Accueil > Actualités > Moscou 1980 > Une cérémonie de clôture poignante pour des Jeux fascinants

Moscou 1980

Options

Une cérémonie de clôture poignante pour des Jeux fascinants

Poignant Closing Ceremony rounds off challenging Games

03/08/1980

La cérémonie de clôture des Jeux Olympiques représente une occasion de réfléchir sur la gloire des meilleurs athlètes du monde évoluant sur la plus grande scène du monde.

Après près de trois semaines de compétitions intenses, les athlètes peuvent enfin se détendre et faire la fête en l’honneur du festival du sport auquel tous ont contribué.

Elle marque également la fin d’un travail acharné à préparer ces Jeux avec amour et le passage de témoin à la ville hôte suivante.

Mais cette fois, les États-Unis avaient boycotté les Jeux et la prochaine ville hôte était Los Angeles. La cérémonie de clôture du stade Lénine se déroula donc dans une ambiance poignante.

L’hymne olympique vint remplacer l’hymne national des États-Unis, et il n’y eut pas de transmission de drapeau aux représentants de LA.

Le déroulement de la cérémonie ne s’en trouva pas perturbé pour autant et les organisateurs réussirent à faire étalage de la fierté russe dans un style en tout point aussi étincelant que l’avait été la cérémonie d’ouverture.

La foule fut une nouvelle fois mise à contribution pour participer au spectacle en levant des cartes qui, rassemblées, composaient de gigantesques images. L’image la plus mémorable étant le drapeau olympique en mouvement.

Omniprésente, la mascotte des Jeux Misha, qui versait une larme au terme des Jeux, pénétra dans le stade attachée à des ballons. Elle fut ensuite lâchée dans le ciel de la nuit sur les applaudissements nourris du public.

L’heure était venue de prendre congé des Jeux qui avaient créé tant de moments inoubliables, de l’intensité de la lutte entre Steve Ovett et Sebastian Coe à l’art majestueux du Cubain Teofilo Stevenson sur le ring.

Le flambeau olympique passa à Los Angeles qui aurait l’honneur d’accueillir, quatre ans plus tard, le plus grand des spectacles au monde.

Découvrez les dernières photos

  • Cérémonie d'ouverture Moscou 1980

    Le dernier relayeur de la flamme, le basketteur Sergei Belov, dans le Stade Olympique de Moscou lors de la cérémonie d’ouverture

    ©CIO

  • Relais Moscou 1980

    Un porteur de la flamme lors du relais des JO de Moscou 1980

    ©CIO

  • Aleksandr Dityatin (URS)

    Aleksandr Dityatin aux anneaux lors des JO de Moscou 1980

    ©CIO

  • Médaille de vainqueur Moscou 1980

    Le revers de cette médaille est très différent de son avers: il n’est pas l’œuvre du même artiste. Alors que l’avers est une création de Giuseppe Cassioli, son revers a été conçu par Ilya Postol, jeune sculpteur soviétique. On peut y observer plusieurs éléments se distinguant par leur grande stylisation: une vasque olympique, une piste d’athlétisme en arrière-plan et le logo officiel des JO de Moscou en haut à droite ©CIO

  • Médaille de vainqueur Moscou 1980

    L’avers comporte un visuel de l‘artiste toscan Giuseppe Cassioli. Ce motif se retrouve sur tous les avers des médailles de vainqueur remises lors d’éditions de Jeux d’été depuis 1928 à l’exception de 3 cas particuliers : Barcelone'92, Athènes 2004 et Beijing 2008. Une inscription permet de faire le lien avec les JO de Moscou. Voici sa retranscription en alphabet latin et sa traduction :«Igry XXII Olympiady Moskva 1980»/«Jeux de la XXIIe Olympiade, Moscou 1980» ©CIO

  • Cérémonie d’ouverture Moscou 1980

    Vue sur les délégations se tenant devant la mascotte Misha formée par le public brandissant des panneaux

    ©CIO

À LA UNE