Accueil > Actualités > Sport et Environnement > La durabilité des grandes manifestations sportives

Sport et Environnement

Options

La durabilité des grandes manifestations sportives

Sustainable Major Sport Events
©VANOC

03/05/2011

Comment faire des manifestations sportives des événements véritablement durables ? Tel était l'un des sujets abordés lors de la 9e Conférence mondiale sur le sport et l'environnement, laquelle s'est déroulée à Doha (Qatar) du 30 avril au 2 mai 2011. À cette occasion, les participants ont été informés des initiatives lancées par le Qatar afin d'intégrer la durabilité dans la planification des événements sportifs ainsi que des projets écologiques de l'Afrique du Sud pour la Coupe du monde 2010 de la FIFA. Fiona Pelham, directrice exécutive chez Sustainable Events LTD, une entreprise basée au Royaume-Uni, a pour sa part présenté un nouveau cadre pour l'établissement de rapports afin que tous les organisateurs de manifestations sportives puissent en effet en évaluer l'impact et communiquer à cet égard.

Rapports sur la durabilité des manifestations sportives

À l'heure actuelle, la Global Reporting Initiative (GRI) constitue le cadre de durabilité le plus utilisé à l'échelle mondiale. Un supplément relatif au secteur des manifestations devrait prochainement venir la compléter. L'objectif est de présenter des rapports équilibrés dans des domaines qui ont trait à la taille, au type et à l'emplacement d'une manifestation, tels que l'héritage et l'approvisionnement. Le CIO, le comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2012 à Londres (LOCOG) et l'UEFA ont joué un rôle capital afin d'aider à mettre sur pied ce système de rapports qui peut s'appliquer à des événements sportifs indépendamment de leur taille. Ainsi que l'a expliqué Fiona Pelham : "Avec le supplément à venir à l'automne 2011, le secteur chargé de l'organisation des manifestations disposera à son tour d'un cadre, reconnu comme étant la meilleure pratique au niveau mondial, ce qui permettra de communiquer sur les différentes approches et l'impact des événements. Ce cadre offrira trois avantages non négligeables : 1.Ce qui peut être mesuré peut être suivi et sera réduit; 2. Il existera une terminologie commune pour partager les informations sur les aspects durables du sport; et 3. Nous disposerons d'un cadre pour mieux faire connaître l'héritage du sport."

L'exemple des Jeux

Le comité d'organisation des prochains Jeux Olympiques de 2012 à Londres travaille d'ores et déjà conformément aux lignes directrices de la GRI, la durabilité étant au cœur de ses préparatifs. Le dernier rapport sur la durabilité du LOCOG a été vérifié par la GRI, ce qui est une première olympique. Un représentant du LOCOG faisait partie des trois représentants des futurs pays hôtes des Jeux à la conférence de Doha et a pris la parole pour aborder le thème de l'organisation de grands événements à l'instar des Jeux et comment cela leur avait permis de progresser dans le domaine de la durabilité dans leur propre contexte. David Stubbs de Londres 2012 a effectivement évoqué de quelle manière les Jeux avaient conduit à la restauration et à la régénération d'une zone entière de l'est de Londres, tout en rappelant que la vision de Londres s'agissant de la durabilité leur permettait de travailler avec des personnes de tous les horizons et d'amener le développement durable dans de nouvelles zones. Volney Zanardi et Grigory Kocharov ont tout deux parlé de leurs contextes, au Brésil (Rio 2016) et en Russie (Sotchi 2014) respectivement, et ont fait part de la manière dont de grands événements sportifs tels que les Jeux les aidaient à promouvoir la durabilité et à laisser un héritage durable aux habitants.

 

À LA UNE