Accueil > Actualités > Héritage > Le Maire d’Atlanta rend hommage au legs des Jeux Olympiques de 1996

Héritage olympique

Options

Le Maire d’Atlanta rend hommage au legs des Jeux Olympiques de 1996

Muhammad Ali holds the torch before lighting the Olympic Flame during the Opening Ceremony of the 1996 Centennial Olympic Games in Atlanta, Georgia. Copyright: Michael Cooper
©Copyright: Michael Cooper

06/07/2012

Le Maire d’Atlanta, Kasim Reed, a rendu hommage aux Jeux Olympiques de 1996 qui ont laissé à la ville des legs importants dont les habitants bénéficient encore plus de 15 ans après.

« En tant que maire d’Atlanta, je ne peux dire à quel point les Jeux Olympiques du Centenaire continuent d’avoir un impact direct sur notre ville et notre objectif de devenir l’une des grandes villes du monde ! » a-t-il confié à olympic.org. 

Reed a rappelé les bénéfices économiques d’avoir organisé les Jeux, qui ont permis à la ville d’être reconnue par 70% de la population mondiale d’après certains  groupes locaux. Des sondages réalisés avant et après 1996 ont également révélé que la perception positive de la métropole géorgienne auprès des entreprises a presque doublé grâce aux Jeux.

« En 1996, l’enjeu, pour nous était de devenir une ville internationale, de faire en sorte que plus qu’à n’importe quelle édition des Jeux précédents, les visiteurs fassent le déplacement, cela pour transformer Atlanta économiquement et culturellement, » a-t-il précisé. « Et les Jeux ont eu un effet financier direct d’au moins USD 5 milliards tout en diffusant au monde entier une image d’Atlanta comme destination de première classe, pour y faire des affaires, y résider ou la visiter. »
 
Le maire n’oublie pas non plus de mentionner ce dont la ville a hérité : le Parc olympique du centenaire qui a transformé une jachère urbaine de 9 hectares en un espace de rassemblement, de divertissement et de socialisation, amenant le tourisme au cœur de la ville. 

« Plus de 15 ans après, Atlanta bénéficie toujours du legs olympique et la preuve en est évidente dans tout le centre-ville et les quartiers environnants » dit-il. « La réalisation du Parc olympique du Centenaire a transformé l’espace délaissé entre le Centre mondial de Congrès de Géorgie et le périmètre des grands hôtels en un quartier bouillonnant ouvert au commerce et au tourisme. L’esprit du changement persiste encore puisque des attractions de classe mondiale comme l’aquarium de Géorgie, l’espace World of Coca-Cola sont dans le parc et le Centre national pour les droits civiques et humains ouvrira prochainement. »

À LA UNE