Accueil > Actualités > ACTUALITES LONDRES 2012 > Les sites de Londres 2012 sont prêts pour les plus grands athlètes du monde

LONDRES 2012

Options

Les sites de Londres 2012 sont prêts pour les plus grands athlètes du monde

London 2012 venues ready to host world’s greatest athletes
©LOCOG

19/07/2012

À seulement huit jours des Jeux Olympiques, les 34 sites de Londres 2012 sont prêts à accueillir les plus grands athlètes du monde. Le superbe Stade olympique s’impose au cœur de l’action. C’est dans cet équipement flambant neuf, vitrine du Parc olympique

Tout autour sur une île bordée de canaux sur trois côtés, s’étendent les autres installations olympiques du Parc. Les spectateurs des Jeux accèderont au stade par cinq ponts qui relient le site aux alentours.

Après les Jeux, ce stade aménageable d’une capacité de 80 000 personnes verra sa taille réduite, sans lui retirer la possibilité d’accueillir les grandes rencontres sportives de haut niveau comme les Championnats du monde d’athlétisme de l’IAAF de 2015.

Non loin dans le Parc, le Centre aquatique à la silhouette étonnante abritera les compétitions de natation, de plongeon et de natation synchronisée.

Œuvre de l’architecte Zaha Hadid, de renommée internationale, cet équipement aux formes si surprenantes sera l’un des points d’entrée du Parc, plus des deux tiers des spectateurs pénétreront dans l’enceinte olympique par le sud-est après avoir franchi le pont qui s’inscrit dans la toiture de l’édifice.

Sous l’ondulation de cette toiture de 160 m de long sur 80 m de large en forme de vague, le centre aquatique peut contenir 17 500 spectateurs autour des bassins, celui de 50 m réservé à la natation et celui de 25 m pour le plongeon, à côté des espaces d’échauffement à sec des plongeurs. 

Après les Jeux, ce site, qui deviendra un équipement de proximité pour le public, les clubs et les groupes scolaires locaux, tout en restant ouvert aux nageurs de haut niveau, devrait attirer près de 800 000 visiteurs par an. Les deux ailes temporaires seront démontées, ce qui rapportera sa capacité totale à 2 500 spectateurs, tout en gardant la possibilité d’accroître le nombre de places pour de grandes compétitions.

Les épreuves de cyclisme sur piste couverte auront lieu dans le vélodrome nouvellement construit dans le Parc olympique également, c’est l’un des sites les plus durables des Jeux de 2012 à Londres.

En effet, sa construction a fait appel à des matériaux renouvelables, et le concept d’ensemble a incorporé une ventilation naturelle et a laissé place à une abondante lumière du jour, ce qui réduit d’autant le volume d’énergie nécessaire à l’éclairage artificiel. Sa toiture récolte les eaux de pluie, ce qui réduira les besoins en eaux de l’édifice de plus de 70 pour cent.

Après les Jeux, le site sera au centre du Velopark qui sera lui aussi ouvert au public, aux clubs et aux groupes scolaires ainsi qu’aux cyclistes de haut niveau. Autour, s’étendront une piste de BMX, un circuit de VTT et un parcours de course sur route. L’établissement comprendra également un café et des boutiques de location et un atelier de réparation de cycles.

C’est aussi dans le Parc qu’est érigée l’emblématique Copper Box (la boîte en cuivre) siège des tournois olympiques de handball avant de devenir un centre multi-usages ouvert à tous pour l’entraînement des joueurs et d’autres compétitions après les Jeux.

Des équipements temporaires pour le hockey, le water-polo et le basketball ont également été construits dans le Parc olympique, tandis que les autres compétitions se dérouleront ailleurs dans Londres et le Royaume-Uni.

Des sites qui préexistaient seront utilisés pour l’occasion, comme le centre de Greenwich Nord, le centre de Wembley et l’Excel. Le splendide parc de Greenwich à la vue fabuleuse sur Londres accueillera les compétitions équestres, tandis que le volleyball de plage prendra ses quartiers sur Horse Guards Parade à deux pas du palais de Buckingham. Les tournois de tennis seront accueillis comme il se doit à Wimbledon au célèbre All England Club, tandis que le terrain de cricket de Lord’s, non moins fameux, fera place aux épreuves de tir à l’arc.

Hors de la capitale britannique, les régates olympiques de voile se dérouleront à Weymouth, tandis qu’Eton Dorney accueillera l’aviron et les épreuves de sprint de canoë. Le circuit de cyclisme VTT est aménagé à Hadleigh Farm.

Les matches olympiques de football auront lieu dans tout le pays, à Cardiff, Coventry, Glasgow, Manchester, Newcastle et à Londres au stade de Wembley.

Découvrez les dernières photos

  • Madness au Stade Olympique

    Londres 2012 - Le groupe britannique Madness ("folie..") interprète son tube de 1982, "Our House" durant la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Le saxophoniste volant

    Londres 2012 - Le saxophoniste du groupe Madness joue son solo suspendu à un filin, volant à travers le Stade Olympique durant la Cérémonie de clôture le 12 août 2012.

  • Ray Davies des Kinks chante "Waterloo Sunset"

    Londres 2012 - Ray Davies, chanteur et auteur-compositeur du groupe britannique The Kinks, chante sa célèbre chanson de 1967, "Waterloo Sunset", véritable lettre d'amour adressée à la ville de Londres, lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique le 12 août 2012.

  • Acrobates sur les toîts de Londres

    Londres 2012 - Acrobates, danseurs et interpètes font le spectacle sur les toîts de Londres, au Stade Olympique, le 12 août 2012 lors de la Cérémonie de clôture.

  • Les Kaiser Chiefs arrivent en scooter

    Londres 2012 - Les scooters britanniques du milieu des années 1960, symboles de la culture "mod", amènent Ricky Wilson jusqu'à la scène pour l'interprétation avec les Kaiser Chiefs de la chanson des Who "Pinball Wizzard", lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Reconnaissance pour la mode britannique à la Cérémonie de clôture

    Londres 2012 - Alors que le tube de David Bowie "Fashion" est diffusé dans le Stade Olympique, le défilé des mannequins offre une image de la haute-couture britannique au public de la Cérémonie de clôture, le 12 août 2012.

À LA UNE