Accueil > Actualités > Médias CIO > Clôture de la réunion de la commission exécutive à Lausanne

Actualités Olympiques

Options

Clôture de la réunion de la commission exécutive à Lausanne

IOC Executive Board meeting wraps up in Lausanne
©IOC/Richard Juilliart

13/02/2013

La première réunion de l’année de la commission exécutive du CIO (CE) s’est achevée aujourd’hui à Lausanne avec l’annonce de la présélection de Buenos Aires (ARG), Glasgow (GBR) et Medellín (COL)* comme candidates pour accueillir les IIIes Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d’été en 2018.

Les trois villes ont été choisies parmi les cinq candidates à l’organisation de ces JOJ. Guadalajara (MEX) et Rotterdam (NED) n’ont pas été retenues dans la liste finale. Une commission d’évaluation procèdera maintenant à une analyse approfondie des trois candidatures présélectionnées avant de soumettre un rapport à l’ensemble des membres du CIO qui éliront la ville hôte lors d’une Session extraordinaire prévue le 4 juillet 2013 à Lausanne.

*citées dans l’ordre alphabétique 

Lire le communiqué de presse ici.

Au cours de ses deux jours de réunion, la CE a également arrêté les 25 sports devant constituer le noyau de sports principaux pour les Jeux Olympiques d'été de 2020 qu'elle soumettra à la 125e Session du CIO pour approbation.

Lire le communiqué de presse ici.

La CE a pris des décisions sur deux affaires disciplinaires : l’haltérophile russe Oleg Perepetchenov a été disqualifié des Jeux Olympiques de 2004 après la découverte de résultats anormaux, soit la présence de clenbutérol, lors des nouvelles analyses effectuées sur ses échantillons conservés depuis. Oleg Perepetchenov avait terminé troisième dans l'épreuve masculine d'haltérophilie dans la catégorie des 77 kg.

Lire le communiqué de presse ici.

La CE a par ailleurs donné un sévère avertissement au footballeur sud-coréen Jongwoo Park et au Comité National Olympique (CNO) de République de Corée pour comportement inapproprié de l'athlète lors des Jeux Olympiques de 2012 à Londres. Après la victoire de son équipe contre le Japon dans le match pour la médaille de bronze, le milieu de terrain avait brandi une pancarte faisant allusion à un conflit territorial opposant la Corée du Sud et le Japon.

Lire le communiqué de presse ici.

En outre, la CE a adopté un ensemble de règles strictes sur l'interdiction des paris relatifs aux prochains Jeux Olympiques d'hiver à Sotchi et de toute forme de tricherie affectant le résultat des compétitions olympiques dans le cadre de paris. Le texte, qui s'applique à tous les participants aux Jeux, définit les différentes formes de violations, les mesures et sanctions en vigueur ainsi que la procédure disciplinaire en place.

Voir ici la nouvelle publiée sur ce sujet ainsi que le texte complet des règles.

Un certain nombre de dossiers concernant les Comités Nationaux Olympiques (CNO) ont également été examinés, notamment ceux relatifs aux CNO d’Inde et du Pakistan. Le CNO indien avait été suspendu par la CE lors de sa dernière réunion en décembre pour ingérence gouvernementale et problèmes de gouvernance. La situation ne s’est malheureusement pas améliorée et le CIO a récemment redemandé au CNO suspendu de faire preuve de diligence dans la recherche d’une solution conforme à la Charte olympique. Une fois cet effort accompli, le CIO serait prêt à inviter les différentes parties prenantes à se réunir en vue d’engager de nouvelles discussions.

Le CNO du Pakistan connaît également des problèmes d’ingérence gouvernementale. Le CIO rejette fermement ledit "comité intérimaire" établi par un certain nombre d’individus soutenus par le gouvernement du Pakistan dans le but de prendre le pouvoir à la place du CNO légitime, pleinement reconnu par le CIO. Si la situation ne s’améliore pas et si le gouvernement ne coopère pas pour trouver une solution dans le respect de la Charte olympique, la CE pourrait sous peu envisager la suspension du CNO afin de protéger le CNO légitime et le Mouvement olympique au Pakistan de toute ingérence extérieure.

La CE a également entendu un rapport présenté par l’institut Sponsorship Intelligence qui a mené une vaste étude de marché sur la perception de la marque olympique après les Jeux Olympiques de 2012 à Londres. Conclusion de cette étude, les anneaux olympiques demeurent l’un des symboles les plus largement reconnus dans le monde. C’est ainsi que 95 % des personnes interrogées ont correctement identifié les anneaux olympiques. Cette enquête a été menée sur 16 marchés répartis dans le monde entier et auprès de 12 000 personnes au total. Autre conclusion, la portée planétaire des Jeux Olympiques se trouve renforcée par  l’accroissement enregistré dans la couverture télévisée mondiale. De 62 000 heures pour Beijing, la retransmission des Jeux est passée à 100 000 heures pour Londres avec une audience mondiale faisant un bond de 3,5 milliards à 3,7 milliards de téléspectateurs.
Lire le communiqué de presse ici.

Des rapports sur l’état d’avancement des préparatifs pour les Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi, de 2016 à Rio de Janeiro et de 2018 à PyeongChang ont également été présentés aux membres de la CE.

Les meilleures photos de Nanjing 2014

  • Cérémonie de Clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing

  • Cérémonie de Clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

À LA UNE