Accueil > Actualités > Tokyo 1964 > Ann Packer

Tokyo 1964

Options

Ann Packer

Ann Packer

21/10/1964

Athlétisme - 400m

Si la faculté d’adaptation est une qualité chez les sportifs et les sportives, Ann Packer doit être classée parmi les meilleures athlètes britanniques de notre époque. Jeune écolière en 1959, elle remporta le titre du 100 yards (91,4m) et, l’année suivante, le titre national du saut en longueur féminin. C’est en 1960 en tant qu’athlète du saut en longueur qu’elle fit ses débuts sur la scène internationale. En 1962, son score était cependant trop juste pour qu’elle participe à la finale du 200 m des championnats d’Europe d’athlétisme et à la finale du 80 m haies des Jeux du Commonwealth. L’année suivante, ne sachant pas encore bien dans quelle discipline elle excellait, elle essaya le 400 m, réalisant un score de qualité de 53.6 secondes dans la quatrième course.

Il lui était donc plutôt difficile de choisir une discipline pour les Jeux de Tokyo. Elle décida de concentrer ses efforts sur le 400 m mais, changeant d’idée après coup, s’inscrivit au 800 m, une autre discipline dans laquelle elle avait peu d’expérience mais un immense potentiel.

Ann établit le record d’Europe à la finale du 400 m mais dut se contenter de la médaille d’argent derrière l’Australienne Betty Cuthbert, qui avait largement pris ses distances et avait tenu bon, même si Ann l’avait talonnée à la fin de la course. L’athlète britannique qui courait alors sur une plus longue distance, n’était pas sûre d’égaler une performance digne d’une médaille.

Elle ne put se classer que cinquième dans l’épreuve éliminatoire, réussissant d’extrême justesse au tour suivant pour terminer troisième en demi-finale. Fatiguée et ayant perdu confiance en elle, Ann estima qu’elle avait raté la finale et décida d’aller faire du shopping. Mais face à la déception de son fiancé, l’athlète Robbie Brightwell, qui avait terminé quatrième à la finale du 400 m hommes sans décrocher de médaille, elle changea d’avis.

Pour le consoler, Ann décida de participer tout de même au 800 m. La course était menée dès le départ par la Française Maryvonne Dupureur, qui se détacha du peloton et resta en tête pour l’essentiel de la course. Derrière elle, cependant, Ann reprit du terrain, passant de la huitième, à la sixième puis à la troisième place pour dépasser finalement Maryvonne avec une avance de 70 mètres et s’accrochant pour gagner dans un nouveau record du monde. “C’était tellement facile, je ne pouvais pas croire que j’avais gagné,” déclara Ann après coup. “Je ne savais rien de cette épreuve, c’est probablement ce qui m’a aidée.”

Ce triomphe semblait promettre à cette athlète d’exception un avenir sportif éblouissant. Mais Ann préféra se retirer de la compétition à l’âge de 22 ans. Elle épousa Robbie qui avait remporté la médaille d’argent au relais 4x400 m et avec qui elle eut trois fils, l’un fut coureur au 400 m et les deux autres devinrent des footballeurs professionnels.

Découvrez les dernières photos

  • Vyacheslav Ivanov - Jeux Olympiques à Tokyo en 1964

    Tokyo 1964 - Vyacheslav Ivanov (URS) 1e, en haut, et HILL Achim (EUA) 2e. © 1964 / Comité International Olympique(CIO)

  • Cérémonie d'ouverture

    Yoshinori Sakai a allumé la vasque olympique

    ©CIO

  • Cérémonie d'ouverture Tokyo 1964

    Yoshinori Sakai, dernier relayeur de la flamme, se tient à côté de l’actrice grecque Aleka Katseli lors d’une répétition précédant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Tokyo

    ©Central-Press

  • Larisa Latynina (URSS)

    Larisa Latynina, médaille de bronze autour du cou, sur la troisième marche du podium du concours de poutre des JO de Tokyo 1964. Sur la première marche se trouve la Tchécoslovaque Vera Caslavska tandis que Tamara Manina (URSS) complète le podium à la seconde place

    ©CIO

  • Yoyogi National Gymnasium

    An aerial view of the Yoyogi National Gymnasium, circa 1965. Designed by Kenzo Tange to house the swimming and diving events in the 1964 Tokyo Olympics, it is now a major venue for basketball and ice hockey. (Photo by Three Lions/Hulton Archive/Getty Images)

  • Anton Geesink

    Dutch judo champion Anton Geesink arrives back in his home town of Utrecht after winning the gold medal in the open event at the Tokyo Olympics, 6th November 1964. (Photo by Keystone/Hulton Archive/Getty Images)

À LA UNE