Accueil > Actualités > Seoul 1988 Actualités > Christa Luding-Rothenberger

Seoul 1988

Options

Christa Luding-Rothenberger

Christa Luding-Rothenberger

25/09/1988

Le cyclisme sur piste et le patinage de vitesse exigent tous les deux des vélocités et des accélérations explosives, une puissance de jambe phénoménale et une capacité d’endurance des poumons. Cette heureuse coïncidence propulsa l’Allemande de l’Est Christa Luding-Rothenberger à l’avant-scène aux Jeux de 1988 à Séoul.

Elle ne revint pas chez elle avec une poignée de médailles d’or et de records du monde. Elle ne gagna pas non plus l’épreuve dans laquelle elle était inscrite.

En 2011, quatre athlètes seulement ont remporté des médailles aux Jeux d’hiver et d’été mais Luding-Rothenberger inscrivit son nom dans les annales olympiques en devenant la première et probablement la seule personne à remporter une médaille aux Jeux d’hiver et d’été la même année.

Patineuse de vitesse absolument accomplie au début des années 1980, elle avait gagné l’or olympique du 500 m à Sarajevo en 1984 et les deux titres de championnes du monde l’année suivante. Puis durant la saison morte, Christa fut encouragée par son entraîneur et futur mari Ernst Ludwig à se mettre au cyclisme pour garder la forme, ce qu’elle fit si bien qu’elle prit part à des courses.

Sa discipline de prédilection était le sprint, le jeu du chat et de la souris où les cyclistes pédalent lentement dans une première partie tactique avant d’accélérer à bride abattue dans le dernier tour.

Bien que de loin moins expérimentée que nombre de ses rivales, elle n’en décrocha pas moins le titre aux Championnats du monde de 1986 à Colorado Springs.

Aux Jeux d’hiver à Calgary en 1988, elle manqua de peu de répéter sa victoire au 500 m mais par matière d’excuse décrocha celle du 1000 m quelques jours après. Plusieurs mois plus tard, elle se présentait aux Jeux d’été à Séoul avec encore plus de médailles en vue.

Elle battit la Française Isabelle Gautheron dans la demi-finale du 1 000 m sprint et gagna la première course dans la meilleure de trois finales contre la Soviétique Erika Salumae. La Soviétique que se révéla plus forte gagna les deux autres courses, ce qui priva Luding-Rothenberger d’un exploit plus formidable encore et elle dut se contenter de l’argent.

La Canadienne Clara Hughes a depuis remporté des médailles olympiques dans les mêmes sports, mais le record de 1988 de l’Allemande a toutes les chances de tenir à jamais puisque depuis 1992 et après Albertville, les Jeux d’hiver ne se tiennent plus la même année que les Jeux d’été, c’est ce qui lui garantit une place dans les livres d’histoire.

À LA UNE