Accueil > L'Olympisme en action > Le relais de la flamme olympique > Chiffres et moments forts

Chiffres et moments forts Les relais en un coup d'oeil

Téléchargez le document de référence du Relais de la Flamme Olympique (Hiver)

Garmisch-Partenkirchen 1936

Pour la première fois à une édition des Jeux Olympiques d’hiver, un feu symbolique est allumé. Un feu symbolique est également utilisé une seconde fois en 1948 pour les Jeux Olympiques d’hiver à St. Moritz.

___________________________________________________________________________

Oslo 1952

© 1952 / Comité International Olympique (CIO)

- Nombre de relayeurs: 94 skieurs.
- Distance totale: environ 225 km. 
- Pays traversés: Norvège, départ de Morgedal, vallée du comté de Telemark, à Oslo.

___________________________________________________________________________

Cortina d’Ampezzo 1956

© 1956 / Zardini Foto / Zardini Foto

- Nombre de relayeurs: inconnu.
- Distance totale: inconnue.
- Pays traversés: Grèce, Italie.
À nouveau, la flamme utilisée pour le relais est plus symbolique qu’olympique. Cette fois, c’est au Temple de Jupiter sur le Capitole à Rome qu’elle est allumée.P>

___________________________________________________________________________ 

1960 Squaw Valley

- Nombre de relayeurs: plus de 600.
- Distance totale: inconnue.
- Pays traversés: Norvège, Danemark, États-Unis.
Une flamme nordique symbolique fut à nouveau allumée dans l'âtre de la maison de Morgedal en Norvège où est né Sondre Norheim, le grand pionnier du ski moderne. De là, elle traversa l’Atlantique et fut relayée jusqu’à Squaw Valley.

___________________________________________________________________________

Innsbruck 1964

© 1964 / Comité International Olympique (CIO)

- Nombre de relayeurs: inconnu.
- Distance totale: inconnue.
- Pays traversés: Grèce, Autriche.

___________________________________________________________________________

Grenoble 1968

© 1968 / Comité International Olympique (CIO)

- Nombre de relayeurs: environ 5 000 pour la France.
- Distance totale: 7 222 km en France.
- Pays traversés: Grèce, France.
Les organisateurs apportent leur touche particulière à la portion finale du relais de la flamme en accrochant un microphone sur la poitrine du porteur, Alain Calmat. À mesure que ce dernier gravit les marches menant à la vasque olympique, les battements de son coeur peuvent être entendus dans tout le stade..

___________________________________________________________________________

Sapporo 1972

© 1972 International Olympic Committee

- Nombre de relayeurs: environ 16 300.
- Distance totale: 18 741 km dont 335 km en Grèce, 66 km à Okinawa et 4 754 km au Japon. 
- Pays traversés: Grèce, Okinawa (sous administration américaine) et Japon.

___________________________________________________________________________

Innsbruck 1976

© 1976 / Comité International Olympique (CIO) / United Archives

- Nombre de relayeurs: inconnu.
- Distance totale: 1 618 km en Autriche. 
- Pays traversés: Grèce, Autriche.
Pour célébrer la tenue des Jeux Olympiques d’hiver pour la seconde fois à Innsbruck, deux vasques olympiques sont embrasées – l’une pour 1964 et l’autre pour 1976.

___________________________________________________________________________

Lake Placid 1980

© 1980 / Comité International Olympique (CIO)

- Nombre de relayeurs: 52 (26 hommes et 26 femmes représentant tous les États des USA, le District de Columbia et la ville de Lake Placid). Pour le relais de la flamme des Jeux Olympiques d’hiver de 1980, il est choisi seulement 52 porteurs, hommes et femmes, illustrant le mieux l’idéal de « l’homme complet » de l’antiquité grecque. Chaque porteur a porté la flamme de multiples fois sur le parcours national de 1 600 km.
- Distance totale: 12 824 km au total dont 1600 km aux Etats-Unis.
- Pays traversés: Grèce, Etats-Unis.

___________________________________________________________________________

Sarajevo 1984

© 1984 / Comité International Olympique (CIO) / PI, Avelino

- Nombre de relayeurs: environ 1 600 en Yougoslavie.
- Distance totale: 5 289 km en Yougoslavie. Une seconde flamme est allumée à l’aide de la flamme sacrée d’origine et le relais est divisé en deux parcours séparés de Dubrovnik à Sarajevo.
- Pays traversés: Grèce, Yougoslavie.

___________________________________________________________________________

Calgary 1988
 

© 1988 / Deutsche Presse Agentur

- Nombre de relayeurs: environ 7 000 au Canada. 
- Distance totale: 18 000 km au Canada.
- Pays traversés: Grèce, Canada.
- Le processus de sélection des porteurs fera date dans l’histoire comme étant le plus grand concours du genre au Canada. Près de sept millions de candidatures ont été reçues pour les quelque 7000 places disponibles pour porter la flamme sur une distance de 1 km.

___________________________________________________________________________

Albertville 1992

  © 1992 / ASL

- Nombre de relayeurs: environ 5 500 en France.
- Distance totale: environ 5 700 km en France.
- Pays traversés: Grèce, France.

___________________________________________________________________________

Lillehammer 1994


© 1994 / Comité International Olympique (CIO) / MAEDER, Jean-Paul

- Nombre de relayeurs: inconnu.
- Distance totale: environ 6 000 km.
- Pays traversés: Grèce, Allemagne, Danemark, Finlande, Suède et Norvège.
La flamme olympique s’envole dans les airs avec l’antépénultième porteur, Stein Gruben, qui saute torche à la main depuis un tremplin de ski, un exploit qui s’est avéré loin d’être facile lorsque l’on sait que le sauteur qui avait été désigné au départ, Ole Gunnar Fidjestol, s’était blessé lors d’une répétition et avait dû être remplacé par Gruben. Un autre relais "non-olympique" avec une flamme allumée sur terre nordique à Morgedal est également organisé mais c’est bien la flamme olympique du relais officiel qui brûle dans la vasque olympique durant toute la durée des Jeux.

___________________________________________________________________________

Nagano 1998
 

© 1998 / Allsport Zoom / WARSHAW, Todd

- Nombre de relayeurs: 6 901 au Japon et environ 15  en Grèce.
- Distance totale: environ 1 162 km au Japon et 450 km en Grèce.
- Pays traversés: Grèce, Japon.

___________________________________________________________________________

Salt Lake City 2002  

© 2002 / Getty Images News and Sport / BELLO, Al


Nombre de relayeurs: 12 012 aux Etats-Unis et 41 en Grèce.
- Distance totale: 21 725 km aux Etats-Unis, 368 km et 8 milles marin en Grèce.
- Pays traversés: Grèce, États-Unis.
Pour la première fois dans l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver, c’est une équipe entière – l’équipe américaine de hockey sur glace championne du tournoi masculin en 1980 – qui est choisie pour embraser la vasque olympique. La vasque embrasée illustre le thème des Jeux « Allumer la flamme intérieure » par sa conception unique, de forme triangulaire et en verre ; on y voit la flamme brûler de l’intérieur et non au-dessus du récipient..

___________________________________________________________________________

Torino 2006

 

© 2006 / Comité International Olympique (CIO) / KISHIMOTO, Tsutomu

- Nombre de relayeurs: 10 001 en Italie et 534 en Grèce.
- Distance totale: 11 300 km en Italie et 2 006 km en Grèce
- Pays traversés: Grèce, Italie, Vatican, France, Saint Marin, Slovénie, Autriche, Suisse et France.

___________________________________________________________________________

Vancouver 2010

© 2010 / Photo Kishimoto Corporation

- Nombre de relayeurs: 12 000 au Canada et environ 560 en Grèce.
- Distance totale:  45 000 km au Canada et 2 180 km en Grèce.
- Pays traversés: Grèce, Etats-Unis et Canada.
Le relais de la flamme olympique pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver était le plus long relais national jamais organisé jusqu’à présent. La flamme a été allumée à Olympie le 22 octobre 2009. Entre le 30 octobre 2009 et le 12 février 2010, la flamme olympique s’est rendue dans plus d’un millier de localités et lieux d’intérêt au Canada.Faits saillants :
- le relais a duré plus de 100 jours.
- près de 200 cérémonies se sont tenues dans les localités hôtes de chaque province et territoire.
- environ 90 % de la population du Canada a été à moins d’une heure de voiture du passage de la flamme.
- une grande tournée du Nord a été organisée comprenant un arrêt à Alert, au Nunavut, la station habitée la plus septentrionale du monde.

___________________________________________________________________________

 

Sotchi 2014

© 2013 / Photo Sotchi 2014

Nombre de porteurs de torche : environ 14 000.
Durée : 123 jours, du 7octobre 2013 au 7 février 2014.
Distance : 65 000km.

Après avoir été allumée à Olympie (Grèce), la flamme olympique a été transportée à Moscou où, le 7 octobre 2013, débutait le périple du relais à travers l’ensemble de la Russie.

Avec le relais de Sotchi 2014, la flamme olympique traversait tout le pays en faisant halte dans de nombreux sites historiques, culturels et pittoresques comme Yasnaya Polyana ou la partie russe de l’Isthme de Courlande ou encore le volcan Avachinskiy et le musée en plein air de Kizhi.

Pour que le plus grand nombre de Russes eurent pu faire l’expérience de l’effervescence du relais de la flamme olympique, l’itinéraire a été conçu pour que 90 pour cent de la population russe était à moins d’une heure de son passage. Et ainsi environ 130 millions de personnes pouvaient prendre part à cet événement.

Le relais de la flamme olympique de Sotchi 2014 était le plus long de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver et il se rendrait dans plus de 2 900 villes et agglomérations des 83 provinces russes, de Kaliningrad à Vladivostok. La moyenne quotidienne des étapes de ce relais était de 535 kilomètres avec la participation de 14 000 relayeurs. Plus de 30 000 volontaires étaient à pied d’œuvre également.

Coca-Cola, la société d’assurance Ingosstrakh et la compagnie de chemins de fer russe JSC étaient les trois partenaires organisateurs du relais de la flamme olympique de Sotchi 2014.