Accueil > Actualités > Le sport pour la paix > Les Jeux Olympiques, vecteurs de développement humain

Le sport pour la paix

Options

Les Jeux Olympiques, vecteurs de développement humain

Olympic Games as a driver for human development
©IOC/R. Juilliart

11/05/2011

Des représentants de gouvernements et de comités d'organisation ont partagé leurs visions s'agissant de l'héritage social des prochains Jeux Olympiques lors du 2e Forum international sur le sport, la paix et le développement, lequel se tient actuellement au siège des Nations Unies à Genève (10 et 11 mai 2011).

Londres 2012 s'adresse aux jeunes du monde entier

©IOC/R. Juilliart

Hugh Robertson, ministre britannique en charge du sport et des Jeux Olympiques, a présenté un programme clé en termes d'héritage baptisé "International Inspiration" à l'approche des Jeux Olympiques de 2012 à Londres. Cette initiative est lancée de concert avec les communautés locales et les gouvernements afin d'utiliser le pouvoir du sport pour enrichir la vie de millions d'enfants et de jeunes de toutes aptitudes dans le monde entier, et en particulier dans les pays en développement. En partenariat avec UK Sport, l'UNICEF, le British Council et le comité d'organisation de Londres 2012 (LOCOG), le programme vise à offrir à ces jeunes les compétences dont ils ont besoin pour devenir des modèles positifs et être une source d'inspiration pour leurs pairs.

Début avril 2011, 10,8 millions de jeunes dans 15 pays à travers le monde avaient d'ores et déjà rejoint le programme "International Inspiration". Par exemple, en Zambie, 1,5 million de jeunes accompagnés de leurs familles participent à des projets de sensibilisation, lesquels incitent les enfants à parler de sujets tels que le VIH et le sida. Par ailleurs, 80 000 enfants au Bangladesh ont suivi des cours de survie en natation. Le programme a été mis sur pied à la suite de l'engagement pris par le comité de candidature britannique à Singapour en 2005, à savoir : mobiliser les jeunes au niveau mondial et leur faire connaître le pouvoir des Jeux, véritables moteurs pour opter pour la pratique sportive.  

Nouvel esprit de bénévolat en Russie

©IOC/R. Juilliart

Dmitry Chernyshenko, président du comité d'organisation de Sotchi 2014, a confirmé l'importance d'un héritage des Jeux et a déclaré à cet égard : "Nous avons plusieurs choses que nous n'aurions pas eues sans les Jeux." Il a donné des exemples des grands progrès accomplis tels qu'un environnement accessible à travers toute la Russie ainsi que l'apparition d'une nouvelle culture du bénévolat grâce aux Jeux. En effet, le comité d'organisation avait commencé avec 25 volontaires à peine, puis grâce à un effet boule de neige, on estime qu'environ 25 000 volontaires travailleront pendant les Jeux à Sotchi, et ce dans plus de 20 domaines. Ainsi que l'a déclaré M. Chernyshenko : "Notre programme pour les volontaires permettra non seulement de former des personnes enthousiastes et compétentes pour accueillir le monde à Sotchi en 2014, mais aussi de laisser un héritage des plus précieux, notamment une culture du bénévolat en Russie, laquelle profitera au pays pendant de nombreuses années encore." 

Lancement de projets à travers le Brésil

©IOC/R. Juilliart

Les Jeux Olympiques sont également un vecteur de développement humain à Rio de Janeiro, ville hôte des Jeux Olympiques en 2016, et au-delà. Dans son discours prononcé lors du Forum, le président du comité d'organisation de Rio 2016, Carlos Nuzman, a discuté en détail des nombreuses possibilités offertes par l'organisation des Jeux pour la première fois en Amérique du Sud. Il a fait part notamment de projets sportifs lancés dans le domaine social, lesquels sont destinés à la population brésilienne. Le plus grand programme de sensibilisation sport et éducation jamais mis sur pied au Brésil, lancé en vue de 2016, a d'ores et déjà touché un million de personnes en 2010 uniquement. L'initiative comprend la mise en place de projets sportifs pour les enfants, la création de centres de fitness pour les personnes âgées ainsi que des Jeux scolaires et universitaires.

Pour en savoir plus sur le 2e Forum international sur le sport, la paix et le développement, cliquez ici.

À LA UNE