Accueil > Actualités > Sport et Environnement > Ouverture du débat sur le sport et l'environnement à Doha

Sport et Environnement

Options

Ouverture du débat sur le sport et l'environnement à Doha

Sport and Environment Debate kicks off in Doha
©Qatar Olympic Committee

01/05/2011

Des experts du développement durable dans le sport sont actuellement réunis à Doha, Qatar, à l'occasion de la 9e Conférence mondiale du CIO sur le sport et l'environnement, qui se tient en prélude au Sommet de la Terre Rio+20 prévu l'année prochaine. Le débat s'est ouvert aujourd'hui sur la contribution du sport à l'instauration d'un monde plus propre et plus durable.

Le sport au service d'un changement positif

Ainsi que l'a déclaré le président du CIO dans son allocution, "nous avons l'obligation d'utiliser le sport pour amorcer un changement positif dans la société. Le Sommet de la Terre de 1992 nous a permis de comprendre qu'en servant la cause de l'environnement, c'était l'humanité tout entière que nous servions. Car, tout bien considéré, la durabilité environnementale est liée à la survie même de notre espèce. Nos valeurs exigent que nous intervenions à deux niveaux. Tout d'abord, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que nos activités ne dégradent pas l'environnement. Dans le même temps, nous devons également faire du sport un instrument favorisant un comportement respectueux de l'environnement".

Une mobilisation en faveur de l'environnement plus forte que jamais

Et le président du CIO d'ajouter : "Alors que nous approchons du 20e anniversaire du Sommet de la Terre, la mobilisation du Mouvement olympique en faveur de l'environnement, telle que le récent Congrès olympique de 2009 l'a réaffirmée, est plus forte que jamais" – avant de conclure sur ces mots : "Nous ne sommes pas ici pour célébrer nos réalisations passées, mais pour jeter les bases de nos succès à venir. Les connaissances que nous avons acquises, les partenariats que nous avons établis et les nouvelles technologies disponibles constituent la pierre angulaire de nos futures avancées. C'est à nous de nous assurer que lorsque la planète fêtera le 20e anniversaire du Sommet de la terre, il sera possible d'affirmer, sans risque d'erreur, que le Mouvement olympique a fait ce qu'il devait pour protéger et préserver l'environnement."

Lire le discours dans son intégralité ici (en anglais uniquement).

Achim Steiner, directeur exécutif du PNUE, a pour sa part adressé plusieurs questions à l'assemblée : comment la façon dont le sport influence les choix des consommateurs et les habitudes de consommation peut-elle s'intégrer dans la quête de modes de vie durables ? Comment encourager les propriétaires de stades à reproduire les réalisations en termes de gestion des déchets et d'utilisation des énergies renouvelables des organisateurs de grands événements sportifs et des Jeux ? Et d'ajouter : "Je pense que la prise en compte de la durabilité par le mouvement sportif a été l'une des avancées les plus stimulantes de ces vingt dernières années."

Informations d'ordre général

Sous le mot d'ordre "Pour un avenir plus vert", la conférence est organisée par le CIO en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) et le Comité National Olympique du Qatar. La commission sport et environnement du CIO a été créée en 1994 pour conseiller la commission exécutive sur la politique à adopter en matière de protection de l'environnement et de soutien au développement durable. Elle est présidée depuis par Pál Schmitt, membre du CIO, champion olympique et président de la République de Hongrie.

À LA UNE