Accueil > Actualités > Médias CIO > Le point de vue d’un athlète

Actualités Olympiques

Options

Le point de vue d’un athlète

An Athlete’s Perspective
©CIO / Jason Evans

08/06/2010

Les athlètes sont au cœur de chaque édition des Jeux Olympiques. Aussi est-il naturel qu’ils jouent un rôle majeur dans la séance bilan du Comité International Olympique (CIO) sur les Jeux Olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver qui a lieu cette semaine à Krasnaya Polyana, la station qui accueillera les épreuves de montagne lors des Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi.

À la séance d’ouverture, la légende de la natation russe, Alexander Popov, a demandé à son compatriote Ivan Skobrev, double médaillé en patinage de vitesse aux Jeux de 2010 à Vancouver, ce qui fait une grande expérience olympique pour les participants aux Jeux.

“Remporter deux médailles, ça ne fait pas de mal !” a plaisanté Ivan Skobrev, qui a décroché l’argent dans l’épreuve du 10 000m et le bronze dans le 5 000m.

Les Jeux du sourire

Trêve de plaisanterie, Ivan Skobrev a expliqué par la suite qu’une multitude de facteurs font que les Jeux sont une réussite, mais ce qui l’a le plus impressionné à Vancouver 2010 et qu’il espère voir renouvelé à Sotchi 2014, c’est la gentillesse des personnes qu’il a rencontrées chaque jour.

“L’ambiance était formidable à Vancouver, vraiment géniale. C’était comme une fête,” a-t-il déclaré. “Comme l’a indiqué Dmitry Chernychenko (Sotchi 2014) durant la séance d’ouverture, c’était les Jeux du sourire. Tout le monde a vraiment apprécié cette expérience. J’espère que nous pourrons créer la même ambiance à Sotchi, la même mais de manière différente, car les Russes ont une mentalité légèrement différente.”

Ivan Skobrev a ajouté que son souvenir le plus mémorable de Vancouver 2010 est l’enthousiasme du public pour les Jeux, qui a à son tour incité les athlètes à donner le meilleur d’eux-mêmes.

J’y étais, j’ai appris

Un des objectifs de la séance bilan est d’encourager les futures villes hôtes à tirer les enseignements des précédentes éditions des Jeux Olympiques et d’essayer de reproduire leurs succès d’une manière qui soit unique à la culture du pays où se tiendront les Jeux.

Ivan Skobrev a indiqué que le programme des observateurs du CIO a permis aux organisateurs de Sotchi de se faire une première idée de la manière d’organiser des Jeux réussis tout en leur donnant l’élan nécessaire pour faire les choses à leur manière.

“Grâce au programme des observateurs, nous avions de nombreux spécialistes à Vancouver durant les Jeux. Nous avons eu la possibilité de discuter avec les personnes qui ont organisé ces Jeux magnifiques,” a ajouté Ivan Skobrev. "Le fait d’avoir pu voir ce pour quoi on se prépare était le plus important et la plus grande source d’inspiration pour nous.”

Des Jeux axés sur les jeunes

À quelques semaines de l’ouverture des premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse à Singapour, Ivan Skobrev a également fait remarquer combien les Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi seront importants pour les jeunes.

“Après avoir remporté mes médailles à Vancouver, j’ai reçu des milliers de messages d’enfants qui voulaient en savoir plus sur moi,” a-t-il indiqué. “Sotchi 2014, tout comme les Jeux Olympiques de la Jeunesse en août prochain, rapprochera les jeunes du sport et les fera participer davantage. Je veux voir les résultats. J’espère qu’ils seront là.”

Jeunes et moins jeunes sont venus encourager Ivan Skobrev en mars dernier lorsqu’il a porté le drapeau lors de la cérémonie de remise des drapeaux olympiques et paralympiques à Sotchi.

Le patineur de vitesse a été salué par des milliers de jeunes enthousiastes tout le long du trajet qu’il a parcouru entre la gare ferroviaire et la place centrale.

“C’était incroyable,” a-t-il indiqué. “Je ne peux même pas imaginer ce que ce sera aux Jeux Olympiques dans quatre ans.”

Les priorités d’abord

Ayant goûté à la fois au succès personnel et au succès d’une nation tout entière à Vancouver en février dernier, Ivan Skobrev rêve à présent que son propre pays suive ses traces et celles du Canada.

Son message en tant qu’athlète aux organisateurs de Sotchi et à son pays en général :
“Maintenant que je suis numéro un en Russie, je veux que mon pays occupe également cette première place.”

Les meilleures photos de Sotchi 2014

À LA UNE