»/«Jeux de la XXIIe Olympiade, Moscou 1980» ©CIO

  • Cérémonie d’ouverture Moscou 1980

    Vue sur les délégations se tenant devant la mascotte Misha formée par le public brandissant des panneaux

    ©CIO

À LA UNE