Accueil > Actualités > Seoul 1988 Actualités > Relais 4x400m

Seoul 1988

Options

Relais 4x400m

4x400m Relay

17/09/1988

La puissance américaine est d’une telle minutie que sa victoire dans le relais 4x400 m masculin demeure une quasi certitude. Ces relais, qui concluent traditionnellement les compétitions d’athlétisme, permirent aux États-Unis d’inscrire un formidable record aux Jeux Olympiques à Séoul en 1988.

Depuis 1952, ils n’avaient manqué l’or que deux fois dans ces épreuves. Par leur absence à Moscou en 1980 en raison du boycott, et auparavant à Munich en 1972, après avoir perdu deux de leurs athlètes, suspendus de compétition pour avoir bavardé sur le podium en pleine exécution de l’hymne américain au terme d’une précédente épreuve.

En 1988, le trio, Steve Lewis, Butch Reynolds et Danny Everett, avait raflé toutes les médailles de l’épreuve individuelle et il semblait que seule la chute d’un témoin ou une faute technique pouvait encore les arrêter.

Everett et Lewis menèrent le quartet et à l’instant même où le champion de l’épreuve individuelle transmit le bâton à Kevin Robinzine, les Américains avaient parcouru près de la moitié de la dernière ligne droite sans obstacle aucun.

Le tour de Butch Reynolds se résuma à une course contre la montre.

 
Reynolds, de son style élégant et si distinct, prit encore de l’avance avant de franchir la ligne d’arrivée, affichant 2’56"17 au tableau du stade.

Il était à un centième de seconde du record du monde établi par la victoire américaine dans l’air raréfié de Mexico, vingt ans auparavant.

Lors de la confirmation du temps, les officiels supprimèrent le crucial centième de seconde et ils eurent leur part de ce record du monde.

À LA UNE