Accueil > Actualités > ACTUALITES LONDRES 2012 > Dans les coulisses de Londres 2012 : Jacques Rogge

LONDRES 2012

Options

Dans les coulisses de Londres 2012 : Jacques Rogge

Behind the Scenes at London 2012: Jacques Rogge
©IOC/Richard Juilliart

13/08/2012

À présent que les Jeux Olympiques de 2012 à Londres sont terminés, entretenons-nous avec l'une des personnes les plus importantes qui œuvre dans les coulisses des Jeux, à savoir, le président du CIO Jacques Rogge afin de connaître ses moments forts et ce

Comment vous sentez-vous maintenant que les Jeux ont pris fin ?
Je suis un homme très heureux et reconnaissant : très heureux des Jeux Olympiques de 2012 à Londres et très reconnaissant envers le comité d'organisation des Jeux Olympiques de 2012 à Londres (LOCOG) pour avoir offert des Jeux incroyables.

Quel a été pour vous le moment le plus fort ? Pouvez-vous nous le décrire ?
Il y a eu de nombreux moments forts et des athlètes si incroyables qu'il m'est difficile de n'en choisir qu'un : l'or pour Andy Murray à Wimbledon, Usain Bolt et Michael Phelps excellant dans leurs sports respectifs et en tant que navigateur moi-même, j'ai eu beaucoup de plaisir à regarder Ben Ainslie (GBR). J'ai également été ravi d'être le témoin privilégié de la première participation aux Jeux Olympiques des athlètes des Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2010 à Singapour, d'autant plus qu'ils ont été nombreux à remporter des médailles, à l'instar du nageur sud-africain Chad Le Clos.

Pour moi, l'un des moments les plus déterminants des Jeux a été la victoire de Chris Hoy et ses larmes lorsqu'il a remporté sa sixième médaille d'or dans son pays. Pour un sportif comme moi, les 16 jours passés ont été un rêve. 
 
L'édition des Jeux de 2012 à Londres a-t-elle été une source d'inspiration selon vous pour la prochaine génération de talents sportifs ?
Londres a mis dès le départ les athlètes au cœur de son projet, dès que la ville a obtenu l'organisation des Jeux à Singapour en 2005. Ce sont les athlètes qui seront une source d'inspiration pour la prochaine génération. Nous avons assisté à des exploits sportifs lors de ces Jeux Olympiques, des moments qui inspireront les jeunes qui suivent les Jeux Olympiques non seulement dans le pays hôte, mais aussi partout dans le monde. La population est un important héritage des Jeux – de nombreux jeunes ont été motivés par les modèles qu'ils ont vus sur leurs écrans et ont été incités à se rendre dans leurs clubs de sport et à pratiquer des sports. 

Dans quelle mesure cette édition des Jeux de 2012 à Londres a-t-elle aidé le Mouvement olympique ?
Je dirais que Londres a amélioré les Jeux Olympiques à bien des égards. Non seulement le LOCOG a livré ce qu'il avait promis, mais il a aussi veillé à ce que les Jeux Olympiques soient parfaits pour les athlètes, du village olympique fantastique aux sites et aux services dernier cri. L'ambiance ici à Londres a été inoubliable, l'accueil du public a été exceptionnel et les volontaires, héros méconnus des Jeux, ont été efficaces et ont toujours offert un accueil des plus chaleureux.

Quel sera selon vous l'héritage des Jeux Olympiques de 2012 à Londres ?
Dès le départ, le LOCOG a pris conscience de l'importance de l'héritage et d'offrir des Jeux Olympiques durables. Il a parfaitement rempli cette mission avec la réhabilitation de l'Est de Londres et l'utilisation intelligente de sites temporaires.

Sur le plan humain, Londres 2012 avait pour ambition d'être une source d'inspiration pour toute une génération, cet objectif est sans l'ombre d'un doute clairement atteint.

Quels enseignements les futures villes hôtes peuvent-elles selon vous tirer de Londres ?
Les futures villes hôtes ont beaucoup à apprendre de cette édition de 2012 à Londres. Comme les athlètes, nous nous efforçons constamment d'améliorer notre dernière performance. En novembre, une séance bilan sera organisée à Rio, Brésil, au cours de laquelle les deux villes hôtes (Londres 2012 et Rio 2016) passeront en revue tous les aspects de l'organisation des Jeux et partageront les connaissances. Aucune édition des Jeux n'est jamais parfaite. Nous essayons chaque fois de nous améliorer et ensemble nous réussirons.

Découvrez les dernières photos

  • Madness au Stade Olympique

    Londres 2012 - Le groupe britannique Madness ("folie..") interprète son tube de 1982, "Our House" durant la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Le saxophoniste volant

    Londres 2012 - Le saxophoniste du groupe Madness joue son solo suspendu à un filin, volant à travers le Stade Olympique durant la Cérémonie de clôture le 12 août 2012.

  • Ray Davies des Kinks chante "Waterloo Sunset"

    Londres 2012 - Ray Davies, chanteur et auteur-compositeur du groupe britannique The Kinks, chante sa célèbre chanson de 1967, "Waterloo Sunset", véritable lettre d'amour adressée à la ville de Londres, lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique le 12 août 2012.

  • Acrobates sur les toîts de Londres

    Londres 2012 - Acrobates, danseurs et interpètes font le spectacle sur les toîts de Londres, au Stade Olympique, le 12 août 2012 lors de la Cérémonie de clôture.

  • Les Kaiser Chiefs arrivent en scooter

    Londres 2012 - Les scooters britanniques du milieu des années 1960, symboles de la culture "mod", amènent Ricky Wilson jusqu'à la scène pour l'interprétation avec les Kaiser Chiefs de la chanson des Who "Pinball Wizzard", lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Reconnaissance pour la mode britannique à la Cérémonie de clôture

    Londres 2012 - Alors que le tube de David Bowie "Fashion" est diffusé dans le Stade Olympique, le défilé des mannequins offre une image de la haute-couture britannique au public de la Cérémonie de clôture, le 12 août 2012.

À LA UNE