Accueil > Actualités > Femme et sport > La 5e Conférence mondiale sur la femme et le sport appelle à l'action pour que davantage de femmes occupent des postes de dirigeantes

Femme et sport

Options

La 5e Conférence mondiale sur la femme et le sport appelle à l'action pour que davantage de femmes occupent des postes de dirigeantes

5th World Conference on Women and Sport calls for more women in leadership roles
©IOC/Bob Long

19/02/2012

Les participants à la 5e Conférence mondiale du CIO sur la femme et le sport ont appelé les dirigeants sportifs à adopter un rôle proactif afin de faire avancer la cause des femmes dans et par le sport alors que la manifestation prenait fin ce samedi à Los Angeles, Californie.

Sous le mot d'ordre "Plus forts ensemble : l'avenir du sport", cette conférence d'une durée de trois jours s'est achevée avec l'approbation à l'unanimité de la "Déclaration de Los Angeles" par plus de 800 délégués de 135 pays. Cette déclaration présente une série de recommandations visant à promouvoir la parité hommes/femmes dans le sport et à utiliser le sport comme instrument pour améliorer la condition féminine à travers le monde.

La déclaration s'articule autour de deux thèmes principaux :

- la nécessité pour davantage de femmes d'occuper des postes à responsabilités dans les domaines de la gestion et de l'encadrement;

- la nécessité d'une collaboration renforcée ainsi que de partenariats, avec les agences du système onusien notamment, pour promouvoir la parité hommes/femmes.

Le président du CIO, Jacques Rogge, a assuré les délégués présents à la conférence que le Mouvement olympique donnerait suite à ces recommandations.

Ainsi qu'il l'a déclaré dans ses remarques de clôture : "Je prends l'engagement que nous entreprendrons tout ce qui est nécessaire à cet égard."

La Déclaration de Los Angeles a reconnu que les progrès constants du Mouvement olympique en faveur de la parité hommes/femmes sur l'aire de compétition n'ont pas été aussi marqués dans le domaine de l'encadrement. Les participants ont en effet recommandé que davantage de ressources soient allouées afin d'encourager les femmes à occuper des postes de dirigeantes dans le sport. En outre, les organisations sportives ont été invitées à suivre l'exemple du CIO en adoptant elles aussi des politiques en faveur de la parité hommes/femmes.  

S'agissant de la coopération, les délégués de la conférence ont vivement encouragé le CIO à poursuivre son travail de concert avec les Nations Unies en établissant des partenariats plus étroits avec ONU Femmes et la commission des Nations Unies sur la condition de la femme. ONU Femmes a été créée en 2010 afin de promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes.

"Le sport peut clairement contribuer à l'autonomisation des femmes et des jeunes filles sur les plans social, économique et politique. Cet état de fait a été reconnu par les gouvernements, le système onusien, la société civile, le mouvement sportif ainsi que d'autres acteurs. Il est à présent temps d'agir en conséquence et de faire bénéficier les femmes et les jeunes filles des bienfaits du sport", a déclaré aux délégués Lakshmi Puri, directrice exécutive adjointe d'ONU Femmes.

Organisée conjointement par le CIO, le Comité National Olympique américain (USOC) et le Comité de Californie du Sud pour les Jeux Olympiques, la conférence a couvert un large éventail de sujets liés aux efforts visant à renforcer la présence des femmes tant sur l'aire de compétition qu'à des postes de dirigeantes. Parmi les nombreux délégués présents cette année à la conférence (un record de participation), citons de grands noms du monde du sport ainsi que des représentants de la société civile, des gouvernements et des instances universitaires.  

D'autres conférenciers de marque ont également pris part à la conférence, notamment Mme Anita DeFrantz, présidente de la commission femme et sport du CIO, Lord Sebastian Coe, président du comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2012 à Londres, S.E. Mme Marjon V. Kamara, présidente de la commission des Nations Unies sur la condition de la femme, et Mme Geena Davis, actrice oscarisée et fondatrice du Geena Davis Institute on Gender in the media (Institut Geena Davis sur la parité hommes/femmes dans les médias).

Les Trophées du CIO "Femme et Sport" 2012 ont été décernés lors de la cérémonie d'ouverture de la conférence. L'Indienne Manisha Malhotra a remporté le trophée mondial pour son engagement en faveur des jeunes filles défavorisées, qu'elle a aidées à progresser par le sport. Les lauréats des cinq trophées continentaux sont les suivants : Peninnah Aligawesa Kabenge (Afrique), le Centre et programme sportif et éducatif Bradesco (Amérique), Zaiton Othman (Asie), Aikaterini Nafplioti-Panagopoulos (Europe), et Roseline Blake (Océanie)

La Conférence mondiale sur la femme et le sport, laquelle se tient tous les quatre ans, s'attache à évaluer les progrès réalisés en faveur de la parité hommes/femmes au sein du Mouvement olympique. Elle a également pour ambition de définir des actions à entreprendre en priorité pour améliorer et augmenter la participation des femmes et des jeunes filles dans le sport.

Déclaration de Los Angeles

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Vidéos

YouTube : www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur Flickr
Veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org pour toute demande de photos ou de séquences d'archives.

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et YouTube.

À LA UNE