Accueil > Actualités > JOJ Actualités > L'étoile montante Tim Kevin Ravnjak parle de son premier amour ... le snowboard bien sûr !

JOJ Actualités

Options

L'étoile montante Tim Kevin Ravnjak parle de son premier amour ... le snowboard bien sûr !

Rising star Tim Kevin Ravnjak talks about his first love… snowboarding of course!
©Samo Vidic

12/03/2013

L'équipe des JOJ a pris contact cette semaine avec Tim Kevin Ravnjak (SLO), médaillé d'argent de halfpipe en snowboard à Innbruck en 2012, lequel lui a confié sa passion pour son sport et ses espoirs pour l'avenir.

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre sport ?

J'aime le snowboard parce qu'il n'y a rien de comparable au fait de se lever le matin et d'aller rider dans un parc magnifique ou dans un demi-tube, ou juste d'aller faire une virée avec ses amis et s'amuser le plus possible. En s'amusant, il est réellement possible de progresser. Le snowboard est un sport dans lequel vous devez vous montrer créatif et toujours avancer, c'est pourquoi j'aime tant le pratiquer.


Comment avez-vous commencé ce sport ?

J'ai d'abord fait du skateboard, puis j'ai décidé de m'essayer au snowboard. Dès lors que je suis monté sur un snowboard pour la première fois, j'ai su que c'était dans ce sport que je voudrais passer pro.


Qu'avez-vous ressenti en remportant une médaille aux JOJ d'hiver de 2012 à Innsbruck ?

Décrocher une médaille aux Jeux Olympiques de la Jeunesse d'hiver a été quelque chose de formidable pour moi. J'ai été très heureux de mes résultats en halfpipe et l'expérience a été excellente du début à à la fin !


Comment évolue votre carrière sportive depuis Innsbruck 2012?

Ma carrière évolue plutôt vers le haut. Depuis Innsbruck, je me suis senti vraiment motivé pour progresser et faire de mon mieux en snowboard.
 
Qu'avez-vous retenu de cette expérience aux Jeux Olympiques de la Jeunesse ?

Le seul fait d'être là-bas et de rencontrer de nouvelles personnes non seulement dans le snowboard, mais aussi dans d'autres sports m'a beaucoup appris. J'ai d'excellents souvenirs que je n'oublierais jamais. C'était vraiment une expérience fantastique.


Parlez-nous d'une journée d'entraînement type ?

Mon entraînement journalier commence le matin. Je fais quelques tours de d'échauffement et ensuite je décide d'apprendre une nouvelle figure ou d'améliorer les figures que je maîtrise déjà. Je m'entraîne aussi dans une salle de gym ou je vais faire du skate et après tout ça, je fais quelques séances d'étirement.


Quels sont vos espoirs pour l'avenir ?

Mon prochain grand objectif est de me qualifier pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, Fédération de Russie. Mais par dessus tout, je veux faire du snowboard le plus souvent possible sans me blesser et continuer à progresser du mieux que je peux.


Comment vous détendez-vous lorsque vous ne vous vous entraînez pas ou que vous n'êtes pas en compétition ?

J'adore faire du skateboard. Lorsque je fais du skate, j'essaie de tout mettre de côté pour juste profiter du moment présent. J'aime aussi passer du temps avec mes amis.

À LA UNE