Accueil > Actualités > Le développement par le sport > Le centre olympique pour le développement de la jeunesse en Zambie accueille une invitée royale

Le développement par le sport

Options

Le centre olympique pour le développement de la jeunesse en Zambie accueille une invitée royale

Zambian Olympic Youth Development Centre welcomes royal guest

04/10/2012

S.A.R. la Princesse Royale a rendu cette semaine une visite spéciale au centre olympique pour le développement de la jeunesse en Zambie, pour le plus grand plaisir des centaines de jeunes athlètes qui en utilisent les installations.

Le centre, qui a été inauguré en mai 2010, est le projet phare du programme "Sport pour l’espoir" du CIO. Il a été conçu comme un centre multifonctionnel comprenant des terrains pour y pratiquer en plein air l’athlétisme, le football, le basketball, le tennis, le handball, le volleyball et le hockey, mais aussi des salles de sport, notamment un gymnase et une salle de boxe. Il est également doté d’un certain nombre de salles de classe ainsi que de vestiaires. Le programme "Sport pour l’espoir" est destiné aux athlètes, aux adolescents et au public général de pays en développement pour leur proposer de meilleures possibilités de pratiquer un sport et d’être éduqués aux valeurs de l’Olympisme.

La Princesse Anne, également membre du CIO, a été chaleureusement accueillie sur place par son collègue du CIO Patrick Chamunda, le directeur du centre, Clement Chileshe, ainsi que les membres du conseil, avant d’entamer une visite royale des installations.

Cette visite comprenait notamment une présentation du programme "Young Leaders" (jeunes dirigeants), une formation destinée aux enfants confrontés à des problèmes tels que la toxicomanie, l’alcool, le sexe, mais aussi les choix de carrière, et qui forge le caractère par le biais du chant, de la danse et du théâtre.

La Princesse Anne, athlète olympique en sports équestres, s’est également entretenue avec de jeunes athlètes qui prennent part à l’initiative réservée aux filles "Grow Girls", qui encourage les participantes à parler de manière ouverte de sujets tels que la sexualité, la défloration, la puberté et le VIH/SIDA, ce qui n’est pas toujours possible dans l’environnement familial.

Bien entendu, la visite ne serait pas complète sans voir les athlètes à l’œuvre et la Princesse a pu assister à des démonstrations de basketball en fauteuil roulant, de tennis de table, de rugby, de taekwondo et de judo.

Patrick Chamunda a expliqué que la Princesse Royale participe au projet depuis un certain temps déjà : “Sa venue ici n’est pas un hasard car durant toute la période de construction du centre, elle a manifesté un grand intérêt pour le projet”, a-t-il indiqué. “Elle a dit durant notre réunion qu’elle était impressionnée et qu’elle apporte son total soutien aux programmes proposés ici.”

Le directeur du centre olympique pour le développement de la jeunesse, Clement Chileshe, a salué en ces termes cette visite historique : “Les entraîneurs et les athlètes, qui cherchent ici à atteindre l’excellence, n’oublieront jamais cette visite. Pour nous, ce n’était pas seulement une visite royale, mais une visite spéciale d’un membre du CIO qui est la Princesse Royale. Nous pensons que cela donne de la valeur à notre centre. La Princesse partage sans aucun doute notre passion du sport et notre intérêt pour les jeunes.”

La venue de la Princesse comptait parmi les nombreuses visites importantes rendues au centre ces derniers mois, après celle du secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon, en début d’année en compagnie du président du CIO, Jacques Rogge.

Le CIO prévoit à présent la construction d’un deuxième centre olympique pour le développement de la jeunesse à Haïti.

À LA UNE